Empathie totale entre gouvernement et journalistes

Publié le par Rébus

On sait tous plus ou moins que beaucoup de médias télévisuels sont relativement cléments envers le gouvernement actuel. Convictions personnelles, choix imposés par les diverses directions, volonté (qui a existé de tous temps) de plaire au pouvoir, faites votre choix.

Il n'empêche que l'on entend parfois des commentaires totalement surréalistes.

En disant (écrivant) cela, je pense au journal d'I Télé hier. Un édito ou les journalistes étaient en empathie totale avec le gouvernement. Cela se traduisait par une phrase de ce genre: "bonne nouvelle, il n'y aura pas de remaniement. Mauvaise  nouvelle, les ministres seront jugés à leur résultat".

Bon, peut être que je cherche la petite bête mais, en entendant cela, on a vraiment l'impression qu'il n'y a aucune distance entre les commentaires et les pensées des ministres. Totale symbiose, que j'espère involontaire.

Ces annonces gouvernementales, pour le téléspectateur lambda ne sont, ni une bonne, ni une mauvaise nouvelle, elles ne concernent guère que les ministres qui, eux, ont une raison personnelle d'apprécier ou pas ces décisions de Sarkozy et Fillon.

Pour les vouzémoi, c'est tout au plus une nouvelle, rien d'autre. Alors, espérons qu'il s'agit juste d'une maladresse,  un retour de réveillon difficile. Entendre des journalistes compatir, et nous demander d'en faire autant, sur le sort de nos gouvernants, euh, niveau indépendance, il y a mieux.

Et, pendant ce temps, l'info officielle continue à se dévider dans nos cortex cocacolaïsés, surtout ronronner tranquille, noyer les esprits dans un flot de com sirupeux, les engloutir dans une info peopolesque dont tout le monde devrait se foutre. Jouer de l'Unité de Bruit Médiatique, envoyer Carla Bruni au front,  Morano dans des camps de réfugiés, ou l'on disperse les enfants au fouet pour la photo (merci Racaille), écouter Vauquierz  nous parler de ses années lycée et lancer cette bombinette sans intéret qu'est la notation de nos ministres.

Pendant ce temps, on ne se préoccupe pas des déclarations de Sarkozy sur les chômeurs ou des attaques en règles contre la laicité, relayés jusque dans les couloirs de l'Onu.

Dormez, braves gens...Sauf qu'il n'est pas si sur que tout le monde dorme

Commenter cet article

surferrossa 09/01/2008 23:37

d'accord avec toi wolvie mais respire tu vas faire une attaque sinon

wolvie 09/01/2008 01:33

On a encore eu aujourd'hui une belle preuve du copinage de la presse et de sarko. et ces crétins se permettent de prendre les "français myens" pour des ploucs. Quand on est laches et dégonflés, dépourvus d'honneur et d'éthique comme eux, on ferme sa gueule, ça vaut mieux

SEGIO 07/01/2008 22:23

Vous etes certainement nombreux dans cette situation Maurice, mais vous n'intéressez pas les médias. Pas assez glamour ou riche ou chic, en tout cas, symboles de promesses non tenues, témoins de l'esbrouffe prévallant au sommet. on ne parle pas des choses qui fachent chez Télé Bouygues et les autres.
les retraités étaient intéressants quand leur vote était nécessaire, une fois le vote acquis, terminé. j'espère que vous n'aviez pas choisi ce sinistre personnage, sinon, désolé, il fallait y penser, le risque était dénoncé depuis longtemps, mais de tout coeur avec vous

maurice.roux 07/01/2008 11:14

j'ai 61 ans je suis retraite en ALD c'est a dire medecin frequent 10 medicaments par jour analyse de sang mensuel, plus de tranport en VSL pour mes consultations en hopital et ma retraite est de 721,58euros par mois.aucun journaliste n'a aborder ce probleme.50 euro annuel pour les visites, de4 a 6euro par prise de sang 15boites de medicaments egal7,5euros par mois.l'augmentation du pouvoir d'achat selon sarko est egal pour moi a moins15euro mensuel.qui en parle? je suis peut etre le seul en france?

tuxy 05/01/2008 23:55

I télé, c'est vivendi, chaine si généreuse envers un gouvernement qui défend ses intérets dans le disuqe ou la chimie. Plus discret que TF1, mais le copinage est là quand même