Arrivés au port, nous nous vîmes 102

Publié le par Rébus


 Martine Aubry se voit donc sans surprise confirmée Premier secrétaire du PS par la commission de récolement.


 Elle accroit même son avance en voix, ce qui laisse toujours un parti totalement bipolaire, 102 voix n'étant guère plus décisives que 42.


Les règles de la démocratie s'appliquant, Aubry a emporté le vote, elle prend la tête du troupeau d'éléphants.


Et on prend donc les mêmes que toutes ces dernières années et on recommence.


Il y atoujours le risque d'une scission du PS bien que Royal affirme ne pas l'envisager mais, une scission de ce machin ne ferait qu'aggraver le risque d'une nouvelle déroute face à la droite.


Je dis aggraver mais, en l'état actuel des choses, la défaite est quasi certaine (selon moi) donc, plutôt que de continuer à voter pour un PS auquel seul un vote de raison me rattachait, je pense que comme d'autres, je suivrai avec attention le parcours du nouveau parti de Mélanchon.


Tant quà perdre l'éléction future, autant voter en accord avec ses convictions. À moins que le PS ne réussisse à se sortir de ce bourbier, présente des motions (réelles et non d'intentions) qui ne soient pas de vagues trucs soc dems mous, le vote utile ne passera pas par moi cette fois.

Commenter cet article

Marius 29/11/2008 23:29

Pour que ce parti politique annoncé par Mélenchon voie véritablement le jour, il lui faudra faire face à de grosses difficultés : avoir des élus et de l'argent. Car si Mélenchon peut rester sénateur sans étiquette, il ne bénéficiera plus des investitures du Parti Socialiste qui sans aucun doute présentera un candidat face à lui. Sans élu, pas d'argent. Sans argent, pas de parti.

pas perdus 27/11/2008 22:04

jef26 : lisez son blog vous verrez que Mélenchon est le contraire d'un populiste qui exalterait les instincts les plus bas.

jef26 27/11/2008 21:07

le pb avec mélenchon c'est que c'est un populiste sans aucune crédibilité, un besancenot en plus vieux et plus "palais du luxembourg" qui apporte son siège de sénateur au pc finissant, sans aucun scrupule vis-à-vis de ses mandataires.

pas perdus 26/11/2008 18:44

Je suis bien d'accord avec ton analyse... Le PS est une telle pétaudière, Hélas.
J'espère que Mélenchon réussira un front de gauche bien à gauche et gouvernemental. Parce que du côté du NPA, c'est bien sympa mais j'aimerai bien revoir la gauche au pouvoir avant le grand soir !

ciel 26/11/2008 15:40

Evidemment, le Parti socialiste sort affaibli de ces élections.
Et la paysage politique français est de plus en plus trouble, avec une super-droite-Ump ( qui a réussi à avaler la FN, et l'ancien UDF).