Lâché de trolls ?

Publié le par Rébus



  Dur de faire un bilan de la journée d'action du 29, les RG et  autres observateurs n'arrivant pas à se mettre d'accord sur le nombre de manifestants.

 Vu la taille des cortèges à Paris et le succès dans les villes de province, je me méfie sincèrement des chiffres pandoresques, encore plus ridiculement bas que d'habitude (mais bon, z'ont peur d'être mutés s'ils déplaisent).

 Les commentaires donc, viendront demain, là, suis encore en activité réduite. (sinon, une bonne analyse chez Mérachlor ou Etiam Rides, tous 2 se demandant " et maintenant ?")

 Activité limitée, ce qui me différencie fortement des cellules de veille UMPistes qui ont abreuvé les forums et blogs de trolls en tous genres. C'est un grand classique, c'est de la désinformation, mais  version 2.0 (demandez à Lefebvre, il tentera d'expliquer).

 Zut, voulais rester en grève et, comme ce blogger, j'ai quand même fait un billet.

Commenter cet article

Marius 02/02/2009 08:40

Je n’ai rien contre les syndicats sur le principe, sauf qu’au fil des ans, la légitimité syndicale ne tient plus qu’au fait de la reconnaissance par le gouvernement lui-même. Et ce depuis des décennies. Parlons-en de la grève de jeudi dernier. Ne sont descendus dans la rue que des fonctionnaires qui ont la sécurité de l’emploi. Quand le taux de syndication dans les transports publics est très élevé et que l’on trouve là, comme par hasard, le plus grand nombre de cinglés pour défendre des intérêts purement catégoriaux, on se pose la question de savoir pourquoi le gouvernement ne fait pas un peu de ménage dans son personnel. Comme si, être à la SNCF, à la RATP ou ailleurs, était une rente de situation et un laisser passer pour emmerder tous les vrais prolétaires qui partent au chagrin chaque matin.Donc, cette grève de jeudi dernier n’est représentative de rien du tout et d’ailleurs je n’ai toujours pas compris ce qu’il fallait comprendre. Evidemment, Sarko a rebondi illico sur le sujet et on va avoir droit à un « message à la nation » dont on n’a rien à foutre et qui n’est, une fois de plus, qu’une séance de pub pour gogos en mal d’UMP. Bertrand va sortir la brosse à ripoliner, en en voiture Simone.Je constate qu’il n’y a plus aucune opposition dans ce pays – hormis bien sûr les Français et les Gaulois avec qui je cause toute la journée et qui ne sont pas dupes.

Emiliano Pancho & Cie 30/01/2009 22:55

et coupat reste en prison. dommage qu'il n'y ait pas eu de slogans pour lui dans les manifs hiers, cela fait parti du sujet...et de ce qui doit changer...hélas

sixtine 30/01/2009 13:36

Eh bien justement, ceux qui bossaient ne se sont pas désintéressés du mouvement pour autant...Une réserve de voix inconditionnelle pour la prochaîne étape...2012, es-tu déjà là ?

Yena-Marre 30/01/2009 13:18

Tu est pardonné d'avoir bossé en blogantRebus car tu fais oeuvre de salut public. Dans les landes les electriciens etaient grevistes et on bossé aussi ,dans les hopitaux , et chez les pompiers c'est aussi le cas .

Olive 30/01/2009 11:47

Oui hier dans une émission avec Chabot sur France2, Joffrin de libé à bien dit que les RG étaient ridicules avec leur chiffre trés bas, pour une fois la presse se réveille, remarque faut pas être dupe pour voir qu'il y avait du monde dans la rue, chez moi à Nîmes finallement on était 30000.