Nouveau contrat de travail, la Gauche ...s'abstient

Publié le par Rébus

  À l'Assemblée Nationale, chambre d'enregistrement des oukazes princières , plus que lieu de débat des représentants du peuple, la droite dure, décomplexée, déroule son programme. Continuer à faire plaisir au Medef, à asservir et précariser un peu plus les travailleurs, tout en stigmatisant ces parias modernes que sont les chômeurs et autres assistés.

  Ainsi, Sarkozy, droit sur ses talonnettes, n'hésite pas ; jour après jour comme dirait Delarue, philosophe sur France 2 ; à rappeler sa volonté de sanctionner ces infâmes profiteurs. Il reçoit un renfort de poids en la personne de Laurent Wauquiez, néo maire du Puy en Velay, célèbre commune confite en bigotterie, et dont le fait d'armes le plus notable ces derniers temps est d'avoir vu l'enfance du footballeur Sydney Govou, enfin, ça et l'élection du nouveau phénix UMP. Wauquiez, porte parole trentenaire, plus réac que beaucoup d'ex membres du Cartel des Droites au siècle dernier. Ce monsieur Wauquierz , totalement dépourvu de la moindre connaissances dans les domaines du chômage ou de la précarité enend nous éclairer de ses conseils avisés, conseil squi ne sont guère que la reprise pleine de lèche talonnetisme des propos du plus petit gourou de France. Wauquierz, crédible sur le chômage ou la précarité, ce serait comme si on demandait son avis à Lagarde en matière d'économie... Ah, c'est son poste ? Ouah, quels déconneurs dans ce gouvernement.

  Donc, l'Asemblée des notables repus aborde le domaine du nouveau contrat de travail, avec des notions aussi exotiques que la séparation de gré à gré (bon, le lien de subordination, connais pas). Les négociations seront justement conduites par Marie Chantal, euh, non, Christine Lagarde et le boy scout réac Wauquiez. De très bon augure tout ça.

  Heureusement, français inquiet de la sauce à laquelle Parisot et ses copains veulent te croquer, tu comptes sur les courageux résistants du PS. Et tu fais bien. Car le PS s'oppose, du moins, il le fera un jour peut être. Là, courageusement, il s'abstient. On peut même entendre des Vincent Peillon ne pas trouver foncièrement anormale cette idée de sanctions nouvelles pour les chômeurs. Au mieux, Peillon entend pédagogiser le truc pour le "socialiser" mais, revenir dessus, non. De là à en déduire que la Gauche est assez d'accord avec les thèses de Sarko et Fillon...Ben oui, on peut le faire. Et on aura une situation à l'italienne, si la gauche applique des politiques de droite en gouvernant ou les soutenant, même en se pinçant le nez, lorsqu'elle est dans l'opposition, quel est l'intérêt de voter pour ces guignols si peu opposants et tellement carriéristes ?

  Devant la catrastrophe en marche, ils n'ont qu'une idée, empiler les courants et les alliances et se couronner nouveau Grand Vizir PS dans l'optique de 2012. L'idée, un peu de bruit à l'occason mais laissons Sarkozy tout casser. Une fois revenu au pouvoir (vous êtes optimistes, messieurs dames du PS) on appliquera quelques compresses sociales et ce sera tout.

  Alors, on peut toujours ressortir cette vieille antienne d'un pays qui se gouverne au centre, s'appuyer sur le succès relatif de Bayrou à la présidentielle. Combinant les deux, on trouverait une espèce d'équilibre, les français trouvant Besancenot sympathique mais pas au point e lui confier les clés du pouvoir, et la droite dure faisant figure d'épouvantail.

  Ah bon, et, elle est pas au pouvoir, là, la droite dure ? Pour corriger tout ça, tous les dégats déjà faits et ceux à venir, il faudra une réelle politique de gauche, et je prends le pari que les français, assomés jusqu'ne 2012, y seront favorables.Alors, assez de demi mesures, vous êtes de gauche, assumez les, assez de ce delorisme si voisin du système bayrou et vaguement plus social que le défunt balladurisme. le pouvoir ne se retrouvera que si vous affichez vos couleurs.

 La droite, elle, les affichent, ça a envoyé le petit Chose à l'Élysée. Écoutez Parisot refuser un système bonus malus pour l'empli de seniors tout en préconisant, à l'inverse de la pratique réelle, le travail jusqu'à 62 ans. La droite est décomplexée, que la gauche le soit aussi, qu'elle soit clairement de gauche et plus néo libéral honteuse, cachée derrières quelques colifichets sociaux
 photo du Figaro
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Chris 22/04/2008 13:17

Le PS est englué dans ses querelles internes. Le PCF est quasiment mort et la LCR n'est pas assez "mûre" pour gouvernet... Nous voilà bien !!

D'autant plus que même les syndicats, y compris les plus "durs" comme la CGT, étaient tous d'accord, il y a quelques semaines pour une augmentation de la redevance télé pour contrer les pertes engendrées par la disparition de la pub sur le sévice public (non, non, pas de faute !).

Si ça continue, la seule vraie opposition au gouvernement, ce sera... les députés UMP eux-mêmes dont certains se répandent d'ailleurs dans la presse, faisant état de leur malaise. Ah, s'ils avaient des couilles ! Ils démissionneraient en bloc, avouez que ça aurait de la gueule !!

Mais, c'est vrai... la place est trop bonne.

Rébus 19/04/2008 03:37

Avènement, le terme correspond tout à fait. Avéènement, sacre de l'empereur court sur pattes, c'est par où la démocratie ? C'est intéressant (mais pas surprenant) cette histoire de connivences PS allez je me lance, enfin, je vais à la pêche, Sac de Riz, dégraisseur de mamouth, DSK, qui d'autres ?

aliciabx 18/04/2008 13:14

Il faudrait déjà que les stars du PS arrêtent de se prendre le bec. Ils dépensent leur énergie à se disbuter alors que l'urgence, c'est la France.
J'avais lu, chez Louise, un excellent article qui expliquait la méthode, la préparation;, la consultation de tous les partis (y compris la gaucje dont les noms ne sont pas dévoilés) pour l'avènement de NS.
Mais personne n'a prévu que les gens ne se laisseraient pas berner longtemps.
C'est pourquoi il y a tant de caouacs et cafouillages. Ils ont fait un programme durant 2 ans sans tenir compte du citoyen lambda, il faut le faire...
Voilà pourquoi on est dans ce miasme... ou mouise ou tout ce que vous voulez... Lol..

benedicte 18/04/2008 01:46

Le problème est que le PS n'est plus de gauche depuis logtemps.
Je regrette de ne pas me rappeler où je l'ai lu pour en rendre la paternité à l'auteur : "la droite décomplexée, l'UMP, et la droite complexée, le PS ..." mais j'adore la formule.
Le peuple n'a plus de représentants, nos assemblées ne sont que le courtisans des seigneurs du CAC40 !
Amicalement

emiliano, pancho & cie 18/04/2008 01:07

Parti Sans laisser d'adresse, tu penses au ps, ils se disent autant de lois qu'on aura plus à faire passer nous même si des fois un jour on est de nouveau au pouvoir...c'est dans ces moments que tu te rends compte de la putain d'occasion perdue par les bovés besancenot et autres alternatifs lors des élections présidentielles. ils avaient la possibilité de récupérer la vague référendum et ils ont tout foutu en l'air pour des querelles à la con...