Gauche, Droite, presque plus de différences ?

Publié le par Rébus


 Le mois de mai se termine et zut, on n'a pas vu l'ombre d'une révolution, pas même l'émergence réelle d'une contestation. On a commémoré Mai 68, on continuera dans l'année, mais, pour une agitation sociale actuelle, on applique un peu les principes de l'UMP, le service minimum semble régner là aussi.

  De toute façon, qui, à part peut être la LCR, ou quelques autres,  croit encore à un grand soir ? Qui croit que les français veulent une révolution ? Il y a une exaspération croissante dans le pays, mais on reste dans l'ordre du cha   cun pour soi. On ne mettra pas le système en l'air, au mieux, on souhaite l'aménager pour s'en tirer le moins mal possible, qu'importe si pour cela, on doit ignorer les conditions de vie du voisin ?

  On a expliqué Mai 68 par des résumés brefs du genre "la France s'ennuie", elle ne s'ennuie plus la France, elle dépérit, s'appauvrit pour une part, s'énerve, trépigne mais s'ennuyer, elle n'a pas le temps, elle va travailler plus, quand elle travaille, pour gagner....ce qu'elle peut...

  Quand on vous serine depuis une bonne trentaine d'années qu'il n'y a plus de luttes des classes, que le capitalisme, ou plutôt l'hypra capitalisme actuel est un horizon indépassable, comment trouver l'énergie ou la volonté pour lutter pour ses droits, d'autant plus, la conscience de classes ou les solidarités  diverses qui existaient encore auparavant ont disparues, balayées par une précarité généraliée, exaspérant l'individualisme ?

  Et quand on regarde l'offre politique actuelle, comment faire une réelle différence entre François Fillon tentant de nous vendre la flexsécurité (enfin surtout la première partie) danoise et un Delanoé se proclamant libéral, vantant lui même les mérites de la flexibilité et du marché ?

  Queqlues aménagements à la marge des deux projets feraient la différence, quelques euros donnés en plus par ci par là, un air vaguement plus social devrait amener à faire la différence entre une gauche qui renonce à tout et que presque plus rien si ce n'est un conservatisme moindre en matières de moueurs et de sociétés ne différencie de la droite ?

  Si la ligne Delanoé ou autre libéral l'emporte au PS, je vais être vachement enuyé aux prochaines élections. Me définissant comme un républicain de gauche, pour qui voter ? Une LCR  qui ne voit pas trop l'intérêt d'une ligne républicaine, un PC moribond ou un PS passé à droite ?

Commenter cet article

laplote 27/05/2008 22:59

En l'absence de choix intéressant... Barrer la route à Sarkozy néanmoins... Même avis que toi sur la LCR...

eva journaliste-resistante a l'intolerable 27/05/2008 04:40

.. et je mets ton article en lien dans un prochain post. Eva

eva journaliste-resistante a l'intolerable 27/05/2008 04:30

Tu as choisi un bon thème, en effet préoccupant.Je l'ai aussi abordé dans différents articles comme Jours sombres pour l'humanité, la pieuvre occidentale
http://r-sistons.over-blog.com/article-19569430.html amicalement Eva

racaille-du-69 26/05/2008 20:54

Pfff, mais moi ça fait un an que j'entends parler de colelctifs Mai 08. Mézoukisson ?

charlotte357 26/05/2008 16:12

Mouais ! beaucoup y ont cru au MODEM mais.....
moi aussi, je suis comme Sixtine et Tendre Poison. Si un évènement (tragique) ne se produit pas tout continuera comme par le passé jusqu'au point de non-retour. Seul un choc fort peut réveiller le peuple. Parfois je me surprends à le souhaiter même si ça me fait "hachement" culpabiliser après!!!!!