Voyage, voyage

Publié le par Rébus

Notre omniprésident est à nouveau hors du territoire national. Curieux tout de même, ce Sarkozy. Voilà quelqu'un qui, toute sa vie, n'a eu qu'une obsession, devenir Président de la République  Française. Et, à peine aux commandes du pays, hop, il est passé par ici, il repassera par là, le Président Zébulon virevolte, tournicoti-tounicoton de pays en pays, de yacht Bolloré en Falcon Bolloré.

La France semble être un cadre trop étroit pour l'Astre de Neuilly, ce qui est étonnant vu sa taille . Ou alors, c'est le choc ; il a réalisé son rêve, et est en pleine décompensation, en plein désamour pour sa République chérie et, fidèle à son slogan, il ne pense qu'à la quitter.

Quoiqu'au vu de sa carrière politique et des récentes déclarations, en toute innocence, de son ex épouse à une journaliste professionnelle, la fidélité ne soit pas une de ses caractéristiques principales; Bruno Gaccio le lui avait lancé  au visage à l'époque de Nulle Part Ailleurs, version Guillaume Durand en disant (de mémoire) "cette image de traître qui vous colle à la peau", déclaration que le Génie des Carpettes n'avait guère apprécié mais qui reflète quand même l'image principale que l'on avait du Gesticulateur National .

Mais bon, arrêtons la disgression. Sarkozy est ce week end, en Arabie Saoudite. Attention, hein, c'et pour le travail, la preuve, Carla Bruni, toujours pas épousée finalement (enceinte, oui, non, peut être, déjà ?), n'est pas du voyage .  Sa présence aurait pu heurter les sensibilités locales, enfin les usages, parce que la sensibilité des monarques saoudiens doit être à peu près du niveau de celle d'un Kadhafi ou d'un Poutine. Décidément, Nicolas aime fréquenter les grands démocrates de ce monde.

Point commun entre tous les gens cités, on parlera pétrole, vente d'armes, centrales nucléaires et autres. Le VRP de Rolex a emmené dans ses bagages  tout un aéropage d'industriels proches du pouvoir. Donc, non, Nicolas Sarkozy n'est pas touours en vacances, il travaille réellment plus, même les week end. Est ce sa faute, si  les affaires l'appelelnt dans des hôtels de luxe  situées dans des contrées bien plus chaudes que l'Hexagone  (Très chanson française aujourd'hui, Désirless -argh- et maintenant Renaud). Non, Madame Chabot, ce n'est pas sa faute et je vous remercie de vous excuser si platement.

Pendant ce temps, son grand ami américain W Bush est presque son voisin de palier, en visite à Abou Dhabi.  Visite pendant laquelle il s'est livré à son sport favori, accuser l'Iran de tous les maux et menacer l'ex empire Perse des foudres américaines, c'est une manie chez lui, une sorte de tic.  Les mauvaises langues diront que la présence quasi simultanée dans le Golfe de W et de son nouveau caniche n'est pas fortuite mais, ne sombrons pas dans l'oliverstonite.

Et pour que tout soit clair, cette visite sarkozienne était une visite éclair,donc, non, pas  un week end (trop dur sans Carla ?) de farniente et de bronzage bling bling. D'après les déclarations , il s'agissait de remettre à plat les relations franco saoudiennes, dont on ne savait pas qu'elles étaient mal en point, l'Arabie Saoudite étant, pour la fourniture d'armes un de nos plus gros marchés.

Nicolas Sarkozy va -t-il réussir enfin à fourguer les invendables Rafale de ce bon Monsieur Dassault ? Vous le saurez en suivant le prochain épisode des aventures de L'Homme Pressé  -Noir Désir pour finir.

Commenter cet article

arcadian 16/01/2008 23:23

mais qu'il le quitte pour de bon le territoire national, tiens qu'il aille au texas, n'importe où mais loin

aliensong 15/01/2008 22:35

Hum, il est quand même souvent à l'étranger, ces déplacements, vu le nombre de zigues emportés dans les bagages, doivent être assez onéreux

daria 14/01/2008 23:41

et tu penses que ça a un sens caché, résistance2012

stormbreaker 14/01/2008 23:04

Non, l'a rien vendu le préz et puis comme Bush venait à son tour juste après lui chez les Séoud, lui vendra son matos perso. Pauvre Nicolas, tout le monde se fout de lui

resistance 2012 14/01/2008 13:10

Dans le Matin de Lausanne, un avis d'un psychologue sur Sarkozy.
Je cite: Sarkozy est sans doute un excellent avocat et politicien, mais il est très fragile sur le plan humain. Il est malade d'avoir été cocufié par Cécilia et il pense prouver des choses en s'affichant avec une autre femme. Il se comporte comme un petit garçon. Ses talonnettes l'empêchent de marcher droit. Son histoire avec Carla Bruni, je n'y crois pas. Il s'est embarqué dedans et il n'arrive pas à en sortir.
source : http://grand-barnum.blogspot.com/2008/01/sarkozyfr.html

en plus pour valider ce message le systeme me demande de taper : gay ...