Ceci n'est pas une récession

Publié le par Rébus


 Les UMPistes organisent leurs journées parlementaires à Antibes, ces derniers jours. Ils comptaient certainement se féliciter de se voir si beaux dans ces caméras et ces micros tendus, manque de bol, le seul sujet intéressant la presse (et les français sarkosytes ou non) est tabou pour eux.

 Ben oui, chez ces gens là, monsieur, il y a de sujets dont on ne parle pas. La récession  en fait partie. Cela permet de voir l'inénarrable Lefebvre se convertir au surréalisme, notre Magritte de la com nous pondant un sublime " passage récessif, avec croissance molle".

 Ceci n'est donc pas une récession, il suffisait de le dire. D'autres pratiquent la méthode Coué, prétextant l'action "volontariste", toujours volontariste, du gouvernement, pour ne pas évoquer ce spectre récessif.  Qui n'est plus un specttre, étant donné qu'il est bien là, et n'en déplaise aux plus zélés, nous sommes bien en récession.

 Sarkozy peut agiter ses petits bras, les fayots de service se féliciter de, ben, on voit pas trop de quoi, et les bonimenteurs  bonimenter, les faits sont là.

 Enfin, c'est toujours marrant d'entendre d'ex chantre du libéralisme sauvage appeler à une régulation.

 Marrant mais un peu trop tardif niveau compréhension.

Commenter cet article

pazmany jeune garde 87 07/10/2008 16:10

Vous allez voir qu'en 2012 quand on fera le bilan de Sarkozy, ils nous diront que la France ne sait jamais mieux porté, qu'ils ont baissé le chômage, les déficits, que le pouvoir d'achat a augmenté ou alors que c'est pas de leur faute si la France a un PIB inférieur à celui du Gana et qu'ils ont changé et que ça mieux se passer dans les 5 prochaines années lol

Arthénice 06/10/2008 09:22

Ce que je vois, c'est de la haute voltige schizophrénique de l'oxymore, pour escroquer le sens et piller la compréhension des mots. Depuis la "croissance négative" en lieu et place de déclin, affaiblissement, ou recession, qui asssocie deux mots de sens contraires, en une montagne russe qui donne la nausée, j'ai compris que chômage pouvait se qualifier de plein emploi zéro ou négatif. Ces associations signifient combien ces gens utilisent la lingusitique non pas pour dire sinon pour taire et tromper.Et on le sait, les mots pour dire la vérité et pour dire les mensonges sont les mêmes.A nous de faire acte de spiritualité, qui signifie agir avec son intuition. Et oui, là aussi on a détourné le sens du mot

Olive 05/10/2008 14:26

La politique Sarko mene la france dans les livres d'histoire puisque avec une seule année au pouvoir il a réussi à mettre le pays en récession, et continu dans son optique de réforme qui marche pas.Et quand on voit un mec comme Marc d'Here, de gauche et qui léche le cul à Sarko, ben on est pas prêt à s'en sortir !!!

Le sang coule 04/10/2008 23:50

C'est comme quand ils parlent d'une "baisse de l'augmentation du nombre de chomeurs" ou ce genre de langue de bois déconnectée de la réalité crue et abrupte ...Pour la récession,c'ets la méthode Couéqui prévaut et surtout, nepas donner raison au PS. Ridicule.Marc d'Here, quand on fait partie d'un truc qui s'appelle "Gauche Moderne" et qui soutient la droite (extrêmeet décomplexée) on évite de donner des leçons d'analyse politique ce me semble. Surtout que pour avoir croisé un de tes congénères sur un marché il y'a quelques mois, vous ne semblez déjà pas très à l'aise avec votre propre ligne politique ... [se bidonne rien que d'y repenser]

marc d HERE 04/10/2008 10:33

Estimer que les UMP sont des chantres du "libéralisme  sauvage" est le signe d'une ignorance surprenante ou d'une mauvaise foi...L'ultra libéralisme n'a jamais eu de vrai défenseur en France (à part peut-être Madelin), et n'en n'a pas actuellement. Les libéraux français, qui ne représentent qu'une petite partie de l'UMP, sont pour la plupart partisans d'une régulation.