Point de croissance, Sarkozy a trouvé de nouvelles dents

Publié le par Rébus

 Pour une fois, on ne pourra pas reprocher à notre Ventilateur National de passer son temps à changer d'avis, tel la girouette  moyenne.

  Non, Sarkozy a dit qu'il irait chercher le point de croissance manquant, il persiste et signe? Ceci dit, le point de croissance manquant, c'était au moment des projections plus qu'optimistes de Christine Lagard, des prévisions qui se sint avérées totalement fausses et que les instituts les plus gentils pour ce pouvoir ont nettement diminué. Un point de croissance, bon, c'est bien; ça serait même très utile, mais ça ne suffira pas.

  Il faut avoir de plus grandes dents, Nicolas, et aller chercher plus d'un point de croissance. Et d'ailleurs, ce point de croissance en lui même est un faux problême. Quid de sa redistribution dans l'économie nationale ? Les gentils z'électeurs nantis qui se sont vus proposer de gros chèques de ristourne par le fisc suite au paquet fiscal ont déja boulotté leurs propres points de croissance.

  Les travailleurs modestes eux, vont se voir enlever la PPE. Quant aux contrats aidés, ils vont être supprimés pour piquer 11 milliards dans les caisses et les réaffecter au budget, vraisemblablement pour diminuer la dette. Bon, pas grave, 11 milliards en moins pour les CAE  et contrats de ce type et 1.5 milliards pour un RSA hypothétique...Ah, tiens, le compte n'y est pas. Et on est toujours loin des 15 milliars affectés à la TEPA.

  Mais au moins, la philosophie décomplexéé s'y retrouve, prendre à ceux qui n'ont pas grand chose, donner des miettes à ceux qui n'ont rien (les dressant les uns contre les autres) et open-bar pour les mieux lotis. Pour applaudir, secouez vos Rolex.

  Persistance dans l'erreur toujours en voulant confier le sauvetage du pouvoir d'achat à des Leclerc ou autres. C'est normal, là encore, on fait plaisir aux copains. Nos braves patrons de la grande distribution verront leurs implantations défigurantes se multiplier, délestés qu'ils seront de toutes contraintes, éventuellement subventionnés pour s'installer. Eh oui, il faut bien créer de l'emploi. De l'emploi pas cher, de l'emploi précaire, de l'emploi obligatoire (non, ai pas dit STO) grâce aux nouvelles mesures anti chômeurs. Elle est belle la vie Auchan, non ?

  Bref, une fois de plus, Sarkozy n'a rien compris, s'entête dans l'erreur, mais , nouveauté de sa communication, la joue humble, admettant que, peut être, de ci de là, il y aura des choses à rectifier/vérifier. Le nouveau Nicolas, de nouvelles dents, une fausse humilité, mais toujours autiste vis à vis de la réalité

Commenter cet article

Rébus 15/05/2008 11:06

De la part de Didier, c'est vraiemnt un truc vachard, dans le genre ironi acerbe au possible

totolezheros 15/05/2008 08:30

à Didier B.
"Nicolas Sarkozy n'est finalement pas si intelligent qu'il ne le parait"

c'est de l'humour ?
tu trouves que l'olibrius a l'air intelligent ?

lol

aliciabx 15/05/2008 00:01

@La fleur aux dents, c'est une phrase très intéressante que l'on pourrait reprendre pas seulement pour les Français pessimistes mais aussi pour lui car ses conseillers ont dû lui dire "c'est cuit, foutu".
Il n'en revient aps lui-même. Il ne comprend pas ce qui lui a échappé, c'est ainsi que je l'ai compris en voyant les images. Ik m'a parue très fragile et fragilisé.

la fleur aux dents 14/05/2008 09:54

tout n'est pas foutu :-)

phrase historique à retenir ! :-)

Didier B 14/05/2008 09:40

Allez chercher la croissance en accordant des privilèges fiscaux aux plus aisés et aux entreprises dans un contexte ou personne ne veut investir, ce n'est pas une erreur, c'est de la connerie.
Nicolas Sarkozy n'est finalement pas si intelligent qu'il ne le parait