Le second tour commenté façon Figaro

Publié le par Rébus


  Le modem est -il de droite ou de gauche, Bayrou a-t-il l'étoffe d'un sauveur de la République ou est il juste un béarnais entêté.  Est ce qu'au milieu de tout ce foutoir, on perçoit une hypothétique "3 ème voie", l'accouchement d'une 6 ème République, ou un nouveau rapport à la politique ? Plus prosaïquement, ce serait pas tout simplement le retour des petites magouilles  entre amis, ces alliances qui faisaient et défaisaient les gouvernements sous la 4ème, au gré des retournements de veste et qui prirent fin suite à un coup de képi de MonGénéral, qui, s'il ne  se voyait pas à son âge, entamer une carrière de dictateur, a quand même un peu forcé la main des parlementaires pour s'imposer une nouvelle fois comme homme providentiel.

 Ben, en voilà des questions intéressantes, et, me voilà bien,  ennuyé du coup pour répondre... Alors je me dis qu'il faut que je m'adresse à des gens dont c'est le métier, des vrais journalistes. Des gars à carte de presse, des qui donnent dans la nalyse, pas des bloggers forcément partisans et éructants leurs slogans sans aucun recul. Parce que bon, j'ai bien mon avis là dessus, mais, si je pouvais l'étayer, ce serait bien...

  Alors, j'y vais. Soyons honnête, j'avais pas des masses d'idées d'articles aujourd'hui, à part Pasqua, éventuellement, mais faire un article à charge sur ce pauvre Charles, alors qu'il vient d'écoper de 18 mois avec sursis, ce serait hurler avec les loups, pas le genre de la maison, et puis des procès avec Charlie en vedette, il y en aura d'autres, non ? D'abord, l'actu, c'est les Municipales, cette semaine, et c'est tout. Bon, un peu les Cantonnales aussi, mais personne ne comprend rien à ces machins, alors, on ne va pas rentrer dans les détails. Et c'est tant mieux pour la droite, car on s'aperçoit, quand le Ministère de l'Intérieur consent enfin, avec un retard sans précédent, à donner les chiffres (les corrigeant quelques fois dixit JM Lech), que l'on peut bel et bien parler de vague rose, pas de vaguelette et que la droite a pris une jolie baffe.

  Allez, habile transition, vaguelette, vague, hop, d'Aboville, le Modem. Wahou, comme c'et bien amené. Pour ceux qui ne suivent pas la fulgurance de mon raisonnemnt, Gérard d'Aboville, candidat du Modem dans le 15ème à Paris, se fit d'abord connîatre comme un rameur en solitaire qui traversaient les océans.  Phrase qui n'a aucun rapport avec une chanson de Manset ou des paroles de Noir Désir, mais je m'égare. Bizarre ça, c'est aussi fluctuant que les convictions politiques d'un modemiste aujourd'hui, ce  billet.

  D'Aboville, donc, qui est en train de souquer ferme pour rejoindre le camp UMP. Du coup, son ex co-listière, elle, rejoint le PS d'Anne Hidalgo. Et tout ce petit monde règle ses comptes. Ce qui permet au Figaro de titrer "La droite s'unit contre Anne Hidalgo". C'est martial, on a l'impression d'un front ferme, la victoire est au bout de l'urne, toussatoussa (non,pas d'électeurs fantômes merci). Et ça entérine l'analyse de la néo hidalguiste, Cécile Renson pour qui d'Aboville a trahi les électeurs, en se classant clairement du côté de la droite, contre leur volonté. Merci, le Figaro, un joli travail objectif. On peut noter que d'autres parlaient de  dissensions au sein du Modem, ouvrant la voie au PS.  C'est là ou l'on voit le professionalisme. Dans une optique pas du  tout pravdaienne, le Figaro voit  l'annonce de la victoire inéluctable de l'UMP,là ou les autres ne voient qu'un beau bordel.

  Et si l'on veut voir ce qu'il se passe, par exemple, à Marseille, on retroiuve le même genre de titres, pas du tout orientés. Par exemple, le Figaro (oui, je sais, c'est de l'acharnement) nous annonce un "Modem au bord de l'implosion" , donc une bonne nouvelle, mezza  voce, pour Gaudin tandis que Ouest France, de son côté voit une "Gauche requinquée mais perplexe". Le perplexe venant certainement du positionnement du Modem.   On peut toujours dire que là ou le Figaro assume ses opinions, d'autres ne se mouillent pas. Oui, pourquoi pas, et que le Figaro soit à droite, wha, en voilà une nouvelle.... Sauf que là, on est dans l'opinion, voir dans son orientation, plus que dans l'info. Pas tellemnt loin finalement, carte de presse mise à part, de la subjectivité des blogs, non ?

Commenter cet article

kropotkine 16/03/2008 13:31

kropotkine s'amuse au montage video !!







Martinon
envoyé par politistution
anti_bug_fck

Resistance2012 13/03/2008 12:59

Travailler à en mourir
France2 le jeudi 13 mars 2008 à 23 h 10

Infrarouge

Des salariés qui ont plongé dans la dépression, frôlé le suicide par désespoir ou que le stress a usés jusqu'à la maladie évoquent leur parcours. La banque, les plateformes téléphoniques et la sidérurgie font partie de secteurs où le mal-être des employés est prégnant. Certaines méthodes de travail ont parfois un pouvoir bien plus destructeur que les petits chefs aux manières autoritaires. Souvent, ce sont des mécaniques, des technologies ou des modes d'organisation qui rendent malades : plusieurs témoins évoquent une course à la rentabilité et à l'efficacité qui, peu à peu et inéluctablement, les a broyés.

olive 13/03/2008 12:55

Le figaro c'est quoi? j'ai jamais lu ce truc, est ce bien ce journal? n'est ce pas Etienne Mougeotte le nouveau patron, ah ok, c'est le journal de l'élysée ....

racaille-du-69 13/03/2008 08:45

Ah ben tu lis le Figaro, toi ! Ben... moi aussi, on apprend beaucoup sur la sarkolâtrie dégoulinante...

Resistance2012 12/03/2008 22:50

En mal d'inspiration ? Pas un problème voici du grain :-)))

cette lettre qui a vite disparu Des premières pages de rebonds

http://www.liberation.fr/rebonds/309470.FR.php


Monsieur Le Président


Bouvard et Pécuchet, collectif de doctorants en droit public.


QUOTIDIEN : Mardi 12 février 2008

Nous NE sommes pas la France, nous NE sommes pas Des victimes, nous NE sommes pas Des puissants, nous NE sommes que Des citoyens.
Depuis neuf mois que Le suffrage universel vous a porté à l’Elysée, vous avez souhaité marquer la direction de l’exécutif d’une empreinte nouvelle.
Hélas, la nouveauté n’est pas une fin en soi, la rupture n’est pas à elle seule un programme et Le progrès NE se décrète pas.
Dire que nous sommes fiers d’être français n’a pas de sens dans la mesure où nous n’avons eu qu’à naître pour obtenir cette nationalité que beaucoup envient. Toutefois, nous aimons profondément Notre pays, pour ce que nous avons appris à connaître de lui, de son histoire, de son présent et plus généralement de as culture, que nous savons riche. Et cela, nous l’avons appris sans vous. Mais s’il n’est pas de fierté que nous puissions revendiquer de manière sensée, c’est bien de honte que nous sommes frappés lorsque, au fil Des semaines, vous confondez votre réussite personnelle et l’intérêt général.

Lorsque, par complaisance, vous épousez les thèses de vos homologues internationaux, souvent en contrepartie de contrats qui n’ont de valeur certaine que celle du papier qui en porte les clauses ;
Lorsque, avec arrogance, vous multipliez les signes d’une amitié feinte avec Des chefs d’Etat qui n’en souhaitent pas tant ou au contraire, donnez à certains peuples l’impression du mépris ;
Lorsque vous tentez une diplomatie faite de coups d’éclat, c’est l’image d’une France impuissante que vous renvoyez.
Lorsque vous utilisez votre image personnelle et celle de vos proches collaborateurs, puis confondez votre vie privée et celle de chef d’Etat, comme autant de leviers pour qu’un événement médiatique en chasse un autre, c’est la question essentielle de la politique que vous éludez.
Enfin, nul n’est besoin pour vous de chercher à simuler une proximité avec les Français ou une simplicité faite d’humour déplacé et d’un langage appauvri. Nous accepterions volontiers que Notre avenir NE dépende pas de politiques décidées dans l’instant, mais d’actions réfléchies.
Or, s’il n’est pas en votre pouvoir de reconstruire une opposition parlementaire digne de ce nom, c’est à vous qu’incombe de laisser agir la représentation nationale et les organes constitués chargés d’assurer les fonctions de l’État, et non Des organismes privés ou les maires du palais que sont vos proches conseillers.
Peut-être verrez-vous dans ces lignes l’expression d’une «pensée unique», mal suprême semble-t-IL qui, invoqué par vous, permet de balayer d’un revers de main, et sans appel, tout propos qui NE correspondrait pas à vos attentes.
Certes, vous NE manquerez pas d’opposer à nos simples propos l’action censée vous caractériser et à nos mots soignés ceux de votre vérité. Seulement, nous NE pouvons nous résigner à taire une irritation qui confine à la colère et nous pousse à assumer cette prétention consistant à vous écrire. Nous craignons que Le rabaissement de la fonction présidentielle, clé de voûte de nos institutions, n’entraîne l’affaissement de l’édifice républicain.

------------------------

Texte diffusé Le dimanche 25 novembre 2007 de 12 heures à 13 heures, dans l'excellente
émission « La Planète Bleue » sur la chaîne de radio suisse romande «Couleur 3 », qui EST une chaîne de radio très fiable à tous niveaux.

Quand la fameuse affaire de l'Arche de Zoé a éclaté, curieusement, Le
Président Sarkozy n'est pas venu au secours Des enfants victimes, in Des
Familles abusées, mais Des voleurs d'enfants.

Pourquoi ? Pour protéger qui ? Pourquoi Nicolas Sarkozy EST-IL allé au Tchad
Chercher les journalistes français et les hôtesses espagnoles ? Pourquoi Le
président français a-t-IL annoncé, haut et fort, qu'il irait chercher
Lui-même les membres de l'association « Arche de Zoé », quoi qu'ils aient
Fait, mettant ainsi Le feu à un baril qui n'avait pas besoin d'arrogance
Pour s'enflammer.

S'agit-IL d'une maladresse due à la précipitation, ou l'affaire Des
illuminés de l'Arche de Zoé cacherait t-elle une autre affaire autrement
Grave, bien plus glauque, qui aurait conduit Le président français à la
Gaffe internationale ?

Y aurait-IL Des imbrications entre l'exfiltration d'enfants tchadiens vers l'Europe,
L'industrie pharmaceutique, et les milieux d'affaire ?

Chaque jour qui passe voit apparaître de nouvelles questions. Pourquoi et
Comment l'association l'Arche de Zoé, a-t-elle bénéficié de passe-droits au
ministère Des affaires étrangères, au ministère de la défense, voire au
ministère de l'intérieur ? Pourquoi et comment l'association l'Arche de Zoé,
A-t-elle up utiliser les avions Transal de l'armée française, pour
Transporter son matériel de N'Djaména à Abéché ? Pourquoi les services du
ministère français de la défense, connaissaient-ils Le plan de vol du Boeing
affrété par Eric Breteau, Le président de l'Arche de Zoé ?

Le Boeing atterrit à Abéché, un aérodrome sous contrôle militaire tchadien .
Et français, certains gradés français étant présents dans la tour de
contrôle. C'est depuis Abéché, que, grimés en blessés, les gamins devaient
Embarquer dans l'avion garé en bout de piste.

Est-ce que les moyens tout à fait étonnants don't a profité l'Arche de Zoé,
EST-ce que la précipitation maladroite du président Sarkozy, à s'impliquer
Personnellement dans l'affaire, aurait un rapport avec Le financement
Trouble de l'association l'Arche de Zoé ? Cette affaire, qui EST tout Le
Contraire d'une histoire de pieds nickelés, soulève tellement de questions,
Que certains se demandent aujourd'hui, is derrière cette bavure humanitaire,
NE se cache pas une affaire d'une toute autre ampleur, une affaire d'expérimentations
thérapeutiques sur Des patients pas du tout volontaires.

L'association l'Arche de Zoé EST une initiative d'un organisme français
Paris Biotech Santé. Elle EST financée par une société de développement de
Produits pharmaceutiques BioAlliance Pharma, don't Le propre frère du
président, François Sarkozy, EST vice-président du conseil de surveillance.
Certains observateurs se demandent is BioAlliance Pharma, qui mène Des
Recherches sur Le sida et pratique Des essais thérapeutiques, n'aurait pas
Un lien avec l'affaire Des infirmières bulgares, don't la libération avait
déjà été négociée par la famille Sarkozy. Quelles sont les réelles activités
De BioAlliance Pharma, don't fait partie Le frère du président Sarkozy ?

La compagnie développe Des médicaments pour traiter Des maladies décrites
Comme mille fois plus virulentes en Asie du Sud-Est et dans l'Afrique
Subsaharienne que chez nous. Pour développer ces traitements la société
Pratique Des expérimentations sur Des patients, comme par exemple pour Le
Loramic, cinq cent quarante patients répartis sur quarante sites différents
à travers Le monde. Stéphanie Lefèvre, la secrétaire générale de l'Arche de
Zoé, EST directrice adjointe de Paris Biotech Santé. Et François Sarkozy, Le
frère du président, figure avec elle parmi les membres du comité d'évaluation
De cet organisme spécialisé dans la recherche bio-médicale. D'où les
Questions qui enflent sur Le web. Y aurait-IL un rapport entre ces sociétés
Pharmacologiques, et l'intervention du président Sarkozy au Tchad. C'est
Comme la maladie d'Alzheimer, devenue Grande cause nationale française,
aussitôt après l'élection de Nicolas Sarkozy. Cette déclaration surprise
Aurait-elle un rapport avec Le fait que son frère, François Sarkozy, siège à
AEC Partners, don't Le principal client EST l'américain Pfeizer, leader
Mondial de l'industrie pharmaceutique, et spécialiste du traitement de la
Maladie . D'Alzheimer.

Au printemps dernier, Le Nigéria a attaqué devant la justice internationale
Le géant Pfeizer, qui aurait je cite : « effectué en 1996, de façon
illégale, l'essai clinique d'un médicament, Le Trovan, sur deux cents
Enfants » fin de citation. L'inventeur du Viagra aurait secrètement utilisé
Des enfants comme cobayes, pour tester de nouvelles molécules, sous couvert
D'aides humanitaires. Onze enfants sont morts lors de ces tests. D'autres
Ont subi de graves séquelles : surdités, paralysies, lésions cérébrales,
cécités. Le Nigéria réclame Dix milliards de dollars à Pfeizer. C'est Le
Washington Post qui a révélé Le scandale.

Le journal belge Sept sur Sept s'interroge lui aussi sur Le rôle de Paris
Biotech Santé, où travaille Stéphanie Lefèvre, la secrétaire générale de l'Arche
De Zoé, et François Sarkozy Le frère du président. Je cite « L'Arche de Zoé
n'est pas une histoire d'amateurs. Ils sont très professionnellement
organisés, et ne manquent pas de fonds et de soutiens, en tout genre. La
soit disant « petite » association semble avoir préparé cette opération au
Tchad, avec beaucoup de relations d'influence, et de moyens techniques et
financiers. » Fin de citation.

Pourquoi le président Sarkozy veut-il aller récupérer les militants de l'Arche
de Zoé au Tchad ? Pourquoi a-t-il voulu aller récupérer les infirmières
bulgares en Lybie ? Est-ce que c'est juste pour faire le beau, pour parader
devant les caméras du monde entier, ou est-ce que tout en haut de l'état
français, on redouterait que des choses finissent par se dire dans les
geôles africaines. On évoque notamment des expérimentations humaines
financées par de puissants labos de biotechnologie, sous couvert d'aide
humanitaire.

Non, non, bien sûr, çà se serait de la science fiction !

Fin de citation