Dimanche, relâche mais quelques brêves

Publié le par Rébus


 Par quoi commencer, j'ai été assez pris toute la journée et ne pensait pas faire d'article mais bon, allons-y, même s'il sera très court.

Tout d'abord, le blog en lui-même, pour un nouveau-né, il se porte fort bien ,je trouve et je remercie de cela ceux qui m'ont soutenu, Sarkophage, les membres du forum sarkostique et les lecteurs et intervenants sur ce site.

Même les sarkolâtres, tiens, c'est bien d'avoir des réactions, même négatives et puis cela me tire un petit sourire, ceci étant dit sans ironie aucune.

Une petite actu rapide ? Ok, alors, commençons par notre Droopy sarthois.

Vraisemblablement remotivé par une cure intense de Prozac, François Fillon endosse le costume du Juppé droit dans ses bottes de 1995. François, sois raisonnable, ça a fait du mal à Alain... Ton moral n'est déjà pas très brillant, je sais pas, fais quelque chose que tu aimes, fracasse une voiture de course par exemple.

Benard Laporte, bon, lui est sous le coup d'une enquête préliminaire pour ses activités casinotières, un coup à la Tony Montana, "donne moi tes parts, et je t'obtiens un rendez vous avec Nicolas Sarkozy pour régler l'autorisation d'ouverture du casino". Bernie plaisantait dit -il maintenant.

Eric Woerth, chez Ruquier hier, à la question combien de foyers fsont-ils concernés par le paquet fiscal, Monsieur Woerth répond 400 000. 15 millions de français sont assujettis à l'impôt, mais le ministre du Budget trouve cette mesure équitable, égard à ce qu'il appelle la prise de risque, le courage etc...
On peut en déduire que les autres ont le gêne de la fainéantise ou de la bêtise... Rappelons que les gens concernés font majoritairement partie du CAC 40 et là, on peut effectivement parler d'hérédité et donc de gênes, leur poit commun, généralisons mais c'est vrai le plus souvent, étant d'être d'abord des héritiers, certains ayant eu effectivement quelque talent pour faire fructifier tout ceci.

Equité, nous n'avons décidément pas les mêmes valeurs.

Pour finir, Xavier Bertrand qui plante les syndicats. Bonne méthode de négociation. Nos décomplexés joueraient-ils le pourrissement ?Courage-Fillon.jpg
                                                             Merci à Kiosk

Commenter cet article

Idéal du Jurançon 06/04/2008 17:40

Ah, courage Fillon. C'était son surnom de l'époque où il faisait de la course automobile.

linx 15/11/2007 21:45

La télé commence à sortir l'artillerie lourde, PPDA tenait tout à l'heure l'inévitable chronique sur le coup des grèves. ah, les salauds, vont nous foutre en l'air notre jolie croissance...oui, mais, y a pas de croissance même que le nain veut aller la chercher tout seul avec ses petits bras.
La désinformation continue, merci la télé

nettoyeur 15/11/2007 20:56

Mort de rire, les mêmes qui refusaient de négocier au début courent après les syndicats comme des dingues pour qu'ils négocient maintenant. A par ça, tout roule pour le gouvernemnt, euh, ça c'est tf1 qui le dit

LE CONCOMBRE MASQUÉ 15/11/2007 19:48

Pour l'instant, tout le monde fait semblant de croire qu'un terrain d'entente est trouvable.
Faut pas rêver, s'il n'y avait pas eu grève, l'UMP n'aurait rien laché.
Sarkozy se voit beau mais, ça peut encore clasher

aliensong 15/11/2007 02:56

Méthode de l'UMP et du gros Bertrand, passer en force ou tenter de le faire, planter les négociations pour faire pourrir le truc et finalement accepter ce que l'on refusait in mois plus tôt tout en se donnant un air de triomphateur modeste mais quand même, pour que les lecteurs du Figaro se pissent dessus.
Désolé, chers UMPistes, mais rien n'est gagné pour l'instant