Pâques en Sarkozie, on décore les amis

Publié le par Rébus

 Dans ce cher vieux pays chrétien à la tête duquel se trouve le Chanoine de Latran, on se doit d'observer quelques traditions. En ce jour de fête catholique, Sarkozy, le président qui se fout de la laicité, observe donc une vieille coutume qui fait que, traditionnellemnt, on décore tout, les oeufs, les jardins, les cloches qui reviennent, tout quoi...Hein, ah non, j'ai pas dit qu'on décorait les cloches.

  Il y avait donc une nouvelle fournée de Légions d'Honneur à fourguer. Et il y a du lourd chez les néo enguirlandés. Allez, petit coup d'oeil à la liste, liste qui sera non exhaustive, je revendique totalement cette sélection orientée que je propose. L'impartialité ? Oui, ben, c'est férié pour elle aussi...

 Patrick Le Lay, laveur de cerveaux sponsorisé par Coca Cola est élevé au grade de Commandeur de la Légion d'Honneur.  Bien normal de récompenser quelqu'un qui, à la tête de TF1, nous a fourni tant de mieux disant culturel. À coups de JT fleurant l'anisette et l'andouille, de programmes de télé débilité avariés, d'émissions mongolo décérébrantes, cet homme a participé, si ce n'est au rayonnemnt culturel de la France, au moins à la prise de l'Élysée par le Génie des Carpettes. À Patrick Le Lay donc, la sarkozie reconnaissante...

  On trouve ensuite l'ex première dame de France, Bernadette Chirac en personne, la dame patronnesse des hopitaux pour ch'ti n'enfants souffrants et distributrice de pièces jaunes. Passée la compassion guindée et réticente que Bernadette exprime dans chacun de ses propos, elle est surtout récompensée pour avoir donné son adoubement à l'ex félon Nicolas, et peut être, attiré chez lui un électorat de retraités et de grenouilles de bénitiers. Merci, Bernadette.

  Hélène Carrère d'Encausse, de l'Académie Française, donc, figure aussi sur cette liste. La grande spécialiste de la Russie, dont toutes les prédictions sur ce sujet se soont avérées fausses est une figure emblêmatique de cette droite néo décomplexée mais qui continue à imaginer des communistes couteaux entre les dents tapis dans les coins. Pour avoir tenté pendant des années d'éclairer le bon peuple de ses lumières amoindries, elle méritait bien son petit ruban.

 Yvon Gattaz, ex patron des patrons du CNPF, le Medef canal Historique, est lui aussi de la partie. Pourquoi ? Sais pas trop, peut être pour être sûr qu'il ne lui viendra jamais l'idée saugrenue de parler de l'UIMM.

  Et enfin, l'immense Christian Clavier, inoubliable interprète des Visiteurs ou de Napoléon, mais surtout, caution artistique et intellectuelle de la Lumière de Neuilly. C'est si beau la France du mérite.

  Petite rectification, dans la première mouture en ligne de ce billet, j'avais, honte sur moi, oublié de féliciter chaleureusement un des nouveaux promus. L'immense Robert Ménard, l'homme qui terrorise Chavez et Castro (enfin le petit frère mainrtenant). Ménard, l'infatigable défenseur de la liberté de la Presse, à l'étranger. Le même Ménard qui ne trouve rien à redire dans la France de Sarkozy, où la presse est sous la coupe de marchands d'armes amis du pouvoir. Un pays qui n'est plus que 38ème au classement des pays ou l'on peut tout dire sans risque. Ça, ça n'émeut pas l'homme qui aboie aux mollets des puissants (quand ils ne sont pas de droite).

 Il y a eu d'autres décorés évidemment mais, bon, j'ai choisi ceux que je trouvais emblêmatiques, pis c'est tout d'abord

Commenter cet article

TendrePoison 28/03/2008 13:45

J'ai atterri sur ton site par hasard mais j'apprécie ta révolte et ton travail de dénonciation. Je mets également un lien sur mon site

TendrePoison 28/03/2008 10:51

Ah oui, moi aussi j'ai eu besoin d'extérioriser !

http://tendrepoison.canalblog.com/archives/2008/03/24/8443196.html

racaille-du-69 25/03/2008 20:59

C'est normal qu'on voie reparaître un certain nombre de cloches pour Pâques, non ?

pas perdus 24/03/2008 18:02

Bien dit.

Quelle liste !

Le sang coule 24/03/2008 02:13

Ahhh, Rébus, tant de personnes honorables, j'hésite à verser ma p'tite larme ...
C'est eux notre identité nationale (*partie vomir*)et c'est beau comme du Johnny (l'exilé fiscal)... "Allumez le feu" qu'il disait, ouaip bein quand tu veux mon "pote".