Polémique sur l'abus d'arrêts maladie, le retour

Publié le par Rébus

Dans le billet d'hier, je parlais de cette pauvre CNAM qui se plaint dêtre la victime d'arrêts maladies de complaisance, la seule complaisance que l'on trouve à l'heure actuelle à ce sujet étant celle des journaux acquis d'avance à cette thèse, celle des français fainéants et fraudeurs, thèse qu'il faut renforcer tous les jours, marteler, elle nous a valu le " travailler plus pour gagner plus ", on arrivera bien à enfoncer le clou suffisamment pour enfin démolir cette satané sécu et autres résidus ussus du CNR.

Ceci fait, la prophétie, ou le voeu, de l'improbable penseur Denis Kessler sera enfin une réalité.

Sauf que, comme d'habitude, on est face à une splendide opération de propagande, une grosse Bertha médiatique qui tonne tant qu'elle peut, empuantissant l'air de ses effluves nauséabonds, repris par les égouttiers Pernaut, Pujadas et autres.

Un vent méphitique qui, si l'on cherche un peu à décortiquer, fait lamentablement Pschittainsi que le démontre un lien que m'a laissé Seb, un sympathique commentateur du billetr précédent.

Arrêts maladie : les salariés français en dessous de la moyenne européenne en 2007


Selon la dernière enquête conduite par Monster auprès des salariés européens, un français sur quatre a posé un arrêt maladie en 2007, contre un tiers de ses homologues européens. Quid du salarié français que certains disent « fainéant », « migraineux abusif », « spécialiste chronique de l'arrêt maladie » ? Le sondage Monster vient battre en brèche cette réputation.

Rendu publique début janvier 2007, l'enquête effectuée par Monster auprès de 27 291 salariés européens, dont 4 070 salariés français, va à l'encontre des idées reçues. A la question « Combien d'arrêts maladie avez-vous posé cette année ? », 75 % des salariés français ont ainsi répondu aucun, contre 73 % au niveau européen.
Au-delà de ce simple constat, l'enquête, menée du 5 au 19 novembre 2007 sur les sites de Monster -sachant qu'un internaute ne peut voter qu'une seule fois, présente de larges disparités au sein de l'Union européenne (UE).
C'est en Belgique et en Irlande que l'on observe la plus forte proportion de salariés adeptes des arrêts maladie : respectivement 47 % et 46 % des salariés belges et irlandais admettent avoir « posé » une ou plusieurs journées d'arrêt maladie au cours de l'année. Rappelons que c'est également dans ces deux pays que le nombre de jours de congés est le plus faible au sein de l'UE, à savoir 20 jours de congés par an auxquels il convient toutefois d'ajouter les jours fériés.
A contrario, en République tchèque où certains salariés - suivant leur poste - peuvent prétendre à 40 jours de congés payés chaque année, seulement 9 % des salariés interrogés ont déclaré « poser » des jours d'arrêt maladie.
Enfin, le Danemark enregistre la plus forte proportion de salariés aux comportements extrêmes : 13 % des salariés de ce pays déclarent « poser » plus de quatre jours d'arrêt maladie abusif, un taux particulièrement élevé si l'on considère que le Danemark offre l'un des dispositifs les plus favorables avec 30 jours de congés payés par an.

www.monster.fr

 

On ne peut guère soupçonner Monster d'être un repère d 'émules deBesancenot s'apprêtant à faire la peau au Grand capital, dès qu'ils seront revenus de la piscine ;  alors, cette info sera-t-elle aussi commentée par nos portes paroles UMP, euh, journalistes ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Fred+de+Roux 12/06/2009 11:12

Perso, mes arrêts maladie ne se comptent même pas sur les doigts d'une seule main : je suis très rarement malade (ça me faisait râler quand j'étais gosse). Et je n'ai jamais eu de certificat de complaisance : ce n'est vraiment pas le genre de mon toubib. Ceci dit, il va de soi que la Sécu doit être démantelée comme tous les autres services "sociaux", acquis par nos ancêtres. Je connais un certain général - dont tout le monde se réclame - qui doit se retourner dans sa tombe. Moralité : il vaut mieux être né ultra-riche et appartenir à une certaine classe sociale plutôt que d'être né pauvre et appartenir à la caste des parias.

sixtine 11/06/2009 21:06

Avec les conditions de travail se dégradant, les arrêts maladie ne vont pas être revus à la baisse...et je ne parle pas des accidents de travail ! Autre volet qui mériterait un bon débat ! Maintenant, je ne pense pas que les Français soient des profiteurs du système...Il y a tout de même une forte répercusion sur le salaire, ne l'oublions pas !

Rébus 11/06/2009 20:00

Quant on parle d'assistanat, on oublie toujours les entreprises curieusement

showshoes 11/06/2009 18:01

Merci de recadrer le débat. Nonobstant la CNAM pourrait réclamer à l'Etat l'argent que lui doit les grandes entreprises de ce pays et qui sous couvert d'exonérations de charges, ne paient rien. 

Olive 10/06/2009 22:59

Pour mon cas, trés rare les fois où j'ai posé un arrêt maladie. et pas en 2007, ni en 2008Pas d'abus de ma part