Urgences : Patrick Pelloux menace de quitter le plateau

Publié le par Rébus

 

La célèbre série Urgences (ER pour les fans de VOSTFR) avait eu du mal à se remettre du départ de Georges "What Else ?" Clooney, le service public, au moins en ce qui concerne la santé, risque aussi de regretter Patrick Pelloux si celui-ci venait réellement à démissionner.

 

Pour Pelloux, c'est simple, on cherche à avoir sa peau depuis qu'il avait dénoncé les morts de la canicule de 2003, morts jusque là passées inaperçues et avouées avec désinvolture par un Mattéi en polo et en vacances (jolie figure de style, non ?). Ce scandale fut suivi d'une honteuse campagne de culpabilisation des français d'en bas coupables de laisser mourir leurs vieux.

 

Souvenez vous d'El Gringo, plus connu sous le nom de Raffarin tendant toute honte bue (sic) une verre d'eau (re sic) à une vieille dame. Heureusement, l'affaire de Vilnius survint et la presse se passionna dès lors pour les familles Cantat et Trintignant. Et tout rentra dans l'ordre, les vieux restèrent morts, la température baissa et Mattéi prit des vacances prolongées du gouvernement (il s'occupe maintenant de mettre tranquillement la Croix Rouge en morceaux, vendant notamment tous les biens immobiliers)

 

Mais avec cette affaire, une star était née, un José Bové de la médecine. Syndicaliste depuis toujours ou presque, Pelloux, que certains traitent d'agitateur professionnel, comme Bové, tiens, ne s'en tint pas là et continua de l'ouvrir, dénonçant régulièrement la dégradation des Urgences (dégradation qu'il peut constater de visu quand, selon ses adversaires, il n'est pas à la télé) ainsi que de manière plus générale celled ela médecine et du service hospitalier français ou des DRH sortis d'écoles de commerce font la loi et entendent traiter de manière comptable des vies humaines. Vies humaines qui ne pèsent pas grand chose face aux comptes d'apothicaires (le vrai métier de Roselyne Bachelot, fuschia victime) et au désir de "rationnaliser les dépenses".

 Pelloux est devenu un habitué des plateaux télés, "N'ayons pas peur des mots" sur I Télé, et chroniqueur à Charlie Hebdo, deux choses que nos adeptes de la saignée (à blanc) des hôpitaux lui reprochent.

 

Pelloux, c'est le délit de grande gueule en permanence, délit qui lui a valu une condamnation par le Conseil de l'Ordre des médecins, cette sympathique survivance vychiste, qui ne rend de compte qu'à elle même et a une forte tendance à ne pas aimer qu'on s'écarte du troupeau.

 

On voit quotidiennement que les libertés syndicales sont menacées, rognées petit à petit dans ce pays où "quand il ya une grève, plus personne ne s'en aperçoit" et pour l'Association des Médecins urgentistes de France,Pelloux est clairement victime d'acharnement antisyndical.

 

Alors quelques conrnichons, jaloux et aigris, des mandarins comme ils disent chez les blouses blanches évoquent une tragi comédie ou Pelloux menacerait de démissionner sur l'air de "Retenez moi ou je fais un malheur". Bref, selon eux, il joue les divas et adorerait voir, question d'égo, voir Bachelot s'impliquer dans le dossier.

 

Ouah, si c'est ça, c'est un grand malade, qui peut se sentir flatté des attentions de Roselyne. Enfin, ces petites diffamations entre médecins permettent d'éviter la vraie question, Pelloux est-il poussé vers la porte popur délit de trop grand egueule, oui ou non ?

 

Là dessus, j'ai mon idée mais c'est mon anti sarkozysme primaire qui parle.

Commenter cet article

vio 22/07/2008 07:53

Rebus,le lien que tu as donné n'est plus valide ....Pelloux en a vu d'autres,je suis sure qu'il resistera vaillement à la pression (le seul médecin de gauche depuis que l'Ordre existe...quoi,j'exagère....? )

Rébus 22/07/2008 02:06

Article paru également le 21/07/08 sur bêtapolitique

Xavier jolliot 17/07/2008 23:02

Bonsoir,J'ai bien reçu ton commentaire dans mon blog, au fait pour la communauté "A quand la révolution", je ne suis pas censuré, mais mes communautés ne sont jamais mis en valeur dans les communautés d'over-blog, toujours les mêmes exposées.Alors je voulais les mettre en valeur en écrivant un sujet pour les promouvoir.Merci pour tes articles dans ma communauté.Cordialement,Xavier

gertrude noire 17/07/2008 21:28

Il ne fait pas bon à l'heure actuel d'être le Docteur House des tristes réalités..Allez tous dans le rang et que personne ne bouge!Et le petit doigt sur la couture du pantalon.

Olive 17/07/2008 19:45

Ouf en lisant ton titre j'ai cru que tu parlais de la série TV, remarque ce gouvernement c'est un feuilleton à lui tout seul.Eh voilà que maintenant même les toubibs auront une prime si ils préscrisent moins de médicaments !!!