Christine Lagarde, prix de "La Carpette Anglaise"

Publié le par Rébus

Hum, Christine Lagarde, moi, je l'adore.

Cette femme est une véritable caricature.  À  elle seule, tant dans dans son allure (oui, je sais, pas bien d'attaquer sur le physique toussatoussa) que dans ses propos, elle est le stéréotype parfait.

La droite collet monté,  déconnectée totalement du quotidien, bref, le repoussoir parfait pour qui n'est pas un assidu des pages saumon du Figaro.

Simple, ces derniers temps, chaque parole de Christine a valu son pesant de cacahouètes, un bêtisier à elle toute seule. Elle annonce la rigueur, pan, rappel à l'ordre, elle demande aux français de ne plus/pas penser, sympa aussi, non ? Elle catégoise la dernière période politico économique comme étant celle des 30 paresseuses, ce qui doit faire plaisir à tous les gens ayant travaillé durant cette période ainsi qu'aux chômeurs, ravis d'apprendre que leur situation n'est due qu'à leur paresse naturelle (bon, dans le sarkosisme, la génètique explique beaucoup de choses).

Sans oublier une de  ses dernières bourdes, peut être la plus fameuse, "l'essence est chère, faites du vélo". Merci, Marie Antoinette.

Je suis donc heureux aujourd'hui d'apprendre le retour dans nos quotidiens de  cette chère Christine Lagarde. Quelle est donc l'actualité brûlante  nous valant ce retour ?

Christine vient de recevoir un prix. Pas n'importe lequel, celui de la Carpette Anglaise, remis par un jury composé d'écrivains, journalistes et députés. C'est la récompense pour la défense méritoire de l'anglais au détriment du français par Christine Lagarde au sein de ses services.

Oui, Madame Lagarde, comme Carlos Ghosn chez Renault fait se tenir les réunions en anglais et rédiger les mémos dans cette même langue. Rien de plus normal pour une ex avocate de Chicago et puis, peut être maitrise -t-elle mieux l'anglais que le français, ça expliquerait ses gaffes en tout genre . Gaffes qui font que l'on ne sait plus vraiment si on doit l'appeler Christine Lagarde ou Christine Lagaffe (bien qu'elle soit moins sympathique que le personnage de Franquin).

Bah, soyons pragmatiques, pour citer un des mots favoris de Nicolas Sarkozy, l'anglais est  la langue des affaires, so what  ?

Enfin, si on ajoute cette tendance à la ratification en douce du Protocole de Londres autorisant la non traduction automatique des brevets en français... Ça fait beaucoup.  Suis pas sûr qur les prédecesseurs du petit Nicolas ait approuvé cette façon de restaurer la  grandeur de la France.

Bah, tant que Christine Lagarde sera là, on sera sûr de se marrer au moins. Toujours ça en ces temps de "faillite de la France".

Commenter cet article

Rébus 02/12/2007 13:42

christine Lagarde a été élue récememnt ministre la plus incompétente de la zone euro et est donnée partante du gouvernement au prochain remaniement (janvier ou après les municipales de mars 2008)

stormbreaker 28/11/2007 04:11

Elle devrait rentrer à Chicago, la mère Christine, elle a atteint son seuil d'incompétence

tonton nico 27/11/2007 22:16

Lagarde, elle est comme nous, elle en a mare que des assistés et des parasites s'engressent sur notre dos et cassent tou dans les banlieu

ericlerouge 27/11/2007 00:01

Y atoujours des cadors à ce ministère. lagarde aurait été formidable en duo avec Francis Mer, si certains se rappelllent ce grand dépendeur d'ndouilles, doué pour 2 choses, planter ses entreprise et donner des leçons.
Ah oui, pour le rachat d'Arcelor par Mittal, je crois qu'il était dans le montage. C'es comme ça qu'on préserve l'industrie et l'emploi certainement, enfin , l'emploi des actionnaires oui, c'est sur

falbala 26/11/2007 23:54

Ça permet de relancer la théorie de Satkozy plus ou moins agent d'influence américano sionniste, en train de nous vendre au monde anglo saxon. Bon, dis comme ça, ça sonne parano, mais il laisse de côté toute l'histoire française économique et sociale et s'aligne sur des principes anglo américains