Travail le dimanche et grogne godillesque

Publié le par Rébus


Retournons à toute allure dans le temps, le travail jusqu'à 70ans, c'est fait, les 35 h  sont mortes, restait le travail dominical.

 Sur le principe, cette formidable avancée sociale, cette liberté face à laquelle les familles devront s'organiser, pour des Copé et Morano est donc acquise. La Commission des Affaires Sociales (gné ?) ayant adopté la proposition de loi de Richard Mallié, ce mercredi 3 décembre.

 Retiens bien ce nom, futur travailleur du dimanche, même toi pseudo volontaire actuel, quand tu te lèveras aux aurores plutot que de flemmarder, tranquille. Ce monsieur est celui qui aura donné vie à un des plus vieux souhaits du patronnat, faire du dimanche un jour ouvré comme les autres.

 Même à droite, au sein de la phalange, euh, du parti présidentiel, certains  parlent de "régression sociale". Eh, si même des droitistes le disent ou s'en aperçoivent.

 Alors, ça tiraille, ça renacle dur dans la forte pente, même par route droite, mais la carriole déglinguée du libéralisme avance. On voit même les croque morts prendre les mesures de ce qui reste de droit social.

Un jour comme un autre en Sarkozie. L'adoption définitive du texte aura lieu le 11 décembre. les godillots vont certainement tous rentrer dans le rang d'ici là.

 

Commenter cet article

pas perdus 04/12/2008 19:05

c'est au forceps...

Rébus 04/12/2008 18:21

Merci Alicia, ça fait plaisir à lire

aliciabx 04/12/2008 12:31

 Normal, tu as d'exellents articles.Je continuerai

Rébus 04/12/2008 08:38

Merci, Nicolas

Olive 04/12/2008 00:18

Oui on a jamais vu un recul aussi important dans les conditions de travail, dire que nos anciens se sont battus pour ça et que maintenant tout part en vrille.Puis faudra m'expliquer comment ça va augmenter le pouvoir d'achat, on va donner plus aux impôts oui.