Speedy Sarko ou la stratégie du guérilléro

Publié le par Rébus

Pourquoi  guérillero ? Euh, non, Sarkozy ne me fait pas penser au Che, c'est simplement que sa stratégie politique tient de la guérilla. Il est partout, sur plusieurs fronts en même temps, empêchant que de véritables poches de résistances  se développent en face.

Bon,  les opérations commandos  des kamikazes umpistes ne sont guères que des bombinettes , quelquefois même juste des boules puantes (certaines déclarations de Mariani par exemple) mais elles sont là pour que la presse (et les bloggers aussi d'ailleurs) , l'opposition aient toujours un os à ronger, mais malgré tout toujours un train de retard. Toujours dans la réaction, jamais dans la propositon.

C'est là tout le propos de Sarkozy, se poser comme celui qui agit même si, à l'analyse, il n'agit pas, mais se contente de faire des déclarations, quitte à se contredire d'un jour  sur l'autre, comme pour les 35 h.

On peut aussi lui reconnaitre l'habileté du choix de ses thématiques. Le meilleur exemple étant le mini traité, le PS endossant une fois de plus le costume du bouffon avec cette posture stupide de boycotter plutôt que s'opposer. Attitude qui, à juste titre fait ricaner les sarkozistes, et divise le PS, les tenants du non n'entendant pas faire banquette. On voit alors le socialiste préféré du Figaro, Manuel Valls déclamer qu'à ce compte là, si les "nonistes" votent les pro -européens (plus élégants, non) voteront aussi. Face à ça, Hollande est une fois de plus ridiculisé. Pour ma part, Mr Valls, les soutiens à ce traité, refusé par vos concitoyens ne sont pas des pro -européens mais des ouiouistes à Sarkozy. L'opposition manifestée au référendum ne signifiant pas être contre l'Europe, mais contre cette Europe. En refusant de dire non franchement, le PS s'enfonce un peu plus.

Autre front ouvert par Speedy Sarko, la remise en question de la loi de 1905. On serait en droit de s'attendre à une gauche pugnace sur ce terrain. Et bien non, une fois de plus, la gauche se divise en chapelles et sous chapelles. La gauche a certes une vieille tradition anti cléricale mais c'est un combat qui lui semble dépassé. Quelquefois, elle retrouve quelques réflexes et tente mollement de s'insurger, jusqu'à ce que son auto-proclamée frange "anti-raciste", extrême gauche un peu confuse sur les questions de religion, lui signale que, bon, après tout, reconnaitre la place du religieux peut être utile à "l'intégration". De curieux rapprochements s'effectuent alors et l'on peut voir les vieilles badernes de la droite catho ou de l'extrême droite (ce sont souvent les mêmes) soutenus par des courants d'extrême gauche et quelques mouvements, tels le MRAP, à la base , anti racistes mais noyautés de plus en plus par le religieux. Curieuses alliances, curieux attelage.

La loi de 1905, la laicité, séparer le religieux de l'État, ça ne parait pas si important que ça  à tout le monde. Pourtant ça l'est. Le sarkozysme s'attaque à tout ce qui fait l'identité française jusquà maintenant. Attaques économiques, remise en cause du modèle social sont les symptômes les plus évidents. Mais n'oublions pas que nous parlons d'un courant dont le maître à jouer a déclarer texto vouloir reformater les français.

Les attaques contre la laicité, ce retour programmé du religieux, en supplétif du pouvoir politique, c'est aussi la fin de notre modèle sociétal par l'affirmation/acceptation d'un communautarisme à l'anglo saxonne, jusque là inconcevable ici.

Mais soyons justes, en délaissant le social pour le sociétal, la gauche a préparté le terrain que Sarkozy exploite à l'heure actuelle.

Raison de plus pour se réveiller et enfin affronter réellement la droite, s'opposer à elle avec des idées, des thêmes, pour enfin sortir de ces barrissements stériles.

Il reste 4 ans de mandats au guérillero de l'Élysée pour faire du pays un champ de ruines. Il faut l'en empêcher

Commenter cet article

tuxy 20/01/2008 00:49

L'ump n'échappera plus pour très longtemps aux conséquences désastreuses de sa politique, ls sont au povoir depuis 95, lacohabitation avec Jospin avait relancé le pays.Dès 2002, la droite a montré son dogmatisme et tou foutu en l'air. Sarko a participé à ça, ministre d'état et chef de l'ump, il est aussi responsable que CHIRAC de la situation actuelle et, selon ses inconditionnels, il aurait besoin de temps, ben voyons

scully 19/01/2008 23:40

Le guide est omniscient et omnipotent, encore 4 ans à subir ça

surferrossa 17/01/2008 23:44

Sans rentrer dans des plans à la Bildeberg, trilatérale, on constate quand même que tous ces députés, gauche ou droite ont la même opinino sur l'europe et prennent tout avis contraire comme preuve dimbécillité ou de fascisme/nationalisme. Ils pensent tous pareils, normal, le cursus est toujours le même dans leur formation

margue 17/01/2008 19:03

Peut-être qu'il faudrait lui retirer la pile nucléaire du cerveau.
Ainsi on pourra croire au "Y a plus de pile il va enfin la fermer"

resistance 2012 17/01/2008 00:49

C'est quand même hallucinant que des gens qui se disent intelligent et sachant tout ne comprennent pas que l'on peut être pour l'Europe mais quelle Europe et dire non au mini traité frère jumeaux du TCE !!! Dire que même au PS, enfin ce qu'il en reste il y a encore tant de "savant" qui n'ont rien compris aux espérances des Citoyens ! Sur ce point, pas mieux que les nombreux abrutis de l'UMP !
On est tellement mal compris et non pris en compte que l'on en deviendrait facilement révolutionnaire ! Après tout c'est peut-être un voeux caché de nos "chers" politiciens...
Mai 68 a fêter en mai 08...