Rama Yade ne sait plus ce qu'elle dit... (Pékin ? Jamais entendu parler)

Publié le par Rébus

   Dire qu'encore ce matin, les journaux s'étalaient sur les propos d'un Sarkozy prêt à défier (heu, juste un peu) Pékin. Ça avait de l'allure, quelques hauts faits d'armes revenaient en mémoire, Villepin à l'ONU, Mitterrand demandant des nouvelles des Sakharov en pleine visite officielle en URSS, ou plus trivial mais bien gaulois, Chirac demandant si  la ménagère (Margaret Thatcher) voulait ses couilles sur la table...

  Ce matin encore, "France was back" comme dirait Sarkozy l'américain. Maintenant, c'est plutôt "No comment" façon Martinon, le virus ayant frappé Franck Louvrier à son tour.

 Donc, non, il n'a jamais été question de poser des conditions à Pékin. C'était juste une nouvelle lubie de Rama Yade.

 Les trois conditions que Sarkozy n'a jamais posé et que Rama Yade n'a jamais déclaré à la presse  étaient la fin des violences et la libération des prisonniers politiques, que Pékin accepte le dialogue avec le Dalai Lama et qu'on fasse la lumière sur les évènements (expression consacrée dans la presse) au Tibet. Martial , non ? Enfin, martial au départ, plutôt Gérard à l'arrivée. Nicolas n'est au courant de rien et Rama non plus. On comprend l'importance du plan anti alzheimmer pour le gouvernement. Il semble que cette maladie frappe même des ministres tout juste trentenaires.

  Pas d'affolement dans les colonnes de l'Équipe ou les milieux boursiers, la France tiendra son rang et ne l'ouvrira pas, les Jeux Olympiques et le commerce, voilà ce qui compte vraiment, le reste, bof, lubie de droits de l'hommistes.

  Mais, Rama Yade est peut être de bonne foi, la preuve, Robert Ménard de RSF la soutient, ou peu s'en faut. Et Bob est intransigeant avec les dictatures, non ?
  Ah non, j'ai jamais dit ça

Commenter cet article

renato 21/04/2008 12:06

Cette meute de chiens en laisse appartient à l'espèce du pekinois à museau aplati

peilleron 09/04/2008 14:37

Quand se souciera-t-on en France des placements abusifs de nos enfants en foyer avec la manipulation des S.S. ( services sociaux) Il faut cesser de rendre ce sujet tabou, ce sont des milliers d'enfants qui en souffrent en toute impunité. Aujourd'hui, nul n'est à l'abri de se voir retirer son enfant, malgré tous les soins et l'mour que vous lui portez. Dès lors que la suspicion s'installe sur pure calomnie, les S.S. ne vous lâchent plus. A l'étranger, alors que nous étions en fuite, les africains nous répondaient : " mais nous, on croyait que la France était un pays civilisé, c'est la choûma, traduisez LA HONTE..."

Resistance2012 06/04/2008 15:45

La maladie d'Alzheimer est une maladie neurodégénérative du tissu cérébral qui entraîne la perte progressive et irréversible des fonctions mentales; elle sévit à tout âge et on la trouve principalement et en plus grand nombre chez les présidents de la république et les membres de gouvernement...
La pauvre... Pour une fois, rendons-leur service : combattons cette maladie de l'oublie en rappelant souvent, souvent, souvent et toujours !

TendrePoison 06/04/2008 11:08

Encore une hallucination auditive collective ? y a quelque chose de toxique dans l'air...

Jeffanne 06/04/2008 09:58

Je vais mettre mon peit grain de sel pour.... épicer le plat du jour. Peut-être que Rébus pourrait me donner la recette "façon Thatcher".
La langue fourche pour certains...
On se rétracte dans d'autres cas ? ou bien sont-ce déjà les neurones qui s'affolent ?
Exemple à suivre : aller dans le sens du vent.