Libération de Coupat, rejetée, ANÉFÉ

Publié le par Rébus


Anéfé, comme dirait la personnalité du jour, Christine Albanel, la libération de Julien Coupat a été, unenouvelle fois, rejettée.

Les motifs de ce rejet, bof, hormis le fait du prince, aucuns, le dossier reste aussi vide qu'à l'incarcéraration de Coupat. Tellement vide qu'on a pu voir des pandores tenter de prouver que Coupat était l'auteur de l'Insurrection qui vient et donc forcément terroriste en puissance. C'est dire à quel point cette enquête, et les charges retenues sont sérieuses.

Le dossier est vide, mais Coupat est embastillé, Michèle Alliot Marie a inventé opportunément un mouvance gauchiste autonome, le genre de truc qui fait voir des terroristes gauchos couteau entre les dents dans les journaux anisés de TFN, il faut s'y tenir, coûte que coûte.

Briser la vie d'un homme, aucune importance, il n'avait qu'à bien penser.

À l'UMP, on n'a peut être pas d'idées, mais on est obstiné.

Une obstination aveugle et stérile que l'on retrouve à l'oeuvre dans ce magnifique projet, déjà obsolète et inutile, qu'est Hadopi.

La bête est passée, Albanel doit être contente et l'égo de Sarko aussi.

Maintenant le plus difficile est à venir, la mise en place du bidule et son exécution.

Une mise en place hors  de prix, bien supérieure aux quasi 7 milions d'euros budgetés par les services d'Albanel et Tardieu.

Tardieu, c'est qui ça ? ce monsieur Tardieu, bras droit d'Albanel, serait le corbeau ayant à l'origine du renvoi de Jérome Bourreau, c'est lui qui aurait transmis le mail, depuis la rue de Valois, à TF1.

Monsieur Tardieu sera lourdement sanctionné, une susension d'un mois. Hum, no comment.

Pour en revenir au coût d'Hadopi, on parle de plus de 100 millions d'euros par an. À la charge de qui , Fournisseurs d'accès, qui finiront par augmernter leurs tarifs, et contribuables,  mais ça,

C'est beau un gouvernement autiste à l'oeuvre, qui fait semblant d ene pas comprendre que tout ce cirque ralentira , par exemple, le déploiement d ela fibre, ou risque d'entrainer des désabonnements.

Notons qu'il s'est quand même trouvé 44 députés UMP et NC pour refuser de s'aligner sur le gouvernement, le reste s'aligant sur la souhait de Copé de voter, pas sur le texte, on s'en fout, mais pour montrer qui c'est le boss.

Et Julien Coupat reste en prison



Commenter cet article

Fleche 14/05/2009 07:51

Difficile pour un gouvernement d'admettre s'être trompé, ce n'est pas trop le genre de ceux qui nous gouvernent.Par ailleurs, ça montre que la justice n'est plus indépendante de l'exécutif.Gros danger.

aliciabx 13/05/2009 10:44

Je ne sais où j'avais lu que Coupat était un prisonnier politique mais je commence à le penser sérieusement.

Philippe 13/05/2009 09:12

Anéfé !

Etiam+Rides 13/05/2009 09:00

Coupat reste en taule?Bien fait pour l'ultragauche. Ca lui apprendra à orchestrer les grèves, les manifestations du 29 janvier, du 19 mars et du 1er mai, les rétentions de patrons, le blocage des facs, les manifestations de médecins, les émeutes de Strasbourg, celles de Clichy-sous-bois et de Villiers le-Bel, la faim dans le monde et le réchauffement climatique...

fred+de+roux 13/05/2009 07:57

C'est le vieil adage qui refait toujours surface sans jamais avoir été englouti : ON NE PRETE QU'AUX RICHES