Carte bleue ou chiffon rouge ?

Publié le par Rébus


 Il est très fort notre omniprésident, tous les jours, même s'il ne fait rien, même si rien ne s'y prête, il fait parler de lui.

 De l'Unité de Bruit Médiatique, comme on dit en langage communicant, appelé parfois "dégueulis façon Lefebvre" lorsque l'UBM se fait un peu trop assourdissant.

 L'omniprésident, qui vient, je te le rappelle cher lecteur, de résoudre à lui tout seul la crise mondiale, comme un Superman moyen mais sans le port du slip rouge sur le pantalon (là, c'est clair, Carla est plus forte en mode que Lois Lane) s'est fait taxer sa carte bleue.

 Détroussé le nigaud, euh, le Nico, comme le premier péquin moyen. Les salauds, ils ont dû lui coller de la kryptonite dans la vodka, pas possible autrement.

 Alors, évidemment, nous imbéciles gochissss, on se marre. À l'Élysée, c'est mieux qu'aux Galeries Farfouillettes, il se passe tous les jours quelque chose mais, passé le ricanement balot, le gochiss retourne à sa parano.

 Dis, hey, et si ça se trouve, c'est voulu ce truc là. Hein, kess tu racontes ? Ben rien mais ce genre de truc, révélé à la presse, roucoulante des honneurs anecdotiques qu'on lui fait, ça tombe quand mêm le jour où Besson (le Grand Creux, rien à voir avec le Grand Bleu) révèle son grand Plan Numérique 2012, qu'il est aussi beau que la femme à Nico elle est belle et c'est trop une star.

 Ça explose dans les rédactions très peu avant les examens d'Hadopi par des sénateurs avachis (qui ne comprennent pas trop de quoi on leur parle).

 Et puis, si même le petit Nico qu'il est super fort en sauveur du monde  peut se faire piquer sur l'affreux méchant internet ses numéros de CB (Carte Bleue, pas Carla Bruni), imaginez un peu, ça pourrait arriver à tous les Marcel Chombier du monde, ou tout au moins de France et de Navarre.

 Mes amis internautes, l'heure est grave, on nous préparerait une nième loi sécuritaire sur Internet, genre passeport électronique ou bidule d'identification personnelle sur le Net (et donc flicage à posteriori) qu'on ne s'y prendrait pas autrement. Mais ça, c'est mon côté parano, certainement.

 En gros, cette péripétie sarkozienne, c'est un peu un chiffon rouge qu'on agite complaisamment sous nos naseaux.

 Ou alors, si l'anecdote est vraie, c'est que Nico (du moins la cellule info de l'Élysée) ne sait pas sécuriser sa ligne. ben, dans le cadre d'Hadopi, par exemple, et au hasard, si vous n'êtes pas foutus de sécuriser votre Wi-Fi,pan, sur la tronche.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

TendrePoison 23/10/2008 07:43

beh ça a laissé tout le monde sans voix dis donc...C'est vrai que ça gave grave ! Que Sarkosy et sa bande de dégénérés DSK et compagnie nous épargnent leurs états-d'ame à longueur de journée, leurs pbs de meufs qu'ils piègent gardent, baisent perdent, leurs comptes bancaires, leurs plans à 2 balles, leurs contorsions médiatiques débiles