La crise frappe plus durement les pauvres

Publié le par Rébus


 Sans déconner ? Et il a fallu une enquête du CREDOC pour sortir ce truc que personne n'aurait osé imaginer.

 C'est trellement surprenant que même la Prava de droite, l'UMP, nous en pond un article. Je leur suggère pour des titres prochains : "La pluie, ça mouille, surtout si t'as pas de parapluie" ou mieux "c'est pas parce qu'on a rien à dire qu'il faut fermer sa gueule" (c'est vrai que ferait Lefebvre alors ?)

 J'espère en tout cas que cette bouleversifianre révélation ne va pas nous traumatiser l'iincroyable Rioufol, le type persuadé que les chars de l'Armée Rouge campe sur les Champs Élysées depuis 1981. Non, gardez Rioufol tel qu'il est , ce type est un régal à lire. C'est simple, plus bidonnant que lui, je ne vois pas. Dommage qu'il ne le fasse pas exprès mais bon...

 Donc, grande découverte, 56 % des français se trouvent fort dépourvus une fois leurs charges fixes diverses réglées. Ils ne resteraient à certains ménages que 250 euros pour finir le mois, ce qui est peu, quant à d'autres, ils seraient carrément d'emblée, en négatif.

 Curieusement, on prônait il y a encore peu la suppression du SMIC, et la charge sabre au clair sur les assistés, chômeurs et autres. Euh, combien de ces "pauvres" que plaint le Credoc sont justement,chômeurs ou RMistes, la majorité sans doute.  Le  Smic est juste une bouée qui permet d'éviter de sombrer dans cette pauvreté (qu'elle dépasse de peu), sa suppression amènerait juste de nouveaux "nouveaux pauvres" dans les stats

 On a eu beau jeu de truquer les chiffres pour masquer l'inflation, elle était quand même là. La crise aura permis de l'évoquer réellement et de rendre visible ces "petites difficultés" qui sont le quotidien de beaucoup de français. D'ailleurs, beaucoup d'entre eux se sont faits bernés par le manipulateur en chef et ses slogans du pouvoir d'achat et autres travailler plus, âneries décervelantes que l'on a entendues braire pendant toute la présidentielle.

 Avec une crise qui était déjà bien entamée, il était évident qu'appliquer le bréviaire du petit libéral allait arranger la situation, ben voyons. Et ceux qui avaient pris Sarkozy pour un sauveur ont maintenant l'impression d'être gouvernés par Bozo le Clown.

 Pas grave, lui, il s'est augmenté, idem pour se smlinistres et les députés, le budget de l'Élysée a flambé, les fins de mois difficile, Nico ne connait pas.

 mais bon, joyeux Noël quand même (ah, en cadeau de dernière minute, la redevance télé est maintenant indexée sur l'inflation, chouette, non ?

Commenter cet article

sixtine 28/12/2008 11:57

Vérité de La Palice, certes...d'un autre côté, la force des " pas riches ", voire même des pauvres, c'est de savoir se dépatouiller souvent, s'entraider parfois et quand on ne possède rien ou presque, on va plus facilement à l'essentiel...Ce qui ne veut pas dire que la vie ne soit pas une épreuve de force au quotidien ! Et que les disproportions sociales restent injustes et cruelles...

juliette De La Forest 26/12/2008 11:44

oui la crise frappe que les pauvres, moi j'ai 50 euro pour vivre une fois presque tout enlevés. Je bouffe pas du caviar, d'ailleurs je ne sais pas le gout que ça a .J'emerde pas mal de gens pour dire que j'ai écrit 2 livres moi juliette médium de naissance et bon petit soldat au editions www.edilivre.com POurquoi? parce que je dis le vérité bon sang dans ses livres sur l'envahisseur, et puis pour essayer de bouffer autre chose que du pain dans du pain.lui sarko ne s"emmerde pas c'est vrai il s"augmente royalement, fais le beau avec sa femme au brésil et nous on n'a rien a bouffer; merde vive la revolution il est domage que les français restent statiques

la république du peuple . 24/12/2008 18:44

La république des copains, et des crétins !

Olive 24/12/2008 18:22

Joyeux Noël Rébus et aux tiens !!!Amicalement Olivier

Vallet Dominik 24/12/2008 17:52

Joyeux Noël ! ;o)=