Travailler plus pour gagner...moins

Publié le par Rébus

 Le slogan "travailler plus pour gagner plus", qui fût pour beaucoup dans le succès de Sarkozy, est resté dans les mémoires. Il semble qu'aujourd'hui si certaines sociétés sont d'accord pour appliquer la première phase du précepte, elles aient un peu de mal pour le suivant.

La preuve par cette entreprise qui, mise à mal elle aussi par la crise, souhaite, dans sa grande bonté, reclasser ses salariés (c'est aussi un peu une obligation légale).

N'hésitant pas, dans sa formidable abnégation, à chercher des solutions au 4 coins du monde, l'entreprise Carreman propose un reclassement en Inde.

O ne délocalise plus seulement les entreprises, on tente de délocaliser les employés. Le tout pour le mirifique salaire de 69 euros par mois, accompagné de conditions de travail toutes aussi grandioses, 8 h/jour et 6 jours sur 7. mais soyons fous, rajoutons un 13ème mois, on n'est pas des monstres.

La perspective de découvrir l'Inde, aussi attrayante soit-elle, ne risque guère de motiver les salariés. Mais bon, on  leur a proposé un reclassement, tout est dans les règles.

On trouvera bien quelques thuriféraires du tout marché pour venir nous ex pliquer qu'on voit bien là le mal français, refus de s'adater, d'être mobile, gna gna.

Les employés connaissent donc leur sort, ils iront découvrir les joies du Pôle Emploi.

Pour ceux qui s'émeuvent des "violences faites aux chefs d'entreprises", que pensent ils du degré de saloperie atteint par cette offre de reclassement ? N'est on pas dans un cas de violence aux employés ?

Commenter cet article

Rébus 11/05/2009 19:36

La loi n'ayant pas défini ce que povait être un reclassment décent, ça crée ue faille ou tous les abus peuvent survenir. Bon si je ne suis pas taggé, ça va

eric+citoyen 11/05/2009 18:09

Tu n'es pas taggué !!! http://monmulhouse.canalblog.com/archives/2009/05/11/13692340.html

Olive 11/05/2009 17:57

Oui c'est vraiment honteux, mais à qui la faute à l'enteprise où à Sarko, qui nous a pondu cette loi abérrante où l'entreprise doit faire ne proposition dont elle respecte la loi à Sarko, il aurait juste fallu encadrer cette loi par une proposition équivalente au boulot actuelle, mais Sarko pense d'abord à ses amis patrons, putain quand est ce qu'on fait cette révolution !!!!

sixtine 11/05/2009 10:20

Plutôt d'accord avec  Fred dans le sens où c'est le principe lui-même qui est à dénoncer !Que les entreprises s'en servent n'est pas plus scandaleux que de l'avoir instituer, non ?C'est une énormité qui n'aurait jamais dû traverser l'esprit de quiconque, et cependant elle a traversé allègrement la toile du tamis sans que nul ne s'y oppose ...

Etiam+Rides 11/05/2009 09:53

Attention, on va bientôt avoir Fillon Lefèvre Bertrand qui vont fustiger la violence de la gauche et le gesticulateur, avec sa mine de père de famille qui gronde un enfant chahuteur qui va nous dire: "qu'est-ce que c'est cette histoire d'aller séquestrer les gens?"Le rapport? Aucun...
Encore que...