Est-il raisonnable de traiter de girouette un ventilateur ?

Publié le par Rébus


 Question encore plus ardue s'il s'avère que le lanceur d'apostrophe (non, pas Bernard Pivot) est un zélé partisan de l'éolienne. En français dans le texte, Daniel Cohn Bendit a-t-il raison d'appeler une girouette notre Ventilateur de la République, Nicolas Sarkozy ?

 En même temps, c'est un peu un débat entre deux baudruches, deux types qui ne manquent pas d'air et adorent le show. La réponse de Sarkosy à Dany le Rouge, Vert, peut être orange, laissant même entendre que, hors caméras, ces deux là s'entendraient comme larrons en foire.

Ok, c'est amusant de savoir que le grand pourfendeur de 68 a reçu 3 fois à l'Élysée celui qui en est la tête d'affiche mais, vis à vis des propos de Cohn Bendit, quel rapport avec la choucroute ?

 En quoi le fait de savoir que Dany est capable d'être poli et de se tenir bien à table, voire occasionnellement accepte une escorte de motards (remember CRS,SS) change quoi que ce soit à la pertinence de ses propos ?

 Oui, Sarkozy est une girouette, il le prouve régulièrement, c'est même quelqu'un de très doué pour sentir le sens du vent, d'où les reculades de ces derniers temps. Oui, Sarkozy s'est écrasé devant la Russie, la Chine et s'est pris pour le maître du monde durant  sa présidence européenne, tout en n'obtenant aucun véritables résultats, n'en déplaise au Figaro et autres.

 S'en prendre à l'ex lanceur de pavés, à l'aide de perfides allusions sur une "autre facette" de sa personnalité, c'est comme d'habitude détourner la question, éviter le débat et se mettre en position de victime, la péférée de Sarko.

Quand on ne conçoit le rapport politique qu'en amis/ennemis  ou obligés et affidés attendant une caresse, que l'on ne tolère le "jeu démocratique" et la moindre opposition, il ne faut pas s'étonner si l'on refuse, ne partageant pas les mêmes idées, de vous serrer la main.

 Sarko ne fonctionne qu'au rapport de force et ne tolère pas e qu'il perçoit comme des manquemernts à sa personne. Curieuse conception de la démocratie

Commenter cet article

Julien b 21/12/2008 15:59

 Cohn-Bendit - un homme qui au passage est allé jusqu'à légitimer la pédophilie (constater que ce genre de pourritures peuvent encore parader à la télévision est révélateur de l'état de notre démocrasouille) - n'a pas hésité à insulter copieusement  Georges Marchais en le traitant d'ordure. 
Outre qu'il est facile d'insulter un mort qui ne peut pas répondre, il faut rétablir la vérité : les ordures, les pourritures à tous les sens du terme ont toujours été ces gauchistes issus de bonnes familles qui se la jouaient "ultra-révolutionnaires" dans le seul but de draguer les gonzesses. 
Une fois la mode passée, une fois que Mai 68 a permis d'enclencher le processus de destruction de la France (Mai 68 constitue sans aucun doute le début de la mort de notre pays), ces enflures ont tôt fait de se vautrer dans cette idéologie libérale-libertaire qui domine totalitairement notre société actuelle. 
En plus de la légitimation de la pédophilie, les idées politiques vomitives de Cohn-Bendit se sont toujours articulées autour de 3 grands axe : 
-haine du communisme, des vrais communistes du PCF, pas les bobos trotskistes évidemment 
-haine de la classe ouvrière qui défend (ou défendait mais il y a tout de même quelques beaux restes encore.....) des valeurs "réactionnaires" c'est à dire des valeurs saines à l'opposé des valeurs "progressistes" de Cohn-Bendit débouchant tout droit sur la pédophilie 
-amour profond pour son Allemagne (d'où sa défense inconditionnelle de la construction européenne qui objectivement sert les intérêts allemands) et haine de la France ("Pour faire l'Europe, il faut défaire la France" dixit Cohn-Bendit) 
Que j'aimerai croiser ce connard, ce vaurien de Cohn-Bendit pour lui foutre mon poing dans sa sale gueule et lui faire avaler ses éructations d'anarchiste allemand !

Charlotte 20/12/2008 15:12

Cohn Bendit, le faux-opposant, il en faut bien un au parlement européen ! Je le compare a Ménard (l'ex RSF salarié de la Cia et du Quatar!!

Merachlor 19/12/2008 23:34

Si j'avais un mandat, ceux que je représente m'auraient élu pour ce en quoi je crois ... et je ne pense pas qu'ils seraient alors meurtris, ou se formaliseraient de me voir refuser d'aller prendre le thé avec le nabot.Mais, à ta remarque, je sens poindre en toi l'envie d'un tea time au chateau ...  Joke, bien sur 

la république du peuple 19/12/2008 16:49

Ca dépend quoi , Merachlor , si t'as un mandat, et qu'on t'invite à un entretien, tu peux pas te défiler, même si le mec te plait pas , sinon, ceux que tu représentes , ils vont penser quoi ?

Merachlor 19/12/2008 13:48

Les éléments préférés de mini-lui ne sont ils pas le feu et le vent?  Je ne comprends pas ceux qui acceptent un entretien à l'Elysée.Des français refusent de serrer la main de l'autre, mais une invit du nain au palais semble irrésidtible. Croient-ils raisonnablement lui faire passer un message ? Avoir un minimum d'écoute ? Non , ils vont voir un show ... privé, dans les ors. Et ca doit faire son effet de dire : "Hier, avec El Niño à l'Elysée,  nous en avons parlé..."Au final, le petit joue sur la vanité avec eux. Et ça marche.Note au nain : Inutile de m'inviter, je suis overbooké. J'ai mes oignons à repriquer. (Ca a quand même plus de gueule que "oui, maître, j'accours")