RSA, Hirsch est content de Sarkozy (et de lui même)

Publié le par Rébus


 Le syndrôme Robin des Bois inversé qui frappe ce gouvernement a donc été une nouvelle confirmé par les propos de Sarkozy lors de son monologue présidentiel. Un monologue à peine troublé par quelques questions non cadrés au départ d'Yves Calvi, façon de nous faire croire à l'intérêt de cet exercice et d'effacer les souvenirs de bisous entre Chabot/Sarko.

 Pujadas et d'Arvor étaient là pour meubler, Véronique Augier a vite été remise en place et Calvi était l'alibi journaliste pugnace. Moyennant quoi, le Génie des Carpettes a pu livrer son one man show pas drôle du tout, dépourvu de la moindre révélations, sans idées, ni remises en cause de sa politique désastreuse.

  Enfin, sans idées, j'exagère. Le type qui vient d'être d&signé comme étant le plus mauvais président qu nous ayons eu, a eu une illumination pour financer le bébé de Martin Hirsch.

  Le RSA, ce truc censé sortir les RMIstes fde la précarité mais qui, vraisemblablement, ne fera que créer un nouveau ghetto, celui de gens perçus comme un prolétariat au rabais sera financé par la solidarité forcée des "ayants droits" ,pour utiliser un barbarisme en cours, à la PPE.

  En gros, les smicards et autres travailleurs (ouah, on se croirait chez Arlette) modestes seront mis à contribution pour venir en aide aux plus précaires de notre société. Ce n'est même pas à la hauteur du financement initial de Hirsch, l'abbé Pierre des palais ministériels ayant il y a peu affirmé qu'il avait besoin de 3 milliards d'euros pour son dispositif.  Le grand frère énarque des pauvres avait même tenté de la jouer "retenez moi ou je démissionne".

  Bilan des courses, il n'obtiendra qu'environ 1.5 milliards, la moitié de ce qu'il demandait et devra aller le prendre dans la poche de gens qui sont déjà eux mêmes en difficultés, ou à la limite des seuils. Mais ce n'est pas grave pour Martin ; mieux, il justifie la trouvaille brillantissime de son patron.

  On apprend par exemple que des personnes cumulant jusquà 50 000 euros de revenus annuels bénéficieraient de la PPE, donc, selon le secrétaire d'état aux déshérités, cela prouve que l'on doit réorienter cette PPE et sa distribution. Si ces chiffres sortent du même tonneau que l'estimation par Sarkozy du coût des 35 h, on peut avoir un doute.

  Mais, admettons qu'il y ait des abus dans l'attribution de la PPE, ne valait-il pas mieux, ne serait ce que pour le symbole, aller chercher ce financement ailleurs, dans des portefeuilles mieux garnis ?

  Balancer ce genre d'idées quand on vient d'affirmer qu'il était hors de question de remettre en cause le paquet fiscal ça sonne un peu comme une énième provocation, non ?

  Bah, c'est le credo sarkozien, diviser pour régner, montons les modestes contre les pauvres, ça leur évitera de s'interroger sur la répartition des richesses dans ce pays.

  L'essentiel est de communiquer et Hirsch peut plastronner et garder son poste.

  Jusqu'ici tout va bien...

Commenter cet article

Ryckelynck Yannick 28/04/2008 13:37

POUR UN IMPOT EUROPEEN SUR LA FORTUNE
Voici le texte d'une pétition qui peut être signée sur : le site la petition.com; le blog http://europe-rouge.over-blog.com/article-17835468.html :
Depuis plus d'un quart de siècle, les inégalités sociales ne cessent de se creuser en Europe au profit d'une petite minorité de grands bourgeois trop riches.Une construction européenne basée sur la "concurrence libre et non faussée",notamment entre états et entre les systèmes sociaux nourrit le dumping fiscal, au détriment du monde du travail et des services publics.Face aux scandales de la fraude fiscale, à l'existence des états voyoux que sont les paradis fiscaux, les citoyens sont de plus en plus nombreux à se révolter contre la cupidité sans frein des bénéficiaires des rentes financières et immobilières, dont les spéculations menacent aujourd'hui l'économie mondiale. L'harmonisation fiscale au sein de l'Union Européenne devenant une exigence pressante, nous demandons que la première étape en soit la création d'un impôt europén sur la fortune, sur le modèle de celui existant en France,mais à un taux permettant une réduction effectives des inégalités sociales. Le produit en sera notamment affecté au développement durable des régions les plus pauvres.
 

laplote 28/04/2008 08:49

Il n'a pas volé son prènom Martin...

TendrePoison 27/04/2008 17:20

Tiens ça ferait un bon titre ça !

TendrePoison 27/04/2008 17:18

Des gens convenus qui posent des questions convenues pour obtenir des réponses convenues... aucun intérêt
Enfin c'est maintenant officiel: Sarkozy est le roi des lapesuce lol!

racaille-du-69 26/04/2008 22:38

Dans le mille, comme toujours, Rébus pour les idées ;)
Après tout,Sarko, c'est un ventilateur, alors pourquoi Hirsch ne changerait-il pas d'avis et n'avalerait pas quelques couleuvres pour garder son poste et tous les avantages qui vont avec ?