Sécu et ALD: malades et coupables ?

Publié le par Rébus


 Bon, on n'arrête plus les décomplexés, bien que là, le terme soit décidément beaucoup trop doux. Non, décomplexés ne convient plus, parlons plutôt de pourris ou de salopards. D'imbéciles sans coeurs ni empathie, de comptable à calculettes en guise de pacemaker, mais d'être humains certainement pas.

 D'après la Tribune, "on" envisagerait de limiter le remboursement des traitements en ALD. Ben oui, , ALD, longue durée, ça coute cher ça. On ne pense plus qu'en logique comptable...Vous avez eu les franchises, les déremboursements de divers médicaments (qui voient leur liste s'allonger chaque année), voici le nouvel étage de la fusée à privatiser la santé.

  Prudemment, côté Bachelot, cette dame que certains trouvaient sympa par ce qu'elle s'habillait flashy alors qu'elle est une authentique réac, on ne va pas jusquà nier ce projet répugnant, on parle juste de piste à l'études.

 Transférons tout ça à des mutuelles privées, des complémentaires, faisons plaisir aux Bébéar, De Castries et autres, qui lorgnent ce gros gateau depuis des années.

 Ceux qui ne pourront avoir recours à ces sangsues ? Bien , qu'ils crèvent...Voilà en substance le message de nos gouvernants...On y mettra les formes, ça prendra encore quelque temps, mais on connait la fin, comme dans la théorie de la grenouille plongée dans une eau qu'on met à chauffer.

  Solidarité, ça ne fait pas partie de notre devise nationale. Taguez les frontons, et remplacez ça par pognon, inégalité et darwinisme social. De jours en jours, le sarkozysme nous montre un peu plus son vrai visage, et ça donne vraiment la gerbe.

 Malades donc coupables. Nous sommes en juin 2008, et on paye cash l'inconscience des votants de mai 2007.

Commenter cet article

la fleur aux dents 26/06/2008 17:00

Une bande de pourris , de salopards ! les qualificatifs ne sont pas trop forts ! Quand on s'attaque aux plus faibles d'entre nous , les plus atteints par la maladie , pour faire des économies budgétaires , on se dit qu'ils sont tombés bien bas ! ..Ils savent les conséquences de leurs décisions , ces malades en ALD, déjà victmes n°1 des franchises ,  regarderont à deux fois pour se soigner en faisant des priorités , d'abord manger ..aller au plus urgent dans le quotidien ..Tant qu'à faire , éliminons les , probléme réglé ! Quels salauds ! ..Ce qui est sidérant , c'est la passivité générale , hormis les déclarations de principe !... alors qu'on est en plein " soleil vert ", en effet !

showshoes 26/06/2008 08:52

Ca va de mal en pis...Cette histoire me scandalise. Je crois qu'il n'y a que l'insurrection qui peut faire plier Sarkozy.

charlotte 26/06/2008 01:14

Aux US une loi passée il y a un mois ou 2 dit qu'en cas de pandémie de grippe aviaire "par exemple" les vieux, les handicapés, les malades n'auront pas droit au "vaccin" qui sera payant bien sûr puisque la sécu n'existe pas, donc les pauvres n'y auront pas accès non plus. Etrange non cette prévison de grippe aviaire ?

sixtine 25/06/2008 22:20

Les pages noires de notre histoire sont en train de s' écrire maintenant et nous allons les vivre pleinement !

Jeffanne 25/06/2008 17:02

Merci pour ton article... Je ne peux guère parler de cela, juste en pâtir, puisque longue maladie et invalidité sont le lot quotidien de mon mari, déjà pas facile à vivre, alors pour le reste...Cette "participation" (si l'on peut s'exprimer ainsi) au demeurant ce n'est qu'un piège, une façon de créer encore une plus grande différence entre les riches et les pauvres... une façon aussi, pour certains, de se servir au passage....d'assurer leurs arrières et pas seulement...La maladie, ben voyons... c'est tabou...pourquoi pas en effet...Tout le monde sait comme moi que les mutuelles sont très chères pour les gens en situation précaire et qui n'ont pas beaucoup de revenus, de plus elles augmentent leurs cotisations tous les ans... Certains lorgnent ces gâteaux et comment !!! Pour ma (notre) part, je pense à tous ceux qui ne pourront pas s'offrir cette "mutuelle" Dieu sait dans quelle impasse ils se trouveront et combien il devront souffrir physiquement, moralement aussi. La logique comptable que nous pouvons qualifier, dans ce cas, de logique administrative n'a jamais eu rien d'humain, vraiment rien. Il faut renflouer... ah oui, renflouer qui ??? enrichir qui ???La solidarité : un mot à multiple sens suivant qui l'utilise... on pourrait en dire des choses la-dessus n'est-ce pas !!! @ Juliette : je te souhaite beaucoup de courage et je pense que tu n'en manques pas ... courage, courage donc ... un simple mot dit du fond du coeur.@ Emiliano : et oui...d'ac avec toi.En résumé, je ne suis pas du genre "aigri" mais je (nous) pense,  à tous "ces autres" qui ne pourront pas s'en sortir...c'est inéluctable si ce projet aboutit...