Aubry ressort le vote utile

Publié le par Rébus


Martine Aubry estimait il y a peu que l'antisarkozysme ne suffisait pas à faire une politique. On ne peut lui donner tort, une politique se construit aussi autour d'un projet.

Le projet socialiste c'est le fameux (enfin si l'on veut) Manifesto. problême, il ne soulève guère l'enthousiasme, ou du moins es t un peu léger, un programme de gauche à minima.

 Un programme qui tente de ratisser au centre, et c'est bien là le problême du PS, l'implantation au centre, enfin un centre qui rassemblerait une droite et une gauche modérée, est une idée qu'a déjà eue Bayrou.

Du coup, on passe d'un antisarkozysme contreproductif parait-il à un anti bayrouisme qui, s'il n'apporte rien politiquement, tente au moins de repêcher des électeurs tentés pour certains d'aller voir ailleurs.

C'est bien là le problême d'un PS, attaqué sur sa gauche, bordé sur sa droite, et qui doit donc autant penser à sa survie qu'à un projet. Une survie compromise non seulement par le mieux disant gauchiste du Front de gauche et l'appel du centre modemiste, mais également, comme c'est le cas depuis une éternité, les querelles personnelles.

Des querelles personelles qu'Aubry minimise, insistant sur le fait que sa rivalité avec Royal serait plus feutrée que les échanges assassins entre Sarkozy et Villepin ou Juppé. Et alors ? les problêms de la droite sont ceux de la droite, non ? Le "en face, c 'est pas mieux" ne règle en rien les problêmes du PS.

Des problêmes qui sont les mêmes que depuis 2002, incapacité à trancher entre une ligne socio démocrate et une ligne de gauche, le tout sur fonds de guerre des chefs.

Commenter cet article

Rébus 19/05/2009 16:19

S'être fait avoir par le passé, ça fabrique des anticorps

Contemplatif 18/05/2009 20:27

Je suis allé voir mon médecin récemment et il m'a confirmé que j'étais bien vacciné contre le vote utile. D'ailleurs, tous mes vaccins sont à jour !

Fleche 18/05/2009 10:56

Ce qui serait peut-être salutaire, c'est que ces responsables politiques dont les medias nous parlent tant, se ramassent tous une veste à ces élections.Peut-être, et peut-être seulement réfléchiraient-ils à une véritable stratégie ainsi qu'à des projets de société.Pour le moment, ce ne sont que des slogans.

fred de roux 18/05/2009 09:25

Il y a comme des relents d'arrière-cuisine dans tout cela. Si la politique se réduit à taper sur le voisin, elle n'a pas sa place dans une démocratie. Sur qui peut compter le peuple sinon sur lui-même ?

Etiam+Rides 18/05/2009 09:03

A propos, le PSE va se dissoudre pour créer un nouveau groupe avec une partie du centre droit au Parlement européen. Etonnant, non?