Supprimer la taxe professionnelle pour stopper les délocalisations

Publié le par Rébus


 C'est la dernière trouvaille en date, en guise de justification improbable, de François Fillon.

 Le fantôme de la Sarthe esayait donc aujourd'hui de justifier la lubie du nanoprésident en l'emballant de vagues considérations économiques tout en  certifiant, croix de bois, croix de fer, que les pertes de recettes, qui inquiètent tant les communes, seraient compensées.

L'homme à la mèche impeccable, après avoir martelé son credo, eut alors une phrase que nombre de journalistes/courtisans n'arrivent toujours pas à comprendre. Certains en effet affirment avoir entendu Fillon, sotto voce, dire "Ouille, ça brûle".

La seule justification de cette suppression est le désir de plaire au Medef. La lutte contre les délocalisations , euh, à moins d'aligner les salaires français sur les salaires chinoix ou autres, faut arrêter.

La compensation des recettes, vu le manque à gagner -à moins que l'on ne crée un nouvel impot, transférant donc les charges de l'entreprise aux contribuables et collectivités- relève, soit de la méthode Coué, soit de l'arnaque pure et simple

Commenter cet article

pas perdus 19/02/2009 17:37

La crise lui permet de poursuivre sa politique néo-libérale

Yena-Marre 17/02/2009 23:33

Bonjour,Comme j'aime bien tout comprendre , Le Patriote , c'est qui "nous" ?Merci d'une reponse claire .

Rébus 17/02/2009 21:09

Monsieur Poireau, je crois qu'ils vont finir par demander des subventions en plus de l'annulation des charges.Le Patriote, toujours en phase de recrutement ?

fleche 17/02/2009 21:02

Ca aurait pu être une idée intéressante, car paient aussi la TP les petits commerces dont certains galèrent.Mais là sans travail préalable, sans concertation avec les élus locaux qui font leur budget en fonction des recettes, c'est de la pure arnaque.

Monsieur Poireau 17/02/2009 20:14

Je ne sais plus qui avait lancé la vanne mais je crois que c'est l'occasion de la ressortir : plutôt que de supprimer des charges sur les entreprises petit à petit, ce ne serait pas plus pratique pour tout le monde de leur demander une fois pour toutes : Bon, vous les voulez à combien les charges ?Sûr que zéro, pour eux ce sera déjà trop…:-))