La pauvreté progresse en France

Publié le par Rébus


 Une nouvelle surprenante dans Libé d'aujourd'hui, dans le beau pays de Sarkozy ou tout n'est que Rolex, Prada et défilés, la pauvreté existe. Étonnant non ?

  Enfin, rassurez vous, lecteurs sarkosystes involontairement égarés ici (idiot, ça, on ne s'égare jamais volontairement), cette pauvreté française peut se relativiser. Pour tout dire, ouf, le chiffre de
pauvres en France est stable. En voilà une nouvelle qu'elle est bonne.

  Mieux, cette enquête validerait presque involontairement les thèses du Génie des Carpettes. La pauvreté est stable mais en progression (oui, ça surprend, mais c'est un concept) tout de même chez les pauvres. L'article relatant ce fait est donc "Les pauvres sont de plus en plus pauvres".

  Voyez, ça prouve bien qu'ils sont fainéants, veulent pas s'en sortir, ou alors, sais pas c'est génétique, hein Ma'me Chabot ? J'exagère en écrivant cela ? Non pas vraiment, les adeptes forcenés du tout marché (mais qui pleurent après l'État pour renflouer les banques) y verront juste l'occasion de renforcer leurs préjugés. Les pauvres sont de plus en plus pauvres car on les encouragent dans l'assistanat. Pour le sarkozyste moyen, la démonstration est faite. Lui, à l'abri de son "travailler plus pour gagner plus" ne risque pas de connaitre la pauvreté à son tour. Non, il a de la volonté, cet électeur lambda de l'Astre de Neuilly...

  La pauvreté comme une spirale d'un côté, et un hypothétique enrichissement personnel de l'autre, selon une vision très simpliste. Assez simple en tout cas pour avoir triomphée électoralement il y a un an.

 La droite dure devait vaincre la pauvreté, quand elle n'est pas voulue s'entend... Au lieu de ça, un an après, où en est-on ? La dégradation se poursuit.

  Ah, j'entends dans un coin que l'on parle de 30 années de pouvoir socialo-communiste. Hum...Gros doute sur les capacités en calcul des gens avançant cette thèse, sans doute les mêmes que ceux qui fournissent Lagarde en hypothèses de croissance...Bon, alors, ne remontons pas à 30 ans en arrière, regardons plutôt la date où cette enquête voit cette nouvelle pauvreté se creuser nettement.

  Les écarts entre niveaux de vie se creusent à partir de 2002...2002, voyons, ne serait ce pas l'année du retour de la droite aux affaires ?

  Autre conclusion de cette enquête, c'est officiel, travailler ne suffit pas pour échapper à la pauvreté. Même l'agitée du missel, Christine Boutin l'a admis...Devrait envoyer une encyclique à Nicolas, François et les autres, non ?

Source

 

Commenter cet article

mélissa 01/05/2008 22:40

merci d'etre passé sur mon blog

racaille 01/05/2008 22:33

Eh oui, cela fait longtemps qu'on le dit : dans les pays libéraux, et mondialement, c'est le marasme : chez nous ce sont les salariés qui trinquent et des retraités qui ne bouffent ps à leur faim, et dans d'autres pays des populations entières crèvent la dalle.
Chez nous c'est odieux que SARKO prétende que tout va bien et qu'il sera le président du pouvoir d'achat, alors qu'il se dégrade, ici pplus qu'ailleurs, et qu'il y est vraiment pour quelque chose.

Rébus 01/05/2008 15:16

Xavier, de rien et d'accord avec ton analyse.

Jeffan, Emiliano (and co) non 1er mai à vous aussi ainsi qu'autres commentateurs t lecteurs de ce blog

Xavier Jolliot 01/05/2008 14:33

Bonjour,

Merci pour ton commentaire dans mon blog, la France cache ses pauvres dans le monde, copiant sur le système Américain, c'est honteux, dégueulasse...

Xavier

emiliano, pancho & cie 01/05/2008 13:14

ET EN PLUS LE chômage augmente de nouveau!
mais pas étonnant que la pauvreté augmente, on suit comme dans une pente savonneuse, le modèle anglosaxon...faible chômage mais forte pauvreté, car comme tu le soulignes on a maintenant des working poor, des travailleurs pauvres...et oui dans le monde du travailler plus pour gagner plus, on peut travailler et être pauvre...voilà et comme jeffanne..bon PREMIER MAI!