Le PS fixe sa ligne et Delanoé peaufine son statut

Publié le par Rébus


  Le temps est un peu suspendu dans la politique française, la droite a accumulé les bourdes ces derniers temps, elle tâche donc de se faire discrète, histoire de ne pas rendre la tâche top ardue à son mini manitou.

  Un mini manitou qui, droit dans ses pompes à talonettes se livrera à un de ces exercices de com ultra préparés ; journalistes briefés, poils brossés ; que dans ce pays on persiste à appeler interviews mais qui restent du niveau des causeries au coin du feu du sketch de Desproges et Le  Luron. Un sketch qui remonte au giscardisme, c'est dire si ,   rupture ou pas rupture, les choses changent.  Le petit président nous assurera de sa détermination sans faille à réformer ce pays et circulez y a rien à voir, c'est pas de ma faute, c'est la conjoncture mondiale.

  Donc, la France attend ce grand moment de télévision. Pendant ce temps, dans une indifférence quasi générale, le PS  nous paprend qu'il s'est fixé une ligne politique.

  C'est bien, ça... Quoi de révolutionnaire là dedans ? Justement rien, le PS, ô surprise, a abandonné l'idée de grand soir. Euh, on s'en doutait un peu, depuis, au minimum, 1983. Et pour ceux qui en doutaient encore, rappelons le célèbre "mon programme n'est pas socialiste". Bon, ceci dit, le PS se réclame malgré tout de gauche (encore heureux) et s'il accepte l'économie de marché, il souhaite la réguler... Bon, la clarification est la bienvenue, on connait la nouvelle ligne politique du PS et, étrangement, elle ressemble trait pour trait à ce que l'on lui connaissait depuis les septennats Mitterrrand ou le gouvernement Jospin. Fallait -il réellemnt colloquer à tout va pour sortir de telles évidences ? Une chose à retenir, le PS réaffirme son attachement à la laïcité, ce qui est pour moi, un point essentiel.

  Au sortir de cette profession de foi sans surprise, on apprend que le Maire de Paris, a décidé d'intensifier son programme de logements sociaux,  afin d'atteindre ce fameux quota de 20 % fixé par la loi SRU.  Le logement social, prononcer mixité sociale  est LA priorité de Delanoé. Là encore, une ligne cohérente pour quelqu'un qui doit gauchiser son image  popur  faire oublier un maire trop bobo( mot fourre tout toujours bon à placer)pour être honnête, celui du Vélib, des Paris Plage...

  Delanoé vise la présidence, du moins y pense-t-il en se rasant. Il doit donc se glisser dans la peau d'un candidat "social", faire oublier le maire de la capitale, et devenir un candidat pour les français. Mettre l'accent sur le social à Paris lui permettrait de faire cette mue et le candidat "gauchi" serait en phase avec une gauche "recentrée". Un attelage qui pourrait attirrer les voix centristes refusant le retour à droite (si naturel pour beaucoup de centristes).

  Mais en même temps, je spécule beaucoup là


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

stormbreaker 24/04/2008 22:51

Si le ps veut se rétamer encore, qu'il présente ce produit recyclé du jospinisme et de la gauche caviar, et la droite rigolera bien

Rébus 23/04/2008 14:20

delanoé serait une grandiose erreur stratégique mais il semblerait qu'il soit le favori du moment. C'est le nain qui doit être contetn.
Quoiqu'à ce rythme, les gens préféreront voter pour un bali que pour Sarko et sa bande, enfin, s'ils réfléchissent

Le sang coule 23/04/2008 03:44

Salut Rébus !

Le P.S pourra bien réaffirmé ce qu'il veut (laicité, important, vital même, nous sommes d'accord), rien ne doit nous faire oublier leurs trahisons à répétitions du Traité de Lisbonne, à l'abstention lors du vote de la refonte du Code du Travail ...

Pour Delanoé, si c'est lui ne 2012, c'est sarko le retour. Mon souci étant que je me dis ça pour tous les futurs éventuels présidentiables ... ^^'

Enfin, nous verrons.
Spéculons, c'est toujours mieux de le faire sur les traitres "socialos" que sur la Bourse ... ^^

Aller, lâche rien !!!

Resistance 2012 23/04/2008 01:20

Encore une interview ? Ses chaussures son sâles ya plus personne pour lui cirer dans son Palais ?
Quant à Delanoé ça fait déjà un bout de temps que ça le chatouille et le gratouille... mais la gueguerre des chefaillons continuera encore, ils n'ont rien compris et ne font rien dans l'opposition !

racaille-du-69 22/04/2008 20:50

Sarko, à la télé ? Bonne nouvelle pour la sécu : les ventes de somnifères vont baisser... Y a t'il à attendre quoique ce soit d'un gars instable et plein de tics à ce point-là, qui change d'avis au fur et à mesure que l'opinion cesse de le suivre ? Il va faire la grosse voix contre les chômeurs, comme d'hab, et dire qu'un chômeur qui se voit proposer deux postes, nanni nannère... c'est une façon de culpabiliser et stigmatiser les chômeurs, mais chacun sait que l'ANPE ne propose JAMAIS deux postes... et que donc c'est de l'illusion... comme toujours.
Il vend du vent et ne le vent même pas cher, d'ailleurs il l'avoue lui même : "je n'ai pas d'argent"...