Pour un PS de gauche, bis repetita

Publié le par Rébus


 Au vu des commentaires à la suite du billet précédent, je pense que je me dois de clarifier certaines choses.

 D'abord, je ne roule pas spécialement pour un parti, en l'occurence , le PS, loin de là, même, ayant assez souvent exprimé la piêtre opinion que j'avais de lui, de ses magouilles internes ainsi que des doutes plus que sérieux sur "l'idéologie" de certains de ses dirigeants.

 Donc, oui, on peut, sans trop forcer, trouver plus à gauche que le PS.  Que trouve-t-on à cette gauche ? Un PC quasi carbonisé, on peut le regretter, surtout en des temps où une force de frappe ancrée à gauche serait nécessaire mais les élections ne cessent de le marteler depuis bientôt 20 ans, le PC est moribond. On peut toujours espérer un sursaut mais j'en doute.

 Le NPA ? Le NPA est encore dans ses langes et que Besancenot soit sympathique, que son parti nouveau né soit sous les freux de la rampe ou bénéficie d'une bonne perception apr l'opinion ne change pas grand chose au fait qu'il n'est que la réincarnation, modernisée, de la LCR. Modernisée et peut être même PSisée.

 Il ne faut pas se leurrer, les votes que le NPA peut capter à gauche viendront de ceux piqués à un PS dont la vacuité aura lassé les bonnes volontés.

 Je ne suis pas spécialement hostile au NPA, il m'arrive de me retrouver dans certaines choses mais, je doute fort que la France ne soit soudainement tombée sous le charme des thèses d'ex trottsko. De même que si, à titre personnel, je ne suis pas persuadé que le capitalisme soit "l'avenir de l'homme", je ne pense cependant pas que tous les français, ceux du moins ulcérés par la poltique telle qu'on la pratique en sarkozie, soient soudain devenus d'ardents partageux, hostiles même à l'idée de propriété, ou de profit.

 Crise ou pas, ne pas se tromper, le capitalisme est solidement implanté, on peut le regretter, mais on ne le déboulonnera pas aisément. Au plus, on peut l'aménager. (à moins que ne pousse un vent de Grand  Soir, mais, là, je ne le perçoit pas)

 En conséquence, oui, je préfère un vote PS, un PS  de gauche, permettant d'infléchir et de corriger les dérives actuelles qu'un vote autre, qui serait au mieux protestataire.

 Cela ne me satisfait pas forcément de penser que le capitalisme lambda  a encore - avant que le contexte, pétrolier notamment, ne nous amène obligatoirement à une décroissance et à une refonte totale de nos sociétés- de beaux jours devant lui mais le pragmatisme fait que, oui, plutôt que voter "je suis contre" et amener à nouveau Sarko et sa bande au pouvoir, je choisis le PS,  c'est simple.

 Le seul point positif, c'est qu'un NPA fort peut amener le PS à se gauchiser. À condition qu'au jour J, toute la gauche s'unisse et ne se divise en chapelles où ne s'accroche à des querelles de théologiens ou de personnes. 2002 et 2007 ont suffi, non ?

 Au PS de clarifier les choses et de raviver son rose si pâle pour éviter cela

Commenter cet article

la république du peuple 04/11/2008 12:34

bein voilà , on est pret à voter PS , pour ne plus voir Sarko ..par réalisme ... hein Olive  ?   :-) ..  Beh oui, leur guerre interne , c'est vicéral au PS .. çà a toujours été ... les motions .. etc.. j'ai été adhérent PS .. ca ne parlait que de çà .. déjà de mon temps !.. c'était du langage de technocrate qui se bataillaient sur une question de vocabulaire, de tournures de phrases   pendant des heures .. si bien que j'en ai eu vite raz le cul ! Tout est dit :  ainsi la société française , est confrontée à un dilemme .. c'est soit  la peste , soit le choléra ..Comme modéle démocratique , on ne peut pas mieux , n'est ce pas ? la France est sclérosée au nom d'un soit disant réalisme  !  ..Vous ne vous êtes jamais retournés vers votre histoire ? ..il fut un temps , ou le PS n'était qu'un embryon, et le PC , la principale force politique de gauche .. Je veux dire par là que rien n'est immuable, il faut arrêter de s'enfermer dans la fatalité ! Ce sont les citoyens qui détiennent les clefs du changement , ce sont eux qui ont le vrai pouvoir , encore faut il qu'ils le veulent vraiment ..Que Besancenot ( lequel n'est pas mon idole, bien qu'il dise des choses vraies   )  récupére des voix du PS.. et en masse , après tout ce ne serait pas une si mauvaise chose que çà ! .. il faudrait aussi le mettre une fois pour toutes ,  face à ses responsablités ... trouvez pas ? .. c'est pas Satan .. fini le temps ou les chars russes allaient défiler sur les champs elysées ! .. en plus qu'il n'est pas stalinien .. mais il faut le mettre lui aussi au pied du mur ! .. et il n'est pas seul , .. il y a d'autres gens, et beaucoup  qui peuvent incarner un renouveau à gauche , une vraie gauche .Actuellement le pS en profite , il pense qu'il est la seule alternative à gauche .. et si on lui prouvait le contraire lors du prochain scrutin ? ... ca doit être les régionales , ou autre truc comme çà .... vous avez vu comment il a interpreté cette victoire la fois dernière ? .. Comme un vote en sa faveur , alors que c'était un vote contre la droite ! Ce qu'il faut , à mon avis , c'est creer un bon chambourlement , donner un bon coup de pied dans la fourmilière , afin de casser ce systéme , ou les seuls dominants sont l'UMP et le PS .. C'est possible , on l'a vu dans le passé ..Et vous verrez que les " purges" au PS , privé d'une bonne partie de son financement ( car il y a ca aussi ) .. se feront d'elles mêmes .. Pour en venir à un juste rééquilibrage , voire une autre dominante , voir un autre parti , que sais-je ..qu'est ce qu'on a gagné en se rendant complice de cet état de fait  ( eh oui ! )  ? .. RIEN..!  les voix ouvrières sont passées au FN , et la droite est repassée à 2 reprises , malgré les mesures anti-sociales , les émeutes , et les manifs anti-cpe ! ..On n'a rien gagné ,  ON NE GAGNE RIEN ... et on n'a donc rien à perdre ! Rien n'est figé .. seulement il faut s'en donner les moyens ! ..Comme je le disais ailleurs , soyons actifs, même entre les elections ,  écrivez à vos élus , a chaque fois que çà se justifie , a chaque fois que vous sentez qu'ils passent la ligne blanche .. pas sur leurs blogs , ils ne lisent pas les commentaires ! .. sur du papier ! Moi, je vois très bien en 2012 , un candidat qui reunit derriere lui , des sympatisants de la lcr , en ayant assez de la non participation de Besancenot , çà existe ,  des gens proches de Bové , de Hamont, de Mélenchon , du PC .. des verts , des socialos de gauche ( pas libéraux )  qui sont prets à aller au feu ! .. et pourquoi pas ? ..je pense même que si Ségo avait regardé à sa gauche , au lieu de regarder vers Bayrou, elle aurait peut être gagné ..y'a toute une masse d'ouvriers , qui sont passés au FN , ou qui ont cru bêtement Sarko ( avec ses histoires de retraite à + 25 % ) c'est sûr que si on ne crée pas les conditions , et qu'on s'en tient au schéma actuel sans broncher  ,  c'est du domaine de l'impossible ! Moi aussi j'ai voté pragmatique , mais c'était la dernière fois .. je veux que çà bouge maintenant, car çà suffit ... On n'a rien à perdre ! .. d'ailleurs ils nous ont déjà tout pris !

Gaël 04/11/2008 12:01

il manque les verts et l'allaince Cohn Bendit Hulot pour les Européennes qui risquent de faire mal au PS (et au MODEM)

Olive 04/11/2008 10:59

De tout façon le PS est mal, s'ils continuent leur guerre interne, et c'est clair Besancenot va récupérer des voix s'ils rétablissent pas la barre à gauche que de jouer le jeu à Sarko.Car moi je veux plus de Sarko en 2012.

Rébus 04/11/2008 08:19

C'est très juste ce que tu dis Cochise, et comme je l'ai dit, mon soutien au PS relève plus d'un pragmatisme que d'une adhésion pleine et entière. Ne croyant pas que les français veuillent foutre ce système en l'air, ce qui est dommage, je ne vois pas le NPA sortir d'un rôle d'aiguillon pour le mieux, de syphon de voix pour le pire.Accomoder le capitalisem, c'est effectivement mettre des rustines sur un système moribond mais comme je l'ai dit, je ne crois pas à une volonté de grand soir

Cochise_fr 04/11/2008 08:02

Bonjour,Est il vraiment judicieux de chercher à faire remarcher un paralytique ? Comment ramener l'égo surdimentionné des caciques dits "de gauche" (et des autres aussi d'ailleurs) à quelque chose de plus raisonnable ? Pourquoi essayer de faire du neuf avec du vieux ? On se croirait en train de vouloir réformer l'éducation nationale et sa "mammouth" structure.Tout ceci n'est il pas beaucoup de temps et d'énergie perdus alors que l'urgence est de redonner à des millions de citoyens la dignité de leur condition, voir la fierté de leur pays.?Le PS est sclérosé, même les membres en sont conscients, mais personne ne voudrait perdre ses avantages et sa situation personnelle..... et c'est bien là le problème, cette intolérance et ce manque de démocratie de ces mini-dictatures idéologiques plus attachées à des privilèges qu'à défendre des idées neuves de retour en dignité de la population oubliée..Le NPA en est un exemple en ayant pris un nom plus "soft" pour mieux passer dans l'opinion.... sans pour autant changer de beaucoup les attentes de l'ex.LCR. Ne m'a t on pas répondu "le NPA, ce n'est pas les restos du coeur"...... alors que c'est justement de "restos du coeur" à l'échelle gouvernementale que le peuple a besoin actuellement.Le passé est le passé, et personne ne le changera quelle que soit sa volonté. Alors il est urgent de créer une nouvelle structure complète, une possibilité d'alternative fiable, un état "fantôme" capable de faire des propositions globales à l'usage du peuple, avec une offre globale de réformes importantes amenant la croissance nécessaire (et pas la décroissance) au bénéfice du peuple au lieu de la privatiser comme actuellement au seul profit des pseudo-élites dirigeantes. Certes les dirigeants n'ont pas à "crever de faim", mais ils n'ont pas non plus à être des récipiendaires de privilèges autres qu'honorifiques que le peuple leur attribuera une fois leur tâche accomplie. Le temps des gaspillages et des privilèges est révolu.Il faut tronquer la pyramide sociale et mettre sa base sur pilotis afin qu'elle soit "hors d'eau" le plus rapidement possible. Il sera alors temps d'étudier si il est jusdicieux d'y construire une tour d'ivoire à son sommet.Et chacun est libre de penser autrement et de défendre son point de vue.Je ne prétends pas que cela puisse se faire d'un claquement de doigts, mais il me semble que ce serait plus utile au pays que de chercher à réformer des structures moribondes, sans compter que l'ère informatique liée à internet parmet la participation globale généralisée de tout citoyen, chacun pouvant apporter sa pierre à l'édifice, dès lors que son comportement est socialement non agressif et argumenté.