Pendant les grèves, la rupture continue

Publié le par Rébus


 Cause toujours, pov con ; en substance, c'est ce que nous dit Xavier Bertrand, le monsieur qui se voit Premier Ministre à la place de Fillon.

  S'il avait plus de panache, Bertrand pourrait dire que les grèves, les manifs, ça lui en touche une sans bouger l'autre, mais c'est copyrighté par Chirac, ex maitre à penser de Bertrand, devenu depuis soutier du sarkosysme. Il faut savoir oublier ses anciennes allégeances, ça a réussi à Fillon, ça réussira peut être à Bertrand. En tout cas, il serait à l'heure actuelle, le chouchou de Sarkozy. Cette déclaration n'est faite qu'à l'intention du Mètre, on l'imagine, ce bon Xavier, tout frétillant tel un caniche attendant que Sarko lui lance son nonos'

  Bon, le mépris, l'autisme de nos dirigeants, on commence à être habitué. Si 700 000 manifestants ne les font pas réflèchir, il faut amplifier le mouvement. Ils ne reculeront pas , nous disent-ils. Mouais, comme face aux pêcheurs ou d'autres. Ce qu'il faut, c'est un véritable pouvoir de nuisance.

  Les pêcheurs paralysant les ports ont ce pouvoir, un blocus des routiers l'aurait également, c'est pour ça que le gouvernement prend des gants avec eux. Des milliers de péquins défilants ne suffisent pas, augmentons ce nombre...

  Chapeau quand même pour le plan média hier. Partout, les manifestants ont vu leur chiffre minoré et relativisé et les diverses manifestations en France ne sont passées qu'en 3ème voir 4ème titre des journaux télé.

  On voit que tout a été fait pour minimiser la portée de l'évènement, à différencier de la guéguerre Royal/Delanoé, non évènement total ou de cette belle trouvaille, le "référendum d'initiative populaire"; un machin sans portée ni pouvoirs réels mais censé nous faire croire à un gouvernement à l'écoute (à voir le décryptage chez DidierB.).

Commenter cet article

racaille-du-69 26/05/2008 20:53

Il faut dire, aussi, qu'il y a eu un manque absolu d'imagination de ceux qui prétendre appeler à la manif, à savoir, les syndicats, qui partaient perdant. Manifester, faire grève, encore une fois cela ne concerne pas les plus pauvres ni les chômeurs, et vraiment, tant que les syndicats ne feront pas un minimum d'ouverture, je ne vois aucune raison d'aller appuyer leurs manifs.
A moins qu'il ne s'agisse de manifs politiques, alors là c'est autre chose : on fera selon qui appelle à manifester. Pour le moment le gouvernement n'a aucun souci à se faire.

la fleur aux dents 24/05/2008 11:04

Oui, j'ai entendu SR, bon, c'est vrai que c'est son rôle, elle joue la carte electoraliste , c'est de bonne guerre , mais elle disait qu'il y avait des fiches de paie de moins de 6 euros, c'est honteux , comment ne pas les comprendre ..

Mais, il y a une certaine hypocrisie , quand j'entends Barnier et compagnie, mettre tout çà sur le dos de l'Europe , comme si la France était extérieure à l'Europe ! c'est leur Europe, celle qu'ils ont voulu ! faut arrêter de nous bassiner avec çà , qu'il l'assument leur Europe , une bonne fois pour toutes !.

Quand vous voyez , par exemple , que l'Europe se mêle des périodes de chasse dans la forêt de Dupont , ou autre petit gadget , et qu'elle n'est pas foutue d'intervenir dans les affaires juteuses , des spéculateurs mondiaux , qui s'en mettent plein les poches , avec cette crise pétrolière , on se dit que çà marche sur la tête ! ..

Oui, il y a des chances pour que çà fasse boule de neige, mais , çà se limitera aux agriculteurs, ensuite, peut être les routiers, les médecins y songent aussi .. et à chacun , comme à la becqueté , on donnera un petit subsist , pour les calmer ...

bein ouais ! .. les médecins , ils mettent du carburant dans leur voiture , et nous , on n'en met pas ? .. Et celui qui bosse à 30 km , soit 60 par jour .. il est pas concerné lui ? .. Et le chômeur a qui on va proposer un poste à 2h de trajet par jour , sinon radiation !

Ce qui se passe actuellement, c'est l'affaire de tous ... et chacun regarde l'autre , le doigt à la bouche ! ...pt'ain il est temps de sortir de la léthargie ! de l'hibernation , on arrive à l'été !

TendrePoison 24/05/2008 10:00

Oui, bonjour l'indépendance des médias...
Quant aux pêcheurs, certains se retrouvent avec des payes négatives, enfin des mecs qui n'ont plus rien à perdre ! espérons que ça va faire boule de neige et qu'ils ne vont se laisser coucher par qques mesurettes à court terme. C'est vraiment du foutage du gueule

bramar 24/05/2008 01:53

57% des Français condamnent la grève du 22 mai

A la veille de la grève du 22 mai, où les cinq confédérations syndicales appellent à manifester contre l'allongement de la durée de cotisation des retraites, l'opinion affiche son ras-le-bol. Pour près de six Français sur dix la grève enclenchée « est injustifiée », selon un sondage Ifop pour le JDD publié le 21 mai.

Quelques 57% des Français qui repoussent l'appel des syndicats contre 43% qui l'encouragent... on constate néanmoins qu'en dépit de ce « soutien minoritaire », ils sont aujourd'hui plus nombreux à approuver la mobilisation qu'ils ne l'étaient lors des « grèves des 18 octobre et 14 novembre 2007 contre la réforme des régimes spéciaux de retraite (respectivement 38% et 37%) », souligne Yves Marie Cann, analyste à l'Ifop.
_______________________

+5 points : l'amélioration de la popularité de Nicolas Sarkozy se confirme

La série noire serait-elle en train de prendre fin? Pour la seconde fois consécutive cette semaine, Nicolas Sarkozy voit sa cote de popularité remonter, avec cinq points de plus ce mois-ci et 33% de Français qui jugent que son action va finalement "plutôt dans le bon sens", selon un sondage CSA pour Valeurs Actuelles publié le 21 mai.

Ils étaient 28% à être satisfaits en avril, ils sont 1 sur 3 aujourd'hui (contre 59% qui pensent le contraire). Pas encore la panacée mais même si les chiffres restent modestes, la dynamique semble s'amorcer discrètement.

Une tendance à la hausse donc, vraisemblablement très influencée par l'activisme du gouvernement en matière de projets réformes, qui se traduit jusque dans l'appréciation des actions du président. Ainsi, pour la première fois depuis des semaines, Nicolas Sarkozy remonte dans pratiquement tous les domaines et infléchit légèrement sa courbe de popularité.

Quelque 59% qui pensent qu'il "défend bien la France à l'étranger", 46% des Français, soit 5 points de plus en un mois, qui estiment que le chef de l'Etat « fait ce qu'il faut pour réformer la France » (contre 32% qui pensent le contraire), + 3 points et 38% pour qui Nicolas Sarkozy « incarne bien la fonction présidentielle » ( contre 53%) ... même sur le front sensible des promesses de campagne, au coeur des polémiques, le président semble regagner un peu de crédibilité : +5 points et 36% (contre 57%) des Français qui lui accordent leur confiance.

Olive 23/05/2008 23:32

Faut amplifier le mouvement et tout bloquer, malheureusement le peuple français est devenu trop égoiste et ne veut pas s'attirer des ennuis, donc c'est toujours les mêmes qui vont au front, mais c'est pas suffisant, mais je pense que certain quand ils vont partir en vacances et voir que leur budget est pas suffisant vont se réveiller !!!