Flicage à tous les étages (LOPSI, HADOPI, ORTF)

Publié le par Rébus

 
 Hadopi toujours dans l'actualité, voici que s'avance LOPSI 2, pendant ce temps, et toute la blogosphère en parle, on apprend que c'est l'exécutif qui désignera les têtes des télés publiques. BiG Brother is watching you.

  Alors, commençons par la télé...Le CSA était déjà fortement déséquilibré sur sa droite, et on apprend maintenant que c'est carrément notre nouveau Roi Soleil le petit Nicolas Sarkozy, qui désignera lui même ou presque, oui, on consultera le droitier CSA pour la forme, les patrons de chaîne. C'est vrai que face à l'hostilité de De Carolis, il est urgent de nommer un ami.

  Blague à part, et tout le monde s'accorde là dessus, il ya comme un parfum de retour à l'ORTF. On était prévenus, l'homme de la rupture voulait faire table rase des 30 ou 40 dernières années. J'attends le journaliste télé qui quittera un plateau en reprenant cette phrase "Messieurs les censeurs, je vous salue". Sais pas, on risque d'attendre longtemps...

  Parallèlement à ce vissage de la télé publique, qu'on prive aussi de ses recettes par un caprice présidentiel ; caprice qui n'était réclamé par personne si ce n'est peut être par Martin Bouygues ;  on apprend que la LOPSI 2 va entrer dans la danse.

  c'est quoi cette bête LOPSI 2 ? Un truc sur la sécurité intérieure....Sous couvert de lutter contre les terroristes, pédophiles et autres croques mitaines, nos joyeux gouvernants viennent de s'autoriser à introduire des trojans dans vos systèmes. Officiellement, il faudra, pour ce faire, l'autorisation d'un juge...

  Donc, il faudra déjà) être dans le collimateur, du style, avoir clamé un peu partout son goîut pour les ch'tits n'enfants ou avoir envoyé une requête sur le site Oussama.com, en consultant la rubrique "mode d'emploi du kamikaze". Ça, c'est les cas le splus voyants et cons, ceux que l'on tente de nous vendre pour justifier une nouvelle restriction des libertés, un nouveau flicage de l'internet , qui suit de très très près la fameuse Hadopi.

 C'est bizarre mais toutes ces mesures vont dans le même sens. Contrôle de l'info où qu'elle soit et contrôle des individus. Contrôle, répression, coercition.

  Parano ? Oui peut être mais des fois le paranoiaque est juste quelqu'un qui est lucide un peu avant les autres.
  Big Brother is watching you, enfin c'est ce qu'il veut, à nous de ne pas lui faciliter la tâche.

  Pour les spywares, un moyen de les éviter, passer à Linux par exemple. Pour le contrôle de l'info télé, m'en fous, la regarde très peu. Pour le net, ben, proxy, réseaux cryptés et autres. Tout est cassable et traçable si l'on s'en donne (l'on en question étant l'état) les moyens, d'accord, pas une raison pour leur faciliter la tâche.

Commenter cet article

Olive 27/06/2008 11:18

Voilà on y est, la dictature s'installe en France, remarque à bonne école le Sarko entre les usa et la chine !!!Le Pére Sarko n'avait il pas fuit la Hongrie pour éviter la dictature, et voilà que le fils installe celle ci en France!!!C'est malheureux mais va falloir que les français bougent leur cul un peu sinon la saga Sarko va durer trés longtemps, car plus de réel infos et vote électronique voilà qui va assurer du long terme.

TendrePoison 27/06/2008 09:41

y a de jolies pubs pour les réformes du gouvernement sur tf1 en ce moment

sixtine 27/06/2008 07:20

Charlotte a raison, hélas !Quant à nos députés, faut pas trop leur en demander ! Ils profitent à fond des petits avantages et n'ont strictement rien à faire des inconvénients...Sont-ils bien " issus " du peuple, ces gens là ???

charlotte 27/06/2008 05:56

Assiéger députés et sénateurs crois-tu que ça servira à qq chose ? Sont tous d'accord, le PS  s'oppose en surface, mais sont tous libéraux quant à l'UMP n'en parlons pas. Crois-tu que nous sommes nombreux à nous rendre compte qu'ue dictature se met en place ? Nous passons tous pour des paranos, je le vois dans mon entourage ! Cela est désespérant.

racaille-du-69 26/06/2008 21:50

Les choses sont enfin claires : parce que depuis qu'il y a le comité Théodule pour l'audiovisuel, c'est tout de même le président qui gardait la haute main sir le nomination des préisdents de chaîne. A présent c'est fait pubiquement, et je pense que les salariées des télés publiques seraient de très mauvaise foi de protester contre quelque chose qu'ils ont supporté depuis de nombreuses années.Non, c'est à NOUS de protester et d'aller assiéger nos députés et sénateurs, et surtout aux journalistes de gueuler, je dirais : ENFIN !Avant c'était l'antidémocratie rampante, à présent elle se dresse devant nous.