L'Inspection Académique fait du zèle (surtout ne jamais critiquer Sarkozy)

Publié le par Rébus


 Écrire à Nicolas sarkozy pour lui signifier un désaccord avec les idées (inepties ?) qu'il professe plus vite qu'il ne les pensent (dixit Vaclav Havel) peut attirer des ennuis avec une hiérarchie tatillone et à l'extrême limite du lèche bottisme .

 C'est ce qui arrive à Bastien Cazals, directeur d'école maternelle dans l'Hérault qui vient de se voir convoqué  par des bureaucrates académiques toujours avides de papouilles officielles et n'hésitant pas à afficher leur à plat ventrisme pour décrocher une risette à l'échelon du dessus.

 Le crime de Bastien Cazals, avoir écrit au Très Grand Homme pour lui dure que, non, il ne partageait pas ses vues. Un désaccord que d'autres ont exprimé en manifestant un peu partout dans le pays, ce qui a du échapper à l'académie de l'Hérault. Comme le saccage de l'école auquel se livre Darcos lui échappe...

 Le pire, c'est que, comme lors des dérapages dans des affaires journalisticos-policières, on ne peut même pas blâmer le pouvoir, juste des fonctionnaires qui, flairant l'atmosphère brunisante aux alentours, se laissent aller. Y apas de consignes, pas réellement juste un climat propice.

 Merci à Alicia pour le sujet.

Vu sur le blog de Plumdecib
Un instituteur convoqué après avoir écrit à Sarkozy
"Pour avoir osé écrire au président de la République, Bastien Cazals, directeur de l'école maternelle Louise Michel à St Jean de Védas dans l'Hérault est convoqué par l'inspection académique ! Monsieur Cazals ne faisait que donner son avis sur les initiatives gouvernementales (suppression des Rased, de la petite section de maternelle, nouveaux programmes), un avis donc de professionnel compétent. Ces initiatives ont d'ailleurs fait l'objet de manifestations organisées partout en France le 24 Novembre dernier !


L'intersyndicale, qui souhaite être reçue en même temps que l'instituteur védasien, rappelle par ailleurs que « les fonctionnaires sont des citoyens comme les autres, qui ont le droit, à ce titre, à la liberté d'expression, surtout quand elle est mise au service de la défense de l'école publique ! » Un appel a été lancé à tous les personnels afin qu'ils viennent exprimer leur solidarité en se rassemblant devant l'inspection d'académie de Montpellier, demain, à partir de 8 h 30 . 


Soutiens

http://uneecolepourvictorethugo.hautetfort.com/


la lettre de Bastien Cazals a déjà reçu 5 000 visites, et près de 250 personnes ont apporté leur soutien sur Facebook. 


Lettre à Nicolas Sarkozy

Montpellier, le 25 novembre 2008,

Cazals Bastien
Montpellier
à
Monsieur le Président de la République
Palais de l'Elysée
55, rue du faubourg Saint-Honoré
75008 Paris


Monsieur le Président de la République," LA SUITE sur le blog de Plumdecib
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

la république du peuple 03/12/2008 20:10

Il régne une atmosphére délétére dans ce pays , tellement opaque que l'on arrive plus à définir de responsabilités précises..  Le chef a d'abord lancé un message général .. ses racailles ... son karcher ...et chacun à son niveau, sans directives précises , pense faire plaisir au chef ... Ainsi dans le cas du journaliste , le judiciaire lance un mandat d'amener .. La police exécute à sa facon .. On voit aussi le cas de ces écoles , dans le Gers et ailleurs , ou l'on assiste à des faits invraissemblables ..il fut un temps , que nos moins de 60 ans n'ont pas connu , ou on disait obéir  aux ordres du dessus pour se disculper... et ainsi de suite ... et le grand chef , lui targuait qu'il  n'avait jamais donné d'ordre précis ..Un grand leader sud africain  anti-apartheid , dit un jour approximativement : quand les lois sont profondément injustes , Il est impératif de les combattre , au nom de la morale , et la morale , c'est le profond de chaque homme , dans sa conscience .A méditer.

pas perdus 03/12/2008 18:49

Décidément, c'est de la folie, un retour à l'ORDRE !

Catherine 03/12/2008 18:31

Ca bouge à l'éduc-nat http://collectifeinstein.blogspot.com/

Eric 2 Mulhouse 03/12/2008 18:23

Ca commence à sentir de plus en plus la révolte dans notre pays ...Bonne nouvelle BésitosEric

TendrePoison 03/12/2008 16:11

@cochise : c'est effrayant c que tu écris... c'est quoi ton credo ? On obéit aux ordres et on réfléchit après ? Et c'est quoi l'essentiel pour toi ? Respecter les directives en vigueur ou agir selon ta conscience ? Ta responsabilité professionnelle ou ta responsabilité personnelle et humaine ?les gens sont des êtres humains avec une conscience avant d'être des fonctionnaires avec des directives. Quand les directives sont complètement déconnantes, heureusement que certains ont le courage de leurs valeurs et de leurs opinions et ne suivent pas le troupeau bêlant.  Renseigne toi sur la désobéissance civile et regarde un peu ce que ça a donné dans l'histoire, les petits fonctionnaires zélés qui abdiquent leur esprit critique et leur responsabilité pour suivre les ordres.  Grave de chez grave....tu serais pas militaire par hasard ?