Parisot, la décence, tu connais ?

Publié le par Rébus


 Obama vient de décider de plafonner, fort logiquement, les revenus des entreprises redressées gràce à l'intervention de l'État américain.

Curieusement, cette nouvelle a été bien reçue par le peuple américain, pourtant peu friand d'un état interventionniste en matière d'économie. Il faut dire que les récents scandales financiers et l'indécence des primes auto octroyées à des dirigeants dont l'incompétence flagrante venait de s'illustrer a peut être  permis ceci.

On pourrait se dire que notre bon Medef, si farouchement american friendly le reste du temps s'empresserait  de demander à Sarkozy d'adopter des mesures similaires.

Ben oui, on est naif des fois. Heureusement Lolotte Parisot remet les pendules à l'heure. Oui à l'injection de fonds étatiques pour sauver les miches grassouillettes de quelques amoureux du marché libre en pleine déconfiture, non à des plafonnements de salaires, porte ouverte à une soviétisation de l'économie.

En résumé, donne l'oseille et tire toi. Sinon, au passage, Lolotte réfute tout cynisme de la gestion des délocalisations. Not' bon patronnat a du coeur et jammais il n'aurait le machiavélisme de délocaliser en douce sous prétexte de crise.

Sinon, bof, toujours la même chanson, nous y en a vouloir de sous, moins de prèlevements, le baratin habituel.

La crise a montré l'inanité totale du bréviaire néo libéral, mais pour que le Médef l'admette...

Parisot nous prend pour des jambons, comme le Baron avant elle, rien de nouveau, chez ces pseudos entrepreneurs, autoproclamés forces vives, alors qu'ils ne sont que des héritiers, des anachronismes parasitaires incrustés dans la société.

Pas regardé le discours du nano ce soir, mais bon, y avait pas grand chose à en attendre


Commenter cet article

Omer 08/02/2009 18:53

Cela me rappelle ce "grand patron", il y a bien longtemps, à qui l'on reprochait le manque de dynamisme de son entreprise et sa faible capacité à exporter ses produits (pas terribles), il répondait "pourquoi se fatiguer à aller chercher de l'argent à Hong Kong, tant qu'il y en aura Rue de Rivoli (siège du Ministère des Finances à l'époque)"...

sixtine 07/02/2009 08:14

Le combat continue ! A votre avis, est-ce vraiment une surprise ?

Yena-Marre 06/02/2009 13:16

Une petite video qui fera plaisir aux chercheurs :  http://www.agoravox.tv/article.php3?id_article=21792

Yena-Marre 06/02/2009 08:43

Rebus ,J'ai regardé quand meme , ben oui je sais c'est bete , mais j'ai pas pu m'en empecher. Remarque je regrete pas , j'ai releve ça quand meme : en vracLes smicards c'est la classe moyenne d'apres sarko , d'apres moi ils les considera bientot comme des riches .Les etudiants ne l'on pas fait reculer , simplement il prend un peu de temps pour faire de la pedagogie .Les enseignants chercheurs ne le feront pas reculer sur ses reformes , ils comprennent rien ces cons là !Il peut pas faire de relance de la consomation , les français sont de vrais gosses ,ils serait capabes d'effondrer la balance comerciale à coups d'achats d'ecrans plats .la bonne methode c'est l'alegement des charge patronnales . Kouchner est un type bien qui n'a pas d'ennuis ni avec la police , ni avec la justice , juste une honteuse caballe journaliistique .On ne l'a jamais pris à mentir  , toutes les promesses faites à Gandrange ont ete tenues , d'ailleurs il va aller sur place expliquer à ces ouvriers que c'est la faute à la crise si ils n'ont plus de boulot .Les prefets qui n'assurent pas c'est normal de les virer !D'ailleurs on devrait virer tous ceux qui ne reussissent pas ....heu , là j'ai pas bien compris si on applique au chef , mais je manque de pedagogie.Enfin bref , il defend nos idees : c'est LE mec qui fera descendre le plus de monde dans la rue

Rébus 05/02/2009 23:17

J'avais vu ça, Olive