Arthénice et les gendarmes, quelques explications

Publié le par Rébus

 Trouvé sur le blog Panier de crabes, les explications de la convocation de la bloggeuse Arthénice par la gendarmerie. Il apparait que c'est bien des écrits da part qui étaientt visés mais par sur son blog, non. Scotchés sur un véhicule.

 Des écrits qui ont interpellés les gendarmes, faisant remonter les propos tenus au procureur, qui y aurait vu un appel à la désobéissance civile. Si on ne peut plus vraiment parler de blog censuré, on peut trouver hâtive cette réaction de l'appareil judiciaire.

  Par honnêteté, et en répose à un commentaire laissé sur mon blog, je devais préciser cela de même que donner une suite à l'article évoquant cette affaire. Je reproduis donc le mail laissé par Arthénice, s'expliquant elle même et, où l'on peut voir que, ce qui lui est reproché, c'est surtout de dépareiller dans le paysage local.

 "Je vois bien que tout le monde est là

Je racconte en deux mot

En deux mots impossible
Je vis dans un patelin de 5000 habitants
Je suis connue comme le loup blanc
Et je suis connue de la police comme étant "au dessus de la loi", puisque j'avais écris à la gendarmerie et au proc, en avril 2007 et octobre 2007 pour leur dire que malgré mon retrait de permis pour perte de tous les points, je continuerais à conduire.
Et j'ai continué pendant 6 mois
Et puis les gendarmes, alertés par le connard de l'auto école, un bêllatre qui roucoule et que j'ignore, m'ont une première fois arrêtée et une deuxième fois, deux jours plus tard
Je te l'ai dit, je suis du signe de la bourrique
Sauf, que je ne fais rien cachée
Je dis toujours
Et en quittant la gendarmerie la première fois, je leur avais dit que je continuerais
Donc, c'était facile de m'attendre
J'ai fais venir une équipe de tournage de Canal Justice le jour où j'ai repassé mon permis, et les gendarmes se sont fait ridiculisés, parce que dès que j'ai repris Grosse Mamà, ils m'attendaient, ignorants que j'avais mon permis, pour me mettre en garde à vue
Et la journaliste les avait filmé
Bref, je suis passée au Tribunal le 17 janvier, j'ai eu deux mois avec sursis et 200 euros d'amende
Et j'ai un casier !!
Le 3 avril, j'ai scotché sur Grosse Mamà, 4 écrits, pour dénoncer le faux alibi sécuritaire et terroriste pour nous rendre otages, la technologie RFID destinée à nous contrôler, et le faux alibi de la défense de la démocratie pour prétendre à la guerre.
Deux voitures de gendarmerie sont immédiatement venues lire mes écrits
Et je suppose qu'ils ont du en parler entre eux, et ça a du remonter au proc. qui a vu là une provoc, genre désobéissance civile et qui leur a demandé de m'auditionner pour vérifier
J'ai répondu qu'en effet, je portais plainte contre les falsifications et les mensonges des dirigeants et des groupes dirigeants quels qu'ils soient
Le pauvre gendarme, uniquement destiné intellectuellement, à assigner leurs tords aux conducteurs, ou à relever des infractions chez les ados, m'a regardée dans un grand vide, me demandant de lui dicter ma réponse, que j'ai signé et qui sera transmise au proc.
C'est tout
Quand on vit dans un patelin, on est facilement la proie de tout harcèlement
Je suis ici, ennemi de l'ordre et de la loi
Un jour de l'année dernière, j'ai reçu un coup de fil de la gendarmerie sur mon portable, pour me dire que l'on venait de voir mon fils sur un scoot et qu'il n'avait pas son permis !!
Ils ignoraient qu'il avait passé son permis à Cannes chez son père
Donc, ils vivent de délations, rumeurs, bruits, etc .....
Les flics ici, m'appellent "la belle avec ses lunettes de soleil"
Donc, rien
Mais comme je ne plie jamais, je suis sous "observation", car en rouge label femme à risques !!
Juste j'envisage de quitter la Vendée cet été, quand les garçons seront chez leur père, car je n'ai rien à foutre ici
Je suis venue pour que ma fille y fasse ses études
J'attends la fin de l'année scolaire
Tu vois, rien
Juste pour me dire qu'ils sont là
Et ils sont déconcertés, un, parce que je suis une femme seule avec ses gosses, deux, parce que je ne manifeste aucune "peur" ni crainte d'eux
J'en viens même quand je les vois à les saluer
Voilà
Les bleus m'indiffèrent
J'ai mille vies d'avance sur eux !!"


 Voilà, est ce que tout ceci vaut réellement une convocation gendarmesque ?

 

 

Commenter cet article

olive 08/05/2008 12:41

Sympa l'explication, c'est bien qu'en France encore des personnes se laissent pas marcher sur les pieds !!!

LV 08/05/2008 03:08

C'est fou ! On se croirait revenu dans les années 60 lors desquelles on se faisait arrêter pour contrôle d'identité par les flics quand on avait un autocollant "faite l'amour pas la guerre" !!!
La suite est connue....==> 1968 !
Il faut un 2008 !!!!

Le sang coule 08/05/2008 02:52

Merci pour la rectification monsieur Rébus ^^ !

Je ferai de même demain.

Sacrée bout de femme, respect à elle. Et pour le bled, je vois et je comprends bien le souci, effectivement ...

Le gouverne-ment fait sa propagande sur TFN/Rance 2 tous les soirs depuis des années, et elle pour trois autocollants se fait convoquer ... Y'en a qui hallucinent dans ce pays !

RESISTANCE !!!

Le sang coule.

Rébus 07/05/2008 20:19

C'est bien pour ça que j'ai publié cette "suite"

TendrePoison 07/05/2008 19:29

Le message d'Hadria Rivière était sans concession, mais c'est surtout un appel à la vigilance. Il faut faire gaffe car c'est facile de partir dans une dérive...
Cela dit, s'il ne faut pas sombrer dans la parano totale, il ne faut pas non plus se la jouer la bouche en coeur: la liberté d'expression du net fait peur et à ce titre elle subit et subira à mon avis de plus en plus d'attaques.
Quant à ceux qui pensent qu'il faut une convocation avec un motif précis etc pour se retrouver au commissariat ou pire en garde à vue, et bien je leur souhaite un jour d'approcher d'un peu plus près le système et ses zone de non-droit pour s'en faire une idée un peu plus réaliste.