Vous reprendrez bien un peu de démagogie ?

Publié le par Rébus

La nervosité semble gagner notre petit Président dont les discours et les actes deviennent de plus en plus incohérents, contradictoires.

D'un jour sur l'autre, dire tout et son contraire est une méthode assez bizarre pour gouverner. De même que prendre des décisions unilatérales parce que, grisé par son propre et énorme égo, sous l'impulsion du moment, on a cru avoir une bonne idée. Aux ministres de ramer derrière pour expliquer le truc ou trouver un moyen de le faire appliquer.

De toute façon, "c'est des nuls et des incapables", Sarko doit tout faire lui même. Si ça marche, c'est gràce à lui, et quand ça foire, comme c'est le cas le plus souvent, c'est la faute des autres. Tout ceci témoigne d'une grande maturité psychologique. Un cas quasi pathologique qui donne raison à posteriori à Jean François Kahn lorsque celui ci, en mai, s'interrogeait dans Marianne sur la santé mentale de notre bien aimé Président.                                                                                                
La presse étrangère parle d'une mentalité d'adolescent attardé. Belle image pour le prestige de la France. Prestige dont notre Conducator nous promettait la restauration. Curieux, car ces même journaux étrangers nous assurent que, contrairement  à ce qui s'est passé avec les précédents présidents, la France ne jouit plus d'aucun prestige, d'aucune considération, bref d'aucun poids international. Eh oui, se faire le caniche de Bush ou l'inconditionnel supports des faucons du Likhoud, tout en prononçant des discours insultants pour l'Afrique, tels celui de Dakar où les récents propos de Bockel, ça n'aide pas. Pas plus que l'homme au sac de riz déclamant sa  si mauvaise réplique "le pire, c'est la guerre". Ce gouvernement est décidément pathétique et fait de nous un sujet sans fin de rigolade pour les autres pays.

Enfin, le sujet de rigolade peut aussi, par l'inconséquence de ses actes et déclarations finir par devenir un sujet d'irritation et de mécontentement , même pour nos partenaires européens. Le meilleur exemple de ça, les récentes déclarations du petit Nicolas , qui entend rediscuter les quotas de pêche. Le conducator va-t-il hausser le thon face à la Commission Européenne (bon, oui, elle est pas très fine, celle là, j'avoue)? c'est ce qu'il laisse entendre en tout cas, lorqu'il dit que la future présidence de l'Union par la France permettra de revenir sur les quotas.

Pure démagogie, les autres européens ne l'entendront pas de cette oreille, Sarkozy le sait parfaitement d'ailleurs, mais les municipales arrivent, le Génie des Carpettes baisse dans les sondages, alors, n'hésitons pas , ressortons les grosses ficelles...

Les accords internationaux, l'écologie, le risque d'épuisement des ressources ? Oui, ben, on verra ça après mars.

On  revient tranquillement sur Grenelle, on désavoue  le transparent Barnier, mais, ce n'est pas grave, l'essentiel est de faire du bruit, et de s'assurer du soutien de quelques clientèles traditionnelles, qui commençaient sérieusement à renâcler. L'UMP, perdre le soutien des artisans, commerçants ou autres ? Non, impensable. Sarkozy est un populiste inconséquent, ce n'est pas nouveau, on le dénonce depuis longtemps, il en apporte encore la preuve.

Chaque jour qui passe montre l'inanité de sa politique et de ses projets mais c'est trop tard, va falloir supporter tout cela encore 4 ans. La seule protestation possible, c'est de coller un énorme claque à l'UMP à l'occasion des municipales.

L'homme de la rupture le sait, et pour l'éviter , il n'hésite pas un seul instant à réutiliser les recettes apprises de Chirac. M'étonnerait que ça suffise (ou alors, les gens sont encore plus lobotomisés  par TFN and co que je ne veux le croire).

D'ici là, vous reprendrez bien un peu de démagogie ?

Commenter cet article

surferrossa 25/01/2008 22:14

Démagogie, bêtise, inculture, mensonge permanent, vulgarité, méalgez tout ça, vous finissez pr&ésident de la république

hanging garden 22/01/2008 23:25

Sarko n'est plus à un mensonge , un reniement ou une incohérence près. Le mieux, c'est l'écouter parler du prétendu succès de ses heures sup, chiffres bidons à l'appui. Et les journaleux de répeter benoitement

stormbreaker 22/01/2008 23:10

après les quotas de pêche et les 35 h, le nain agité se contredit à nouveau. Cette fois sur les municipales. Il voulait occuper le terrain et leur donner une importance nationale. Les mauvais sondages l'ont fait changer d'avis. Ainsi, il ne sera pas reponsable de la possible défaite de ses troupes. Quel courage ce Sarko

arcis 22/01/2008 03:58

Barnier nous refait le coup des 35 h. D'abord, on annonce leur abolition et après on nie avoir déclaré ça. L'andouille savoyarde dit donc que les quotas ne seront pas révisés, contredisant ainsi le nabot. C'est un bordel ce gouvernment

olive 20/01/2008 23:50

oui d'accord avec vous, il sait plus ce qu'il dit, de plus lors de ces conférences on peut remarquer sa nervosité dans ces gestes et comme il transpire aussi.trop nul ce president.