Laïcité ? Inconnue au bataillon

Publié le par Rébus

Sur le voyage en Arabie Saoudite de Sarkozy, on a pu lire et entendre pas mal de choses, l'échec total niveau signatures de contrats, l'annonce prochaine de l'ouverture d'une base militaire locale mais, un des points les plus importants, c'est ce qui est, à mes yeux  en tout cas, l'expression de nouveau du peu de cas que fait le Président de la laïcité.


Le chanoine de Latran avait déjà exposé ses préceptes en matière de séparation du religieux et du privé lors de ses entretiens avec Benoit XVI, le Panzer Pape. Porteur de la vision passéiste de Guaino et dénué du moindre sens historique, on avait eu droit à un éloge du catholicisme français, eh oui, la France, Fille Ainée de l'Eglise, tous les poncifs étaient là, peut être pour faire plaisir au Pontife (bon, elle était facile).

Dénué du moindre sens historique car s'il est vrai que la France a porté ce nom de fille ainée de l'Eglise, elle  a souvent été l'enfant rebelle de cette même église. Guainot et Sarko devrait de temps en temps lever le nez de leurs livres d'histoires version 3ème République et oublier les images d'Epinal. Il y a une tradition catholique dans ce  pays, je ne le conteste pas, mais les rapports État/Église, ou plutot royaume, voire Empire et église ont toujours été tumultueux. Sans jamais aller jusqu' au schisme façon Henri VIII, il y a toujours eu une manière pour la France de rester  aux commandes  dans le royaume, n'hésitant pas à remettre les divers Papes à leur place voire à faire pression sur eux. On peut remonter au couronnement façon pas moyen de faire autrement de Charlemagne empereur, parler du gallicanisme de Louis XIV qui entendait être souverrain en toute question ou  évoquer le  sacre de Napoléon.

En clair, l'ingérence du spirituel dans le temporel a toujours eu des limites , la religion étant juste un prétexte pour asseoir et légitimer le pouvoir mais étant priée de ne pas trop intervenir dans les affaires de l'État. Des faits que la Révolution puis les lois de 1905,  ont enteriné, mettant fin au pouvoir de la religion d'état et abolissant ce concept.

Sarkozy, habilement, ne parle pas de religion d'État, ni même de religion unique. En Arabie saoudite, il cite les "religions du Livre", les trois monothéismes. On ne peut donc l'accuser de favoriser une religion plus qu'une autre mais il revient à nouveau sur cette idée de la religion perçue comme une autorité supérieure et nécessaire (de la même façon qu'il avait opposé l'instituteur et le curé).

Alors oui, les religions ont eu un rôle civilisateur, et ont pu être le lien unificateur de peuples ou de nations, mais elles doivent rester, dans notre conception laîque, dans la sphère du privé. Ce que Sarkozy semble  totalement ignorer. Quand le religieux sort de sa sphère, pour empiéter sur le domaine de  la politique, l'histoire a montré ce que cela pouvait donner...

La laïcité a permis d'en terminer avec ces guerres ,ou guéguerres quelquefois, de religions. Merci  de ne pas rallumer la mèche par opportunisme, monsieur Sarkozy. Ces attaques incessantes n'ont qu'un but, donner à nouveau de l'essor au religieux afin de s'appuyer sur lui pour "contrôler" les diverses communautés. Le communautarisme, on le voit à l'oeuvre, en Angleterre par exemple, s'il permet de se fabriquer des clientèles pour un politique, n'est pas  la panacée en matière d'unité d'une nation.

Ceci dit, pour quelqu'un dont la tactique principale, est toujours de diviser le pays, c'est une optique logique.

Quoi, la loi de 1905 ?

Commenter cet article

scully 19/01/2008 23:41

Quelques réactions dans la presse, dans les blogs mais en profondeur, ça ne remue pas les gens on dirait

resistance 2012 18/01/2008 22:01

L´ambiance anxiogène serait parait-il créée de toute pièce pour nous pousser à la consommation. En cas de crise , on se dépêche de remplir les frigos.
Cela dit, le discours du ptit président sur la laicité est réellement inquiétant . Il organise la destruction du lien social tout en mettant en avant le rôle " civilisateur" de la religion.
Il voudrait remplir les églises qu´il ne s´y prendrait pas autrement.
C´est un réflexe classique des classes bourgeoises, l´enfermement enfermer dans des ghettos , les pauvres , les différents les "autres". La prison sarkozyenne devient peu à peu une extension de ces ghettos, à l´instar des USA, le traitement social du chômage.
Enfermer les gens dans des castes , des églises est du même ressort. Les mettre dans des situations de dépendance, comme dans les colonies, comme dans les corons. Si notre petit président veut nous démontrer que le colonialisme est une prolongation du capitalisme, il s´y prend bien.
S´il veut nous démontrer que les églises peuvent s´acoquiner avec le pouvoir dans l´espoir de remplir leurs temples et faire rentrer des sous, il s´y prend bien.
Bien sur, il n´est pas raciste, la preuve la composition de son gouvernement . non seulement noires et arabes MAIS EN PLUS FEMMES!!!!
Bien sur, il n´est pas raciste, la Boutin non plus, et Raymond Barre n´était pas antisémite ! Je vais sans doute paraitre caricatural, mais c´est notre époque qui l´est. Nous avons un président caricatural, qui se croit populaire alors qu´il n´est que vulgaire.
Si notre ptit président veut nous faire croire que la modernité consiste à renoncer aux progrès effectués depuis 1789, il s´y prend bien.
Malheureusement pour lui, l´époque on l´on racontait des histoires merveilleuses au bon peuple sur les faits d´armes des seigneurs et des saints est révolue.
La révolution internet est équivalente à celle de l´imprimerie.
Résistance !!!

Roger Walker 18/01/2008 10:20

Sarko s’attaque aux deux piliers de la République, que sont la laïcité et la liberté d’expression, et personne ne dit rien ! J’épluche les blogs à la recherche d’une étincelle de rébellion, et je ne trouve… rien. Bordel, qu’est-ce qu’on attend pour descendre dans la rue par millions ?

A quand une télévision française à la Berlusconi ? Privées de revenus, les chaînes publiques seraient (seront ?) inévitablement en perte d’audience. Restera alors TF1 et son message, bien piloté par Sarko et ses copains du grand fric. C’est tellement flagrant ! Pourquoi les journalistes n’ont-ils pas déjà monté les barricades ?

« Dieu est dans le cœur de chacun… » dixit Sarko. Il peut croire ce qu’il veut, en tant qu’individu, mais quand il dit ça en tant que Président de la République, il est coupable d’une faute professionnelle et devrait être viré sur le champ. A la télé, les journalistes s’émoussent tout en s’efforçant de rester politiquement corrects ; mais personne n’ose rappeler la simple vérité : le but de la laïcité est de protéger le citoyen des Eglises et de leurs doctrines dogmatiques manipulatrices.

Quand Sarko a été élu, on s’est dit : « Ben, c’est la démocratie… Mais il faut le surveiller, ce mec, et dès qu’il commence à révéler ses vraies couleurs, faudra le stopper, et vite ! » Et bien, qu’est-ce qu’on attend ?

Comment fait-on pour organiser une manif ?

wolvie 16/01/2008 23:55

je crois qu'une partie de la population n'a aucune idée de la notion de laicité justement. Comme pour l'avortement ou les congés payés, ce sont des acquis, on y est habitués, on ne réalise plus les luttes que tout ça a représenté et on ne s'en préoccupe guère. Valeurs à mettre en espèces en danger

Rébus 16/01/2008 23:49

La laicité, un modèle de talon aiguille ? Oui, exactement, t'as tout capté Raja