Travail le dimanche, Chatel en remet une couche

Publié le par Rébus


 2008 n'est pas encore tout à fait terminée, il est encore temps pour certains de se faire remarquer. C'est certainement ce qu'essaie de faire Luc Chatel, essayant de se démarquer de la concurrence, pourtant féroce au sein de l'UMP, pour le titre de l'auteur de la déclaration la plus débile de l'année.

 Il est vrai qu'au pays des Morano, Lefebvre et autres Darcos, c'est dur de surnager. En plus, il faut raconter n'importe quoi mais surtout, le faire savoir au Chef, car l'essentiel c'est de plaire à Sarkozy.

 On sait que le nanoprésident fait du travail le dimanche une affaire personnelle, qui'il digère d'ailleurs très mal que des godillots s'opposent à lui. La reculade et le report du débat sont mal vécues par  l'homme aux talonnettes, alors Chatel arrive, se disant qu'un bon coup de langue bien placé peut toujours servir et nous révèle que " il y a urgence", les salariés (chiffrés à 20 000 par le maire de Chaumont) travaillant le dimanche étant "dans l'incertitude pour leur contrat de travail".

 Diantre, on sent le type concerné, larme à l'oeil,  tripe nouée par cette douloureuse incertitude qu'il ressent lui aussi (qu'est ce que je vais faire après le remaniement  ?). Chatel, un droitiste avec du coeur, sauf que les salariés subissant déjà ce travail dominical ne verront pas leur situation s'améliorer si une nouvelle loi passe?

 Pour certains, cerla ne changera absolument rien, pour d'autres, les rares bénéficiant du dimanche payé double, verront cet avantage se faire grignoter, rattraper par la banalisation de ce qui était jusqu'ici une situation exceptionnelle (dérogations and co).

 Mais, ça, Chatel l'ignore délibérément et nous sort sa propagande toute faite.  Un jour de plus à consommer par semaine, pour ceux qui ne trimeront pas, est vraiment utile quand cette même consommation se ramasse déjà. Vivent dans un autre monde les droitistes.

 En attendant, Chatel, la vente liée, sur laquelle tu as fait mine de légiférer, continue comme si de rien n'était, mais là, mutisme total.

Commenter cet article

Vallet Dominik 23/12/2008 20:52

J'adore la photo de Benny Hill qui va avec ! ;o))Je sais, ce n'est pas super-constructif comme commentaire ...

Marius 23/12/2008 08:49

C'est un recul social et civilisationnel. Ce n’est pas en ouvrant les grandes surfaces le dimanche que l’on remplira davantage le porte-monnaie des français ! Qui peut croire un seul instant que le travail le dimanche puisse n’être, au sein d’une entreprise, qu’une option soumise au bon vouloir des salariés ? Ce qui est présenté comme une exception est évidemment amené à devenir la règle pour répondre aux besoins de flexibilité du commerce de masse, au détriment du commerce de proximité.    Rappelons notre attachement indéfectible à cette grande conquête du catholicisme social qu’est, depuis la fin du dix-neuvième siècle, l’interdiction du travail le dimanche, comme l’ont été jadis, sous l’impulsion d’Albert de MUN, l’interdiction du travail des enfants ou l’instauration du salaire minimum légal, n’en déplaise à une certaine gauche qui s’arroge le monopole du social…

Rébus 21/12/2008 22:29

Illisible ton truc là

Le Patriote 21/12/2008 22:26























Dites oui à l'ouverture des magasins le dimanche
La loi actuellement en vigueur sur le repos dominical date de plus d'un siècle.Depuis, les modes de vie et de consommation des Français ont évolué.
La proposition de loi déposée par le député Richard Maillié (visant à définir les dérogations au repos dominical dans les grandes agglomérations et les zones touristiques) et défendue par le Gouvernement est un texte équilibré.









Les autorisations d'ouverture le dimanche sont ciblées : elles concernent les grandes agglomérations de plus de 1 million d'habitants;FAUX ! La version 6 de la proposition Mallié restreint ces zone aux zones d'usage constaté (art L 3132-25-2), ce qui revient à légaliser les zones de non-droit !








Les élus locaux auront leur mot à dire : sans le feu vert de la mairie, rien ne change ;FAUX ! Si la demande du conseil municipal est requise, c'est de pure forme ! C'est le Préfet qui se charge de tout ! Il peut statuer même si la commune n'a pas fait de demaine ! (art L 3132-25-3)








Le travail le dimanche est basé sur le volontariat ; les salariés dans ces zones sont payés le double et bénéficient du repos compensateur ;FAUX ! Le "volontariat" prévu par Mallié fait rigoler 85% des cadres interrogés par IPSOS (or ce sont eux qui embauchent et promeuvent...), les salariés ne seront payés doubles que dans des cas absolument improbables (art 3132-25-5, seulement s'il n'y a pas d'accord contraire, ce qui est le cas général aujourd'hui), et le repos compensateur était déjà prévu avant la proposition Mallié !








Le principe du repos dominical est conservé et le dimanche conserve son caractère de jour exceptionnel ;FAUX ! La proposition Mallié, pied dans la porte de la généralisation, affaiblit le principe du repos dominical pour tous, et proclame bien haut le caractère exceptionnel du dimanche pour mieux en faire un jour... comme tous les jours !








Les petits commerces alimentaires sont mieux protégés.FAUX ! Rien n'est prévu dans cette loi pour protéger les petits commerces alimentaires !









Cette proposition de loi n'est ni une généralisation ni une obligation du travail le dimanche !FAUX ! C'est juste un cheval de Troie (cf la phrase de JF Copé :"ce n'est qu'un début") en vue de sa généralisation. Les salariés concernés par la loi seront bien évidemment obligés de venir travailler le dimanche, sous peine de non-embauche ou de non-promotion.
Elle permet aux Français qui le souhaitent de faire des achats le dimanche.VRAI ! Elle permet à Nicolas d'acheter des sacs Vuitton tous les dimanches, mais surtout à la grande distribution de concurrencer davantage le commerce traditionnel.Elle permet aux salariés qui le souhaitent de travailler le dimanche pour accroître leurs revenus en étant payés le double.FAUX ! Au risque de nous répéter, le "volontariat" à la sauce Mallié-naze est un leurre, idem pour le paiement double (Melle Hurel, présidente d'une improbable confédération des salaries qui veulent travailler le dimanche, s'en est même aperçu, et est maintenant contre la proposition Mallié !)




Quelques chiffres :

66% des Français sont favorables à l'ouverture des commerces le dimanche (sondage OpinionWay-LeFigaro-LCI, 12.12.08) FAUX ! Ce chiffre comprend les 99% de Français, dont le CAD, qui est heureux de trouver les boulangeries ouvertes le dimanche matin, entre autres. Faut-il préciser que ces boulangeries sont ouvertes parfaitement légalement ?!
73% des Franciliens y sont favorables (sondage CSA, 12.10.08) FAUX ! Le chiffre exact du sondage est 69% en Ile de France (35% très favorables, et 34% plutôt favorables, c'est à dire favorables à l'ouverture des boulangeries le dimanche matin), alors qu'il est de 51% au total, ce chiffre comprenant aussi les personnes souhaitant l'ouverture des boulangeries le dimanche matin.
7,5 millions de Français travaillent régulièrement ou occasionnellement. 67% d'entre eux (80% en région parisienne) approuvent la proposition de loi (sondage IFOP du 5-9.12.08). FAUX ! 64% des français déclarent ne pas vouloir travailler le dimanche (IPSOS, déc 2008) ! Pour oser dire que l'opinion est favorable à la proposition Mallié, sondages bidonnés ou pas, il faut quand même singulièrement être sourd à ce qui se passe dans le pays !





Si vous aussi, vous êtes favorable à l'ouverture des magasins le dimanche, Signez la pétition de l'UMP














_____________
Conformément à la loi "informatique et libertés du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès et de rectification au données personnelles vous concernant. Seule L'UMP est destinataire des informations que vous lui communiquez.Siège de l'Union pour un Mouvement Populaire55, rue La Boétie 75384 Paris Cedex 08 ou par mail auprès du webmaster du site

fichiers@u-m-p.org

Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

.Pour en savoir plus cliquez ici





Eric bloggeur citoyne 21/12/2008 20:45

Les meilleurs ... ?????Sarkozy n'avait pas précisé le sens de sa pensée !!Chacun aura compris que c'était par la fin qu'il fallait le comprendre .@ ++