Lefebvre (eh oui, encore lui) et les Tontons Macoutes

Publié le par Rébus


 Si les américains, enfin les Etasuniens ont le secret des séries à succès façon 24 ou Lost, il semble que notre belle France sarkozienne ait elle la faculté de nous sortir de bons vieux feuilletons politico comiques.

Le genre a des stars incontestées. Longtemps, Nadine Morano en a été la référence absolue puis, Jean, euh, Frédéric Lefebvre est entré dans la lumière.

Lefebvre est à la politique ce qu'est Jean Dujardin à l'espionnage dans OSS 117, un sorte de beauf absolu, ne comprenant rien à rien mais avançant quand même, sur de ses opinions toutes plus débiles les unes que  les autres et de son bon droit, un peu comme s'il le valait bien (oui, bouge tes cheveux), légèrement (ou lourdement ) crétin et fier de l'être.

La dernière de Lefebvre c'est donc d'assimiller le LKP à des tontons macoutes. Je n'étais pas au courant d'enlèvements politiques en Guadeloupe, de tortures ou d'autres disparitions mystérieuses. Monsieur Lefebvre doit confondre les Tontons Macoutes et de syndicalistes un peu énervés mais pour lui, bon, ce sont tous un peu des sauvages par là bas. Haîti, Guadeloupe, pareil au même

Le mieux, c'est que pour conclure cette beaufitude qui est une belle provocation, il appelle (ordonne plutôt)  Domota au calme.

Ok, assimiler tous les békés à des esclavagistes n'est pas non plus d'une finesse extraordinaire mais on ne peut nier l'exploitation régnat en Guadeloupe, de même que l'on ne peut nier l'identité de nois exploiteurs médefiens. lefebvre, dans un unique sursaut d'honnêteté intellectuelle (oxymore avec le personnage donc) le reconnait), le Medef guadeloupéen n'est pas le plus progressiste qui soit.

Faut dire que Medef et progressiste, ça gratte un peu à la prononciation.

Sacré Fredo, heureusement qu'il est là, sur quoi on bloguerait sinon

Commenter cet article

Fred de Roux 11/03/2009 09:32

Peut-être faudrait-il envisager de macouter ce qui se dit réellement. Oui, je sais macouter n'existe pas mais le jeu de mot était trop facile pour que je ne crée pas ce néologisme (j'adore ça). C'est fou ce que nos gouvernants aiment à dire n'importe quoi (IL FAUT BIEN QU'ILS SE FASSENT REMARQUER D'UNE MANIÈRE OU D'UNE AUTRE PUISQUE L'OMNIPRÉSIDENT NE LAISSE PAS TANT DE PLACE QUE ÇA)

rachid 10/03/2009 14:39

Ce type truc est dangereux.Il est à Nicolas, ce que Bruno est à Jean-Marie.à chaque prise de position (de micro), ce truc monte d'un cran.Marine, Bruno, Jean Marie sont des gentils face à ce trucMoi....il me fait peur ce truc.

Fabrice 10/03/2009 14:02

Le mouvement social de ces dernières semaines en Guadeloupe a débouché sur une décision révolutionnaire : parmi les revendications présentées par le comité LKP et acceptées par le gouvernement figure une clause sur la préférence à l’embauche pour les Guadeloupéens !

Il est ainsi clairement stipulé à la rubrique « emploi » : « priorité d’embauche pour les Guadeloupéens » et « embauche obligatoire de Guadeloupéens dans toutes les entreprises qui bénéficient d’aide publique ». Une mesure de préférence locale inspirée par le simple bon sens que les Identitaires ne peuvent que saluer.

Mesurant le progrès social majeur que les Guadeloupéens viennent d’offrir à l’ensemble des Français nous réclamons donc à notre tour la préférence locale, nationale et européenne à l’embauche ! Ici, les métropolitains doivent donc avoir la priorité sur les ultra-marins, les Français sur les étrangers, et les ressortissants de l’Union Européenne sur les extra-européens.

Remercions les Guadeloupéens, car grâce à eux demain en matière d’emploi ce sera ENFIN les nôtres avant les autres et ça c’est bon pour le moral !

Rébus 09/03/2009 19:07

Dom, merciEtiam, m'étonne pas du tout de la part de ce type

Etiam Rides 09/03/2009 18:54

Tiens, Valls est d'accord avec Lefèvre.