Vacances scolaires prolongées pour 30 000 contrats aidés

Publié le par Rébus

L'Éducation Nationale continue de licencier, après les profs sacrifiés par  le réac Darcos, désormais, cherchez l'erreur, en charge des Affaires Sociales, la casse continue.

L'inutile Chatel continuera à suivre les pas de notre agrégé en dégraissage de mamouth.

30 000 presonnes sont donc précipitées dans les bras déjà trop encombrés du Pôle Emploi. Des gens rayés d'un trait de plume, d'une décision administrative.

On aura beau jeu après coup de parler de la déliquescence de notre modèle scolaire, on vire les profs, pan, ça aide pas vraiment pour enseigner mais heureusement on parle d'optimiser les remplacements, novlangue managériale à la con, optimisation réelle du temps de parole pour ne rien dire.

On s'en prend également au personnel d'accompagnement. Hop, ménage par le vide, mais c'est logique, pour un gouvernement qui veut faire rentrer les flics dans l'école et méprise l'éducation, ne voyant en elle qu'un vecteur à l'employabilité/corvéabilité.

Les 30 000 personnes virées étaient déjà dans des situations précaires, Les contrats aidés sont peu rémunérateurs, mais leurs bénéficiaires espèrent toujours, en jouant le jeu, décrocher un "véritable" emploi, ces contrats devant être des tremplins. Bernique, casse toi pov con de pauvre.

C'est les stats de Pôle Emploi qui vont être belles avec un plan social de cette ampleur. Bravo à nos dirigeants pour leur exemplarité dans la lutte contre le chômage et surtout, félicitations pour cette opiniâtreté à démolir l'EN.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

sixtine 02/07/2009 16:41

Idée bizarre, je sais... Et si on prenait le contre-pied de toutes ces embrouilles !Plutôt que de résister, laisser faire ! iIs veulent casser les fondements de la société ? Eh bien, faites donc, braves gens, démolissez ! Mais, faites le sans nous !Les " besogneux " , c'est le peuple, dans sa majorité ( ah que je l'eime, ce mot, dans ce sens là ! ) , pas les têtes pensantes ! On bouge plus, nous ; pas de résistances verbales... on s'en fout !Le dédain, le désintérêt, ce n'est pas évident à combattre, non ?

Rébus 01/07/2009 17:48

Ok, Alicia, tu fais bien de me le rappeler. Possible que je passe aussi à Blogger si ça continue

aliciabx 01/07/2009 17:15

Ps : pouras-tu changer le lien de mon blog ? Merci.

aliciabx 01/07/2009 17:13

Et maintenant, Cahier de vacances : les adultes en redemandentCa ne m'étonne donc pas...

fred de roux 01/07/2009 00:42

Allez, on casse tout. Comme ça, demain on pourra devenir de vrais bâtisseurs.