Eric Besson, ce grand défenseur de Sarkozy

Publié le par Rébus


  Dire qu'il y a quelques mois, Ségolène Royal pouvait demander "Qui connait monsieur Besson ?", tout en sachant bien que la réponse était personne. Les choses ont bien changées depuis, Eric Beson, obscur député de la Drôme, est depuis passé à la postérité comme le Judas des temps modernes. A part Ganelon, depuis 2000 ans, nul n'avait vu aussi vite son nom devenir synonyme de traitre (quoique , les Sarkozy père et fils soient bien placés dans ce concours un peu particulier).

  Éric Besson, qui se fit d'abord connaitre par un petit livre blanc, où il se livrait à un pilonnage des plus sévères envers son futur messie, l'actuel Président à talonettes, avant de passer avec armes et bagages dans le clan UMP, notre néo judas ayant dû, tel Paul sur le chemin de Damas, voir la lumière.

  Son nouveau gourou lui déclara alors, "Eric, tu es Pierre et sur cette pierre, je bâtirai mon église, on l'appellera ouverture". Le néo converti attira à lui quelques anciens condisciples et l'aventure c'est l'ouverture pût commencer.

  Le problême d'Eric Besson est que, comme tout nouveau converti, il a une forte tendance a faire trop de zèle (bon, c'est un peu une illustration vivante de la métaphore d'Anne Roumanoff sur le gouvernement sarkosien). Notre zélé zélôte vole au secours de son nouveau maître, bafoué par une presse peuplée de charognards selon Rama Yade, qui faillit elle même être socialiste et en a d'ailleurs épousé un.

  Le Secrétaire d'État chargé de la Prospective et de l'Évaluation des Politiques Publiques, les 30 deniers bessoniens, estime que la presse devrait "foutre la paix"(texto,euh, dans le texte, pas sms) au couple présidentiel. Ben oui, c'est évident, Nicolas Sarkozy n' a cessé de livrer sa vie privée aux journaux tant que cela pouvait le servir, Carla Bruni lance encore maintenant (bon, on va dire que les contrats étaient conclus avant) des campagnes publicitaires, sa carrière entière est bâtie sur l'image, mais les deux détestent être sous les feux des projecteurs, c'est bien connu. Sauf que personne n'a obligé Carla à balancer ses dernières déclarations intempestives et que, bon, là, le couple people numéro 1 du moment voudrait changer les règles du jeu en cours de partie.

  Eh oui, Nicolas est un peu mal dans les sondages, il faut une raison à cela. Et cette raison ne peut évidemment pas être le fait que  sa politique est désastreuse, non. Comme toujours, Nicolas Sarkozy a besoin d'un bouc émissaire, comme tout gamin pris en faute, il n'est jamais responsable. Là, c'est la faute à la presse, même qu'elle est méchante avec lui, na !!! Il fait même intervenir pour le défendre l'Adjudante Chef Alliot Marie qui déclare, lors du voyage en Guyane, ausx journalistes embedded "vous n'avez pas été gentils, vous êtes punis". N'importe quoi !!!

  Et puis, Besson demandant  plus de dignité et de retenue alors qu'il a trahi son camp en pleine campagne et a exploité le filon  (et le Fillon par la suite) immédiatement en sortant un livre à charges sur son ex candidate, se précipitant vers tous les micros amis dès qu'il le pouvait, non, ce type est vraiment mal placé pour donner des leçons de morale.

  À part ça, Arcelor Mittal, maître-chanteur en Belgique et killer d'usines en France a un bien joli bénéfice net de 10.36 milliards d'euros. Ok, aucun rapport avec le reste du billet mais je tenais à le signaler.

Commenter cet article

Leon nettoyeur 20/02/2008 20:16

le site d'opposition à Eric besson dans sa commune
surveillez sont attitude c'est troublant ce qu'un traitre peut être moraliste

hanging garden 15/02/2008 23:17

Y vont devenir quoi les besson, couchner , bockel an co s'il y a un remaniement au fait ? Parce que, plus personne n'en veut... Ah, il y a le nouveau centre. avec les cavada, morin et les autres, on pourrait le baptiser rassemblement des loosers et des faux culs

tuxy 14/02/2008 23:54

Mais, tout le monde s'en fout de Monsieur Besson, non ?

Emiliano, Pancho & Cie. 13/02/2008 23:24

De besson iscariote qui a travaillé à la générale des eaux puis à la direction de vivendi et proche de messier on peut aussi se demander ce qu'il faisait à gauche avant?
enfin à gauche...je veux dire au ps...

Didier B 13/02/2008 23:21

Qui c'est Eric Besson? :-)

Bah, heureusement que Laporte et Al Banelle sont là pour relever le niveau.