Copé et Besancenot, match à distance

Publié le par Rébus


 Dans une interview relatée par l'Express, Jean françois Copé,  réplique à Olivier Besancenot qui avait lui même sévi dans d'autres colonnes.

Dans le cas de Copé, c'est du lourd. Ça  commence par une accusation de soutien à des mouvements violents, voirte illégaux. On peut supposer que Jeff " ce que je veux faire quand je serai grand, je veux être président" ( Merci à Gogol 1er, pour ces paroles) Copé fait ici allusion au soutien de Besancenot au groupe de Tarnac  mais également y voir  une accusation larvée de soutien au Hamas, par le biais  de la solidarité affichée envers les manifestationspro palestiniennes.

 L'interview était effectuée par Radio J, Copé n'a pas été jusqu'au Point Godwin, mais il n'est peut être pas passé loin de l'accusation d'anti sémitisme. Enfin, c'est ce que moi je lis en filigrane.

 Pour finir ce morceau d'anthologie, le petit Copé nous sort cette analyse formidable de la lutte des classes, un tuc fini, désuet, dépassé depuis au moins 100 ou 120 ans. Jean François est donc en désaccord avec Warren Buffet, milliardaire américain peu soupçonnable de trottskisme, larvé ou non, qui répondait  que, si la lutte des classes existait, c'était bien sa classe qui était en train de l'emporter.

 Copé avait promis d'arrêter la langue de bois, il devrait surtout arrêter de raconter des conneries. Ceci dit, en lisant son interview, on accorde tout de suite plus de crédit à celle du facteur de Neuilly accusant Sarkozy de vouloir criminaliser le mouvement social.

 On assiste à la montée au front du ban et de l'arrière ban de l'UMP car même eux commencent à redouter un embrasement. D'où l'importance de créer de pseudos mouvements terroristes (Coupat) et la volonté de décourager toute tentative de manifestation (propos sur la grève à Saint Lazare) en agitant si besoin l'arsenal répressif légal (au delà de la matraque du CRS donc).

 C'est bientôt le 29 janvier, non ?

Commenter cet article

Olive 20/01/2009 18:24

Copé s'arrêter de dire des conneries, je pense que c'est pas possible, car à mon avis c'est une education UMPISTE, car ils disent tous des conneries !

jean 19/01/2009 19:15

No problèmo rébus ;-) De toute manière, tu ne peux pas sortir d'une communauté de ton propre chef : il faut que ce soit le créateur de cette communauté qui te mette dehors...

Rébus 19/01/2009 18:00

Pour  ce qui est d eLibre parole, Jean, au départ il yaa vait toute sorte de blogs dans cette communauté, avec certes ceux dont tu parles.maintenant, il sembler qu"'ils y représentent la majorité, les blogs de gauche y étant  peu représentés. Ceci dit,  je reste dans cette communauté par flemme, et par désir d'y porter un peu de contradiction

TendrePoison 19/01/2009 13:04

En bon charognard, Copé se dépêche d'utiliser vite fait les restes de l'affaire de Tarnac avant qu'ils soient obligés de relâcher l'ultime et unique candidat à la réprésentation nationale de l'ultra gauche lol

jean 19/01/2009 12:35

Sur Besancenot, je suis partagé. Sur Sud, faut savoir que c'est un syndicat qui s'est créé suite à un schisme au sein de la CFDT.Je suis de toute manière, contre la tentative de manip des sarkozystes...Rébus, je voudrai te signaler le positionnement de la communauté "libre parole", es-tu au courant de son orientation politique ?Pourquoi avoir demandé à inclure une communauté qui regroupe des blogs identitaires et dont le créateur a créé un blog en hommage à Marinne Lepen ?