La CAF explique ses problêmes par courrier

Publié le par Rébus


Lors de son discours de Saint Quentin, Nicolas Sarkozy regrettait que la presse n'évoque jamais certaines actions de son gouvernement, ou des les conséquences de décisions prises même si tout va bien car trop discrètes. En somme, la presse naimerait que le bing bling, polêmiques et petites phrases.

Ce n'est pas tout à fait faux, des tas de choses du quotidien sont ignorées par les médias papiers ou audiovisuels, mais tout évoquer ne redorerait pas pour autant le blason de la sarkozie.

Ainsi, il semble que la CAF rencontre à l'heure actuelle quelques "petits" problêmes, des petits problêms qui, s'ils n'intéressent pas les Pernault/Poujadas/Apathie/Joffrin (ou qui vous voulez) sont malgré tout susceptibles de pourrir la vie de nombre de nos concitoyens.

Pas de communication autour, pas de buzz, on fait le pied de grue aux guichets, on attend ses prestations mais rien...

À tel point que la direction de cette même CAF (en l'occurence CAF Côte d'Or mais je suppose que c'est général)  a dû se fendre d'un courrier explicatif, que je reproduis ici.

 " Madame, Mademoiselle, Monsieur

 Vous êtes allocataire de la CAF de Côte d'Or, vous rencontrez des difficultés pour nous téléphoner ou nos accueils sont surchargés ou vous vous étonnez de n'avoir pas reçu les informations que vous attendiez .(apparemment la construction des phrases n'est pas leur fort)

 Que se passe t-il à la CAF ?

 Pour vous, ces éléments d'explication :

 - Cette anné pour la 1ère fois, vous n'avez pas eu à déclarer vos ressources à la CAF mais nous les avons récupérées auprès des services des impôts. (Fichiers croisés, première mise en place, risque d'être folklorique)

Souvent, nous avons dû vous réinterroger car le service des impôts ne dispose pas de toutes les linformations qui nous sont nécessaires (et puis t'es susceptible detre un fraudeur  alors hein). Compte tenu des délais qui ont été très serrés pour cette opération, avec de plus de très nombreux aléas informatiques qui en ont résult, vous n'avez pas pu être destinataire des notifications qui précisnet habituellement vos nouveaux droits et certains droits n'ont pu être recalculés dans les délais. Mais, nous ferons en sorte que, pour fin 2009, cette opération se passe bien. (Gentil mais pas garanti, on dirait)


 - Cette situation s'est trouvée aggravée parce que nous avons manqué de techniciens conseils. Des recrutements ont été faits début janvier mais il faut du temps pour la formation complète : entre 12 et 18 mois. Ce métier est plus complexe qu'il n'y paraît ; les techniciens assurent votre accueil au téléphone, dans nos relais et gèrent votre dossier. Sachez qu'ils doivent maîtriser quelques 23 opérations complexes.

 - Enfin, nous devrons mettre en place la nouvelle prestation, le RSA (Revenu de Solidatité Active). Et nous devrions avoir à gérer près de 7 000 nouveaux allocataires inconnus à ce jour, sans parler des 13 000 allocataires déjà connus qui verront leur situation évoluer.

Une information spécifique sera d'ailleurs assurée prochainement sur cette nouvelle prestation, par courrier comme dans les différents média.

Voilà pourquoi j'ai pris la décision de réduire notre accueil physique et téléphonique pour que les techniciens soient concentrés sur la résorption du retard.

Nous sommes très conscients de la gêne et nous nous en excusons - que vous ressentez à un moment où vous avez besoin que vos prestations soient rapidement versées.

Je tiens donc à vous remercier de votre compréhension et vous persuader que l'ensemble du personnel fait tout ce qu'il est possible pour remédier le plus rapidement à cette situation.

                                                                                                  La Directrice.


 Bon, long à retaper  mais instructif (passons sur le français aride  et non dénué de fautes  de construction ou autres mais c'est pour me moquer ; les passages en italique sont des rajouts de ma part).

La stratégie du non remplacement  amène donc les CAF, comme d'autres organismes, j'imagine, à tourner régulièrement en sous effectif, problême pouvant s'aggraver en cas de congés maternité, maladies ou autres. Contrainte et forcée, la CAF Côte d'Or a quand même dû recruter, mais, ô surprise, les employés ne peuvent être opérationnels immédiatement.

Et oui, on voit les limites des dogmes face à la réalité. En attendant, on prend des "mesures de réduction de l'accueil physique", pour résorber le retard ;  ok,admettons, mais on peut imaginer aussi que cela peut permettre d'éviter les confrontations verbales voires physiques entre personnels stressés et allocataires impatients, peut être gênés financièrement par ce cirque et donc potentiellement agressifs.

On peut noter également que le nombre d'allocataire du RMI (et donc bientôt RSA) explose, illustration certainement des succès remportés par la méthode Sarkozy.

Ne parlons pas des "réformes" imposées à la va vite ou de l'infrastructure informatique défaillante.

 En attendant des gens sont victimes de tout ces dysfonctionnements, se retrouvant certainement à l'échelle nationale. T'avais raison, Nicolas, faut parler de tout, même des "petits" problêmes. Satisfait ?



Commenter cet article

Flèche 27/03/2009 07:44

Je crois que les réformes de N. Sarkozy vident plus les caisses de l'Etat qu'elles ne les remplissent.Elles creusent le trou toujours plus profond.Entre les bénéficiaires individuels qui attendent les allocations pour vivre et les services des collectivités qui risquent de fermer faute de subvention, la crise se situe ici aussi mais à un autre niveau.Ce qui est tout à fait regrettable c'est qu'au niveau des crèches notamment, les entreprises de crèches sont largement aidées, les collectivités beaucoup moins ...Cherchez l'erreur ! 

la fleur 26/03/2009 15:57

bein, oui, çà va plus vite , et no probléme pour rendre des chéques de 370 000 euros aux nantis qui n'en dépendent pas.

Etiam Rides 26/03/2009 08:44

C'est exactement ce qui se passe au pôle emploi.On taille dans les effectifs pour faire des économies. Le service se dégrade. Mais on s'en tamponne, il n'y a que les pauvres qui le subissent.

Eric bloggeur Citoyen 26/03/2009 08:27

Salut REBUS, Comme tu le signales justement les réformes "????" de sarkozy portent leurs fruits ... Ceux ci sont franchement dégeulasses et nous allons en bouffer encor pendant longtemps ! Bésitos

sixtine 26/03/2009 06:46

Les perturbations liées au versement des prestations posent de gros problèmes à tous les " économiquement faibles " : retraités, étudiants... La moindre des politesse consiste-rait à informer de suite les allocataires afin qu'ils puissent se retourner et avoir un justificatif bien utile dans certains cas...