C'est Noel à Tf1, merci monsieur Sarkozy

Publié le par Rébus

Ça m'ennuie profondément mais comment ne pas parler du sarko show d'aujourd'hui, déballage et fourre tout médiatique, passant d'un rire gras  en écho à un humour bigaresque, aux paillettes people du peut être futur marié Albert, euh, Nicolas de l'Elysée en tapant à l'occasion sur les 35 h.

Du n'importe quoi, de l'effet d'annonce avec des grands morceaux de vide dedans, le tout débité à des journalistes aussi  agressifs que des chihuahuas dopés au lexomil. Le but, comme d'hab, c'était cette fameuse Unité de Bruit Médiatique, et là, c'est une réussite. Pour une remontée dans les sondages, ça reste à voir.

Bon, je ne reviendrai pas aujourdhui sur les sujets économiques ou sur les paillettes, déjà évoqué tout ça ici, et je le referai  forcément (surtout pour l'économie), non, on va parler un peu (bon, je vais parler, le blog c'est du monologue) de cette grande réforme audiovisuelle souhaitée par le petit timonier.

Souhaitée également, n'en doutons pas, par son grand ami, également propriétaire de TF1, Martin Bouygues.

Alors, c'est quoi ce Yalta de l'audiovisuel ? Nicolas 1er envisage de supprimer totalement la publicité sur les chaines publiques. Bon, vu l'intéret que peuvent revêtir la plupart des spots, on en serait presque à applaudir. Oui, enfin, presque, n'exagérons pas. Simple petite question, comment à l'avenir, seront financées ces chaines publiques ? A l'heure actuelle, elles le sont par la conjonction de la publicité et de la redevance. Supprimer la pub revient alors, soit à couper les vivres  au service public audiovisuel et donc le condamner à mort soit, si l'on souhaite sa survie, à multiplier par un fort coeff le tarif actuel de la redevance. Vu la tête  du pouvoir d'achat des français à l'heure actuelle, pas très futé...

Mais Sarkozy est malin, il nous prépare une nouvelle usine à gaz pour financer ce coup de génie (notez bien, je viens de complimenter le Génie des Carpettes). Usine à gaz, où on trouve pêle mêle, une taxe "infinitisémale" sur les recettes publicitaires des chaines privées et une autre taxe, une de plus, (curieux, l'UMP a toujours prétendu que c'était une manie de la gauche) cette fois sur les FAI, et peut être les téléphones  mobiles.

Et là, chapeau l'artiste, fini le spectre de la privatisation de France2, dont Martin Bouygues ne voulait absolument pas et  bonjour le moyen de rendre plus dur, car plus cher, l'accès à Internet.
Dangereux, Internet, les gens s'y informent, restreignons un peu l'accès, et ils continueront à boire les bonnes paroles distillées par ce bon Pernault (fine allusion, non ?).

Coupler tout ça avec les mesures de controle diverses prévues sur le net et vous obtenez une info presque entièrement sous contrôle, ou tout au moins encore moins accessible qu'elle ne l'est aujourd'hui (bon, manifestement, je suis de nouveau en pleine crise d'oliverstonite).

Petite chose qui interpelle aussi, c'est la remontée spectaculaire en bourse des titres de TF1 et M6, titres qui venaient d'atteindre leur plus bas niveau. Respectivement, 8,50%  et 6,50 % supplémentaires, Bouygues gagnant 4 %. Connaissant les liens unissant Martin Bouygues et notre bien aimé Président de la République, difficile d'imaginer que le chef des "Maisons de maçon" n'étaient au courant de rien. un petit coup de pouce qui arrange bien les finances. Une affaire de délit d'initié en vue peut être, non, pas possible, tout le monde il  est beau, tout le monde il est gentil.

Enfin, quand on voit la servilité de France2 pendant la campagne et encore maintenant, ce pauvre De Carolis est plutot mal récompensé.

Hey, on est en Sarkozie, chez les décomplexés, pas au pays des Bisounours.

Commenter cet article

jean 01/07/2008 19:38

pétiton pour la déstitution de niciolas sarkozy de ses fonction de président de la république à signer et a diffuser largement signez sur http://www.antisarkozysme.com

axel 13/01/2008 23:18

Commencent à être inquiets à France2. Imaginez Arlette Chabot en tête des piquets de greve;
avoir été si empressés, si serviles et être récompenser comme ça. Ah le rat.
Retour d'un peu d'esprit critique à France Télé ? Hein,les gars, le sarkosisime, c'est bien...pour les autres

arcadian 11/01/2008 23:54

@hypermou,
c'est un constat désespérant alors, ils font quoi les "vrais" journalistes

hypermou 11/01/2008 19:36

je désespérais de voir l'expression "délit d'initier" ratachée à cettr affaire, alors j'ai fait une petite recherche google pour voir si au moins sur le net il y avait des gens qui osaient en parler.On ne peut pas affirmer la chose mais je suis indigné que les médias n'aient pas fait au moins une petite réflexion.

stormbreaker 10/01/2008 23:37

On en est presque blasés, presque durs de s'indigner de ce cirque