26 manifestants altermondialistes en garde à vue

Publié le par Rébus


MAM n'est plus à l'Intérieur, elle est à la justice, ce qui n'est guère plus rassurant. L'ex Ministre, d'abord de la Rafle, puis  des Affaires Sociales, - domaine qui lui était étranger, et on sait que les étrangers, le Brice, il aime pas trop - trône maintenant à Beauvau.

Malgré ces changements, qui promettentdes mesures bien expéditives, on ne change pas d eméthode. La menace anarcho - gaucho - autonome ou toute autre mouvance ne vouant pas un culte démesuré à Friedmann est toujours inscrite au tableau de chasse, ainsi que le démontre la suite de ce billet.

Suite que j'ai intégralement pompée sur le site demon ami Mostwanted

Le centre de rétention administrative de Lesquin a été bloqué de 5 h 30 à 7 h 15 ce matin par 26 manifestants altermondialistes, en marge de l'action organisée à Calais par "No Border".

Les militants altermondialistes, partisans de l'ouverture des frontières à la libre circulation des personnes, ont voulu protester devant devant le CRA dans lequel sont "retenus", sur décision administrative, des personnes en situation irrégulière sur le territoire français.

Une dizaine d'entre eux s'étaient attachés aux grilles avec des "lock-ons, c'est-à-dire des tubes en métal dans lesquels ces personnes ont introduit leurs bras", a précisé un communiqué des "No Border" relayé par le Comité des Sans Papiers du Nord.

Ces 26 jeunes manifestants ont tous été interpellés et placés en garde à vue pour "délit de participation à une manifestation non autorisée". Ils s'agit de militants venus de Belgique, Italie, Allemange et Espagne. Il n'y avait, parmi eux, aucun "sans papiers".

2 000 manifestants attendus samedi

Cette manifestation s'est déroulée en marge du camp "No Border" installé à Calais cette semaine.

Ce camp réunit 100 à 150 personnes dénonçant la situation des migrants dans la région et défendant la liberté de circulation pour tous. Un manifestation est prévue ce samedi, à Calais. Envrion 2 000 militants de la cause des migrants, venus d'Allemagne, des Pays-Bas, de Belgique, de France, d'Italie et d'Espagne sont attendus dans les rues de Calais, actuellement quadrillées par un important dispositif policier.

Remaniement ou pas, les orientations répressives du pouvoir restent les mêmes. Elle est pas belle la vie en Sarkozie ?

Commenter cet article

Olive 25/06/2009 23:04

En forme aujourd'hui Rébus, trois billets, bravo et merci pour toutes ces infos

Fred de Roux 25/06/2009 14:36

Comment se fait-il qu'on n'ait rien entendu ou lu sur ce sujet ? Et on parle de la liberté de la presse... ! Ecoeurant !

Pat59 25/06/2009 08:37

Lesquin, c'est juste à coté de Lille, à ma porte pour ainsi dire, et bien cette information a été soigneusement étouffée ou alors j'ai de la m***e dans les oreilles et je vais utiliser mon labrador comme chien d'aveugle.Cela ne m'étonne pas, Brice me fait penser à Sarkozy lorsqu'il était à ce poste, mais plus dans le style docteur Hyde, Jeckill devant Sarko et Hyde pour le reste de la France sans oublier, tout ce qui n'est pas blanc avec papier estampillé Marianne.

gauchedecombat 25/06/2009 08:09

putain, si je pouvais, j'irai à Calais, nom de bois ! Assez !